archive-fr.com » FR » P » PARIS.FR

Total: 605

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • ROBERT DELAUNAY - MaM - Paris.fr
    all 14 City of Paris museums Fermer Français English Exhibitions Collection Museum Visits Information Professionals collection ROBERT DELAUNAY Dans les années 1930 Robert Delaunay renouvelle l abstraction grâce à l art mural qui devient une solution politique et esthétique pour pallier la défection des marchands et des collectionneurs touchés par la crise économique Après les grandes réalisations pour différents pavillons de l Exposition internationale de 1937 Robert Delaunay sa femme Sonia Albert Gleizes et Jacques Villon peignent en 1938 des toiles monumentales destinées à agrémenter le hall des sculptures du Salon des Tuileries Exposées à la galerie Charpentier en 1939 ces toiles sont un manifeste de l art non figuratif géométrique traduisant un nouveau réalisme Elles préfigurent la création du Salon des réalités nouvelles en 1946 consacré exclusivement à l abstraction Le langage plastique réinvente presque totalement l orphisme des années 1910 simplification à l extrême des formes géométriques notamment le cercle et le triangle variations rythmiques des enchevêtrements circulaires et hélicoïdaux grâce à la couleur List of works USEFUL INFORMATION 11 avenue du Président Wilson 75116 Paris Tél 01 53 67 40 00 Open Tuesday to Sunday from 10am to 6pm Late opening on Thursdays until 10pm exhibitions only

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/collection/robert-delaunay (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • LEONARD FOUJITA - MaM - Paris.fr
    la période Meiji avant de s installer à Paris en 1913 Là il participe à la grande effervescence de Montparnasse dont il devient l une des vedettes Délaissant le style italianisant teinté de japonisme et l influence du Douanier Rousseau il réalise une série de nus genre presque absent de la peinture japonaise d après modèle vivant Le Nu couché à la toile de Jouy 1922 est l un des

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/collection/leonard-foujita (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • DOUGLAS GORDON - MaM - Paris.fr
    presented with the Hugo Boss Prize at the Guggenheim Museum in SoHo New York Most recently in May 2008 he won the Roswitha Haftmann Prize awarded by the KunsthausZürich and he was the recipient of the Käthe Kollwitz Prize 2012 awarded by the Akademie der Künste Berlin In 2008 Douglas Gordon was Juror at the 65th International Venice Film Festival La Biennale di Venezia Venice and in 2012 he was the Jury president of CinemaXXI at the 7th Rome Film Festival Festival Internazionale del Film di Roma His film works have been invited to the Festival de Cannes Toronto International Film Festival TIFF Venice Film Festival Edinburgh International Film Festival among many others Douglas Gordon has had solo exhibitions at leading museums and galleries around the world among them the Centre Pompidou 1995 Tate Liverpool 2000 the Museum of Contemporary Art Los Angeles 2001 2012 the Hayward Gallery London 2002 the Van Abbemuseum Eindhoven 2003 the National Gallery of Scotland 2007 the Kunstmuseum Wolfsburg 2007 MoMA New York 2006 Tate Britain London 2010 MMK Frankfurt 2011 the Collection Lambert Avignon 2008 DOX Prague 2009 Galerie Eva Presenhuber Zurich 2009 2013 Gagosian London 2011 Galerie Yvon Lambert Paris 2011 and the

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/collection/douglas-gordon-0 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Pierre Bonnard - MaM - Paris.fr
    avant guerre entre évocation et découverte à rebours de l analyse impressionniste de Monet et de Renoir privilégie les accords audacieux de couleur et de lumière dans une nouvelle rigueur et sophistication des compositions salles à manger et intérieurs terrasses panoramiques et scènes dans la salle de bain En 1926 Bonnard et son épouse acquièrent la villa Le Bosquet au Cannet y adjoignant bientôt un nouveau jardin qui devient le lieu récurrent du huis clos entre l artiste et son modèle à travers les rituels du quotidien J ai tous mes sujets sous la main Je vais les voir Je prends des notes Et puis je rentre chez moi Et avant de peindre je réfléchis je rêve Dans son univers Marthe éternellement jeune et gracile est omniprésente elle fait la sieste déjeune joue avec le chien prend son bain L artiste se met à l écart du motif pour peindre d après les notes dessinées sur le vif ou de mémoire grâce parfois à la vision indirecte d un miroir qui autorise des distorsions inattendues de l espace et amortit les diffractions colorées Il travaille debout la toile directement punaisée sur le mur de l atelier List of works Pierre

