archive-fr.com » FR » P » PARIS.FR

Total: 605

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Exposition - Apartés 2011 - MaM - Paris.fr
    œuvre Ariane Michel Les yeux ronds 2006 Vidéo Musée d Art moderne de la Ville de Paris Achat 2008 Delphine Coindet Cosmos 2009 Structure en bois avec rames et boules de bowling 350 x 350 x 250 cm Musée d Art moderne de la Ville de Paris Achat 2010 Raphaël Zarka Rooler Gab 2002 2007 Ensemble de 10 photographies 40 x 60 cm Musée d Art moderne de la Ville de Paris Achat 2007 Les trois artistes se sont pris au jeu de la recherche et de la découverte n hésitant pas à présenter des œuvres inattendues dont certaines sont présentées pour la première fois dans les salles du musée Leurs regards croisés convergent souvent établissent des connexions subtiles et elliptiques Ainsi Delphine Coindet a imaginé un dialogue confidentiel entre sa sculpture et une constellation d oeuvres redéfinissant l objet dans une synthèse des médiums et des disciplines dans la recherche d une expression poétique humoristique et critique Ariane Michel a conçu un accrochage onirique hypnotique à découvrir dans une atmosphère nocturne interrogeant le réel et l artificiel le visible et l invisible Enfin le choix de Raphaël Zarka offre une articulation conceptuelle dérivée de ses réflexions sur les formes

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/apartes-2011 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - BASQUIAT - MaM - Paris.fr
    de sa négritude Il définit ainsi une contre culture urbaine underground violente et anarchique pétrie de liberté et de vitalité En 1982 Basquiat est invité à participer à la Documenta 7 de Kassel en Allemagne L année suivante il est le plus jeune et premier artiste noir à exposer à la Biennale du Whitney Museum of American Art à New York À partir de 1984 il réalise en commun des peintures avec Andy Warhol jusqu à la mort de ce dernier en 1987 S étant toujours défini comme un peintre influencé par son environnement urbain quotidien les racines de sa pratique expressionniste primitiviste sont à trouver du côté d une peinture européenne d après guerre celle de Jean Dubuffet réfractaire à l asphyxiante culture ou celle de Cobra ainsi que du côté de la grande tradition américaine de Robert Rauschenberg à Cy Twombly Après sa mort prématurée en 1988 il laisse une œuvre considérable habitée par la mort le racisme et sa propre destinée Sa vie brûlante et explosive mêlant le star système et la révolte a inspiré en 1996 le film Basquiat du peintre et cinéaste Julian Schnabel En 1984 le musée d Art moderne de la Ville de Paris avait déjà présenté Jean Michel Basquiat dans une exposition collective consacrée au mouvement de la Figuration Libre France USA aux côtés de Robert Combas Hervé Di Rosa Keith Haring Cette rétrospective composée d une centaine d œuvres majeures peintures dessins objets provenant de nombreux musées et de collections particulières américains et européens permet de reconstituer le parcours chronologique de l artiste et de mesurer son importance dans l art et dans l histoire de l art au delà des années 80 L exposition Basquiat a été conçue par la Fondation Beyeler à Bâle où elle a d abord été