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/collection/pierre-bonnard (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Henri Matisse - MaM - Paris.fr
    quai Saint Michel à Paris où sa fille Marguerite nait de sa liaison avec Caroline Joblau l un de ses modèles le 31 août Matisse expose en 1986 au Salon de la Société Nationale des Beaux Arts Suite à cette exposition Pierre Puvis de Chavannes qui est fondateur du Salon avec Auguste Rodin Jean Louis Ernest Meissonier Eugène Carrière John Singer Sargent et Carolus Duran propose à Matisse de devenir membre associé du Salon Matisse exposera au salon de la Société Nationale des Beaux Arts jusqu à la mort de Gustave Moreau en 1898 Cette même année Matisse épouse Amélie Parayre et part en voyage de noces à Londres où il découvre les peintures de William Turner Leur fils Jean nait l année suivante Amélie reste son épouse pendant plus de quarante ans ils se séparent en 1939 En 1899 Henri Matisse intègre l académie Camillo où il fait la connaissance d André Derain Jean Biette Pierre Laprade et Jean Puy Il fréquente la même année les cours du soir de sculpture à l école d art municipale de la rue Etienne Marcel Il se rapproche également d Antoine Bourdelle afin de suivre des cours de sculpture à l académie de la Grande chaumière Il acquiert en juillet Le Buste de Rochefort de Rodin Le 19 juin 1900 naît le deuxième fils de Matisse L année suivante Matisse expose au salon des Indépendants présidé par Signac et travaille pendant six mois avec Biette En 1902 il expose pour la première fois chez Berthe Weil qui sera son premier marchand Il réitère l expérience l année suivante ainsi qu au salon des indépendants Cette année marque le début de l œuvre gravé eaux fortes et pointes sèches Les années suivantes il expose régulièrement expositions particulières salon des Indépendants salon d automne jusqu en 1905 où l exposition du salon d automne propulse Matisse comme chef de file du fauvisme À partir de cet événement il ne cesse d exposer et de vendre ses toiles Alfred Stieglitz organise notamment en 1908 la première exposition d œuvres à New York de Matisse à la Photo Secession galerie 291 En 1909 le riche collectionneur russe Chtchoukine lui commande deux compositions La Danse et La Musique Grâce à la notoriété Henri Matisse connaît l aisance matérielle Il réalise de nombreux voyages comme ses deux visites au Maroc entre 1912 et 1913 qui lui inspirent nombre de dessins et une vingtaine de toiles Le commencement de la guerre correspond à l époque où Matisse s installe dans le sud de la France à Nice où il vivra dès lors la moitié l année Jusqu à la fin des années 20 l artiste travaille presque exclusivement sur le thème du corps féminin La Légion d honneur en 1925 et le prix Carnegie en 1927 consacrent le succès d Henri Matisse soutenu par ses multiples expositions internationales Au début de l année 1930 Matisse entreprend un voyage pour Tahiti via New York et San Francisco pour un séjour

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/collection/henri-matisse (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • OTTO FREUNDLICH - MaM - Paris.fr
    de 1907 signe pour Freundlich le début d une prometteuse carrière internationale Il est présent aux côtés d artistes français et étrangers de Matisse Picasso et Derain à Robert Delaunay Metzinger Le Fauconnier Friesz et Van Dongen dans les grands rendez vous européens à Berlin la nouvelle Sécession de Berlin en 1910 et 1911 Cologne Amsterdam notamment au Modern Kunstkring organisé par Conrad Kickert où il expose dès 1912 la Composition 1911 sous le titre Tableau décoratif Dans le même esprit d élargissement de sa création à un art total des tapisseries sont réalisées par Adya Van Rees d après ses projets et il déploie sa réflexion sur bien d autres supports vitrail il travaille plusieurs mois en 1914 à Chartres dans la cathédrale mosaïque et à partir de 1916 gravures sur bois Sa pratique artistique se double d une mise à plat théorique qui lui permet d atteindre une syntaxe personnelle où se mettent en tension l énergie produite par ses unités colorées et une rigoureuse architecture formelle au service d une morale cosmique à portée philosophique Dès la fin de la première guerre passée en Allemagne il s engage politiquement participe au Novembergruppe tout au long de sa vie Otto Freundlich aura des contacts étroits avec les groupes d avant garde de gauche Dada à Berlin et Cologne le groupe des artistes progressistes à Cologne puis les groupes Cercle et Carré et abstraction création à Paris et l Association des Ecrivains et des Artistes Révolutionnaires A E A R Nouvel art et nouvelle société portés par un homme nouveau auront parti lié dans son esprit Le contenu social utopique de ses compositions abstraites se reflète comme cela a été dit dans des titres tels que Ascension et Mon ciel est rouge Freundlich propose aussi un nouveau rôle au créateur en prise directe avec le monde auquel il imprime sa morale cosmique L artiste est un baromètre des transformations Il les sent dans ses actes et ses pensées avant qu elles soient réalisées dans le monde Quand il se détache des formes et des vérités généralement admises il exécute les édits d une nouvelle réalité Un renversement des barrières sociales politiques spirituelles est à l origine de chaque période historique La nôtre accomplira pour la première fois l union de l homme avec la terre entière et donc changera la nostalgie et le désir de choses lointaines en quelque chose d autre certainement beaucoup plus grande bien que dans le monde à notre portée Otto Freundlich Cercle et Carré L Art Réaliste et L Art Superréaliste La Morphoplastique et La Néoplastique n 2 April 15 1930 En 1937 l exposition organisée par les nazis Entartete Kunst art dégénéré met en exergue sa sculpture L Homme nouveau non loin des œuvres d Otto Dix L année suivante à titre de soutien à Freundlich se trouvant dans une situation financière critique nombre d amis artistes signent un appel à souscription pour l acquisition d une œuvre offerte au Jeu de Paume