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/basquiat (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - Les Russes à Paris - MaM - Paris.fr
    entre la création picturale et textile de Sonia Delaunay 1885 1979 et Natalia Gontcharova 1881 1962 deux artistes d origine russe installées à Paris Cette présentation est organisée dans le cadre de l Année France Russie 2010 Dans la salle Art déco du Musée d Art moderne trois vêtements de Sonia Delaunay rappellent son rôle essentiel de créatrice de mode Appliquant au textile ses recherches picturales elle crée dès 1913 des robes simultanées aux rythmes et formes déterminés par la couleur Plusieurs œuvres de Robert Delaunay leur font écho Les peintures de Natalia Gontcharova sont mises en regard avec deux de ses robes Très influencées par la luxuriance des ballets russes ces créations textiles se caractérisent par des applications et broderies aux couleurs vibrantes comme en témoigne la robe en crêpe de Chine noir vers 1925 rehaussée d une éclatante polychromie Plus figuratif le décor lamé or de la seconde robe vers 1922 1924 relève de l esthétique Art déco Fasciné par la culture russe Paul Poiret 1879 1944 voyage en Russie dès 1911 Une veste en toile de coton blanche et rouge vers 1920 illustre cette inspiration Un film provenant des Archives françaises du film du CNC réalisé en 1925 montre le couturier dans ses salons du Rond Point des Champs Elysées Trois photographies de Thérèse Bonney complètent cette évocation En cette première moitié du XX e siècle les acteurs de la scène artistique parisienne partagent une esthétique commune qui intègre également le mobilier Dans la salle Art déco les œuvres de Jacques Emile Ruhlmann Michel Dufet Eugène Printz Jean Dunand entre autres participent de cette esthétique Puisant aux mêmes sources d inspiration et nourris d influences réciproques l art et la mode voient leurs frontières abolies Et c est tout naturellement que la mode trouve ainsi sa place

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/les-russes-a-paris (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - LARRY CLARK - MaM - Paris.fr
    depuis 1995 tels que Kids 1995 Bully 2001 ou Ken Park 2002 Larry Clark internationalement reconnu pour son travail traduit sans concession la perte de repères et les dérives de l adolescence À côté des portraits de nouveaux nés et d animaux réalisés par sa mère photographe dont il était l assistant l exposition présente les images mythiques de Tulsa 1971 et Teenage lust 1983 ainsi que des œuvres inédites de ces périodes Un film 16 mm sur la vie des toxicomanes de Tulsa tourné en 1968 et récemment retrouvé est également projeté pour la première fois Des skateboarders de New York au ghetto latino de Los Angeles Larry Clark révèle dans ses séries photographiques des années 1990 et 2000 le quotidien d adolescents en quête d eux mêmes expérimentant drogues sexe et armes à feu Les séries 1992 The Perfect Childhood 1993 et punk Picasso 2003 toujours issues de la culture de la rue et du rock affirment son regard acéré sur la marginalité telle que l Amérique refuse de la voir Enfin les grands formats en couleur de la série Los Angeles 2003 2010 accompagnent le passage de l enfance à l âge adulte de Jonathan Velasquez jeune skater vénézuélien personnage principal du film Wassup Rockers 2006 Depuis la parution en 1971 de Tulsa ouvrage fondateur sur le désarroi et la violence d une génération le travail de Larry Clark hante la culture américaine La force de ses images au delà de leur dureté et de leur noire séduction réside dans la quête d une vérité nue d un réalisme sans fard Exposition interdite aux moins de 18 ans en savoir sur l interdiction Directeur Fabrice Hergott Commissaire de l exposition Sébastien Gokalp Autour de l exposition Visites conférences Exposition organisée avec le soutien des galeries Simon Lee