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/collection/otto-freundlich (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • GILLES BARBIER - MaM - Paris.fr
    proliférant fait référence aux forêts primitives à des clones de lui même à la bande dessinée avec des techniques aussi variées que le dessin la photographie la sculpture le moulage Occupant l espace avec des installations d un rare brio qui confine souvent au mauvais goût Barbier développe parallèlement des œuvres sculpturales étranges qui mêlent ses thèmes habituels Souvent spectaculaires ses installations n en sont pas moins le reflet de

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/collection/gilles-barbier-0 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Un lieu, une histoire - MaM - Paris.fr
    éléments classiques et modernes Les règles du classicisme symétrie colonnades motifs décoratifs composition monumentales sont très prégnantes La modernité tempérée du bâtiment s exprime dans sa structure Sous son apparence classique le palais de Tokyo est doté d une structure en béton incroyablement légère Les poteaux carrés qui forment les supports principaux n ont que quarante centimètres de coté et c est simplement pour rassurer l œil que les architectes les ont enrobés d un doublage en briquette revêtu de stuc Bertrand Lemoine Années 30 en Europe Le temps menaçant 1929 1939 catalogue du mam 1997 A l extérieur l ossature en béton est masquée par des dalles de calcaire sur les piliers et les façades La décoration architecturale est centrée sur l extérieur Elle a été volontairement exclue de l intérieur du bâtiment Le décor sculpté suit une thématique mythologique en accord avec la fonction de l édifice centrée sur la figure d Apollon musagète dieu des arts entourée de centaures et de nymphes Le sculpteur Alfred Janniot 1889 1969 réalise pour le soubassement de la terrasse et la façade méridionale une Allégorie à la gloire des Arts ou La Légende de la terre et de la mer C est la commande la plus importante de l exposition spatialement 300 m2 et financièrement 645 000 francs UNE POLITIQUE D EXPOSITIONS Le musée d art moderne propose une programmation dense à dimension internationale afin de maintenir une actualité permanente Proposant une vision ni consacrée ni consensuelle la programmation contribue à déterminer l identité du lieu et à assumer cette notion de décalage notamment par rapport aux musées nationaux Cette politique de programmation permet une ouverture à des publics différents générations médium et par conséquent un mélange de ces publics public de l art moderne de l art contemporain de la vidéo de la BD par exemple Ainsi d importantes manifestations attirant le grand public voisinent avec des projets très pointus ou de défrichage au moins en France ou avec des expositions qui permettent de souligner la force et l audace de la programmation même si les fréquentations sont plus risquées Enfin certaines expositions constituent des incitations aux donations par la présentation d ensembles d œuvres Eugène Leroy Buffet Dufour A chaque étage du musée correspond un axe de programmation spécifique L étage de l ARC expose la scène contemporaine internationale et française avec des expositions prospectives individuelles ou collectives de très jeunes artistes comme Dynasty la Scène mexicaine Bertille Bak ou encore des expositions individuelles d artistes confirmés Kara Walker Larry Clark Roman Ondak L étage historique propose des rétrospectives ou des expositions modernes de grande envergure qui sont en général des monographies à l exemple de Dufy Van Dongen Basquiat De Chirico Il peut aussi accueillir des expositions d artistes vivants très confirmés François Morellet ou encore Georg Baselitz Enfin l étage des collections accueille des événements particuliers comme par exemple une programmation plus audacieuse consacrée à la peinture Marc Desgrandchamps ou encore des expositions de donations qui peuvent

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/node/16 (2015-11-09)
    Open archived version from archive