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/larry-clark (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - Etats de l'artifice - MaM - Paris.fr
    des performances accidentelles sont re cadrées par Olga Chernysheva Son travail vidéo réflexif et poétique évoque souvent des scènes de genre L artiste utilise l imagerie archétypale et les canons visuels soviétiques des performances collectives telles que les manifestations et les célébrations publiques populaires Mais sa caméra s intéresse aux échecs des artifices d aujourd hui révélant les mutations de l ordre symbolique tant ancien que nouveau Dans les films de Victor Alimpiev la tension évolue entre le titre et la visualité rigoureusement construite toujours dirigée méticuleusement et basée sur le travail de danseurs performeurs professionnels Portant des allusions subtiles a une iconographie classique des titres comme Fouler la glèbe ou Faible Front Rouge sont traduits dans des mouvements collectifs dramatisés En interaction permanente avec la caméra le geste le plus léger des performeurs résulte d une tension constante et persistante de collaboration et de coordination Le collectif FFC met en scène des rencontres improbables et des dialogues impossibles entre des danseurs de ballet et des chômeurs ou entre deux générations débattant de l usage de l héritage communiste Très souvent leurs vidéos débutent par des workshops au cours desquels les participants deviennent acteurs Mises en scène pour la caméra ces formes permettent au groupe d enquêter sur la résonance actuelle des mythes soviétiques Le collectif Chto Delat crée également pour la caméra des pièces de théâtre soulignant ainsi l artifice de leur production Leurs vidéos suivent assez fidèlement la conception brechtienne du théâtre épique la caméra n autorise aucune illusion montrant les détails de construction des décors Le choix de cette esthétique est dicté par la position artistique du groupe dans leurs interprétations les événements du passé ou du présent qu ils évoquent ne sont ni des drames ni des tragédies mais plutôt des Lehrstucke pièces didactiques dont on

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/etats-de-l-artifice (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - Seconde main - MaM - Paris.fr
    les années 1960 différents artistes ont remis en cause les notions d auteur et d originalité au sein d une économie de production de masse Ils créèrent des œuvres identiques aux originales mais dans une démarche conceptuelle que le postmodernisme incarnera dans les années 1980 avec les appropriationistes notamment Seconde main osera dans le musée la confrontation physique de ces reproductions aux côtés de leurs originaux L œuvre sosie pourra aussi représenter un original parfois absent des collections Cet accrochage sera enfin l occasion de souligner en les problématisant visuellement les différences de ces approches en apparence seulement similaires En effet nombreux sont ceux qui ont reproduit et réinterprété les mêmes artistes tels Duchamp ou Warhol sans pour autant que leurs œuvres soient identiques dans le fond Ces travaux trouvent de nouveaux échos chez les artistes d aujourd hui dans un marché de l art mondialisé où les copies sont parfois réalisées en Chine où les artistes délèguent souvent la confection de leurs œuvres à des artisans Il reste que différentes stratégies d originalité à la différence du faussaire se décèlent dans le choix de l œuvre de son titre du médium retenu de la présence ou non de signatures différenciant formellement une copie d une autre Cela favorise ainsi l émergence d un second je d un auteur progressivement reconnu et identifié au sein de l histoire de l art Le parcours ludique proposé par Seconde main propose ainsi de déjouer les attentes et les habitudes du public en terme d attribution d ordre chronologique et de rapports de filiation Il incite le visiteur à porter un regard critique sur ce qu il voit et associe des générations différentes d artistes comme autant d anachronismes voilés Les œuvres des collections sont confrontées avec des œuvres anciennement attribuées sorties des réserves pour l occasion et d autres spécialement empruntées pour Seconde main Si originalité et copie peuvent coexister en troublant les cartes et les identités ces artistes sont souvent motivés par des mobiles différents Cette pratique peut être ponctuelle ou régulière subtile ou évidente Qu il s agisse de contrer la linéarité de l histoire de l art officielle occidentale ou d ébranler son fonctionnement parfois aveugle ou amnésique les postures peuvent être lues comme des prises de positions philosophiques et politiques contre l hégémonie masculine du milieu de l art ou comme critique du mécanisme du marché basé sur la signature par exemple L exposition entame ainsi une réflexion sur l histoire d une collection et ses manques sur l idée fantasmée d un ensemble complet idéal révélant les aléas des attributions et de l authenticité Elle propose l écriture d une histoire de l art alternative Provoquant nos critères de jugement et de valeurs créant un effet de surprise ce jeu de piste engage le visiteur dans un travail réflexif volontairement confondant visant à déconstruire l idée d une pâle copie Seconde main sera l occasion de questionner un sujet et une réalité parmi les plus tabous et

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/seconde-main (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - DYNASTY - MaM - Paris.fr
    de l artiste Copyright Pierre Antoine Musée d Art moderne de la Ville de Paris ARC Palais de Tokyo 2010 Yuhsin U Chang Poussière dans le musée d Art moderne 2010 Courtesy de l artiste Copyright Pierre Antoine Musée d Art moderne de la Ville de Paris ARC Palais de Tokyo 2010 Nicolas Milhé Respublica 2009 Courtesy de l artiste Copyright Pierre Antoine Musée d Art moderne de la Ville de Paris ARC Palais de Tokyo 2010 DYNASTY s inscrit dans la continuité d un travail de prospection mené dès 1977 par l ARC au Musée d Art moderne de la Ville de Paris notamment avec les Ateliers qui ont révélé de nombreux artistes et par les Modules du Palais de Tokyo qui en consacrant deux expositions mensuelles à la création émergente depuis 2006 ont permis à plus de cent artistes de présenter leurs oeuvres au grand public Pour DYNASTY les deux institutions ont initié une recherche sans précédent afin de disposer d une perspective la plus large possible sur la création émergente Ils ont ainsi récolté plus de mille dossiers en activant tous les réseaux possibles des écoles aux centres d art en passant par les Frac et Drac jusqu aux ateliers d artistes à travers tout l hexagone Les deux équipes curatoriales ont ensuite retenu trois cent dossiers qu elles ont présenté aux deux directeurs En se réunissant chaque semaine pendant plusieurs mois Fabrice Hergott et Marc Olivier Wahler ont alors sélectionné les quarante artistes de DYNASTY À travers la multiplicité des techniques et des approches stylistiques DYNASTY révèle le dynamisme d une génération et la diversité de ses préoccupations du devenir de l homme machine à l engagement politique social et intime des techniques industrielles au fait main de la réappropriation de l art minimal à la

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/dynasty (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - Entre-temps - L'artiste narrateur - MaM - Paris.fr
    Une décennie d art français issue des collections vidéo du Musée d Art moderne de la Ville de Paris exposée en Russie La sélection d œuvres vidéos présentée dans le cadre de l Année France Russie met l accent sur une génération d artistes qui a fortement marqué la dernière décennie Dominique Gonzalez Foerster Douglas Gordon Pierre Huyghe Ange Leccia Melik Ohanian Philippe Parreno Anri Sala Ceux ci ont ouvert un champ d aventures et d expérimentations repensant l œuvre et l exposition comme des frontières à reconquérir Influencés par les avant gardes historiques mais surtout par celles des années 70 ces artistes proposent des œuvres expériences qui tendent à susciter des situations nouvelles S appuyant sur toutes les possibilités offertes par le médium vidéo leurs projets prennent aussi bien l apparence d un film d une chanson d un mets d un souvenir d une émission de télévision d un manga Cette proposition auparavant exposée au Brésil permet d interroger la relation que ces œuvres entretiennent de près ou de loin de manière indirecte ou inconsciente avec les expérimentations narratives et visuelles des années 60 70 Nouvelle Vague Nouveau Roman Elles suggèrent l hypothèse d un héritage symbolique avec ce que la contre culture américaine appelle la French Theory des années 70 au delà d une simple scène géographique ou générationnelle Si les artistes rassemblés dans Entre Temps ont tous des parcours singuliers ils ont su créer autour d eux une scène étonnamment stimulante qui constitue aujourd hui un point de référence en France et à l étranger Artistes présentés Adel Abdessemed Absalon Kader Attia Christian Boltanski Benoît Broisat Julien Discrit Dominique Gonzalez Foerster Douglas Gordon Camille Henrot Pierre Huyghe Ange Leccia Ariane Michel Valérie Mréjen Petra Mrzyk Jean François Moriceau Nicolas Moulin Melik Ohanian Philippe Parreno Anri Sala

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/exposition/expo-hors-les-murs (2015-11-09)
    Open archived version from archive



  •