archive-fr.com » FR » P » PARIS.FR

Total: 605

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Steve McQueen, Speaking in tongues - MaM - Paris.fr
    McQueen Speaking in tongues Broché grands rabats 200 pages 41 illustrations couleurs 96 illustration bichromie Prix public 34 Co éditions Paris Musées Les Amis du musée Agenda du service culturel Informations pratiques 11 avenue du Président Wilson 75116 Paris Standard 01 53 67 40 00 Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h fermeture des caisses à 17h15 Nocturne pour les expositions temporaires le jeudi jusqu à 22h fermeture

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/edition/steve-mcqueen-speaking-tongues (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Malévitch Un choix du Stedelijk Museum d'Amsterdam - MaM - Paris.fr
    d Amsterdam Broché grands rabats 128 pages 84 illustrations couleurs 21 illustrations noir blanc Dimensions 225 x 250 mm Prix public 24 Co éditions Paris Musées Les Amis du musée Agenda du service culturel Informations pratiques 11 avenue du Président Wilson 75116 Paris Standard 01 53 67 40 00 Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h fermeture des caisses à 17h15 Nocturne pour les expositions temporaires le jeudi

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/edition/malevitch-un-choix-du-stedelijk-museum-d-amsterdam (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • La peinture par la copie - MaM - Paris.fr
    Children Schoolchildren and extracurricular visitors Visitors with disabilities activities Adultes Individuals La peinture par la copie Les mercredis et les samedis Inscriptions Paris ateliers 19 rue Camille Flammarion 75018 Paris 01 42 55 72 40 flammarion paris ateliers org Informations générales www paris ateliers org Le Musée d Art moderne accueille Paris ateliers dans ses murs où sous la conduite de leur professeur les élèves adultes s exercent à la copie des peintures du musée Cet apprentissage de la copie devant une œuvre originale dépasse la simple transcription du tableau il apporte une aide précieuse pour avancer dans la peinture et la composition mais aussi il développe l éducation du regard et donne les clefs pour la lecture d une œuvre le tableau copié et tous les autres que le copiste va découvrir dans les musées La copie se pratique alternativement au Musée d Art moderne et au musée Carnavalet Cette alternance enrichit la démarche du peintre copiste qui est confronté à des tableaux d époques et de techniques résolument différentes dont il apprend l histoire Ateliers mercredi 14h 17h samedi 10h 13h et 13h45 16h45 USEFUL INFORMATION 11 avenue du Président Wilson 75116 Paris Tél 01 53 67 40

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/activite/la-peinture-par-la-copie (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Rythme n°1 - MaM - Paris.fr
    works by Robert Delaunay which entered the collection as the result of purchases by the City from 1937 onwards or donations Following in the footsteps of certain colour theorists Michel Eugène Chevreul Ogden Rood prior to World War I Delaunay was pursuing experiments into painting based on the law of contrasting colours which develop with time and can be perceived simultaneously This particular type of Cubism dubbed Orphism by Apollinaire which creates the illusion of movement is applied to motifs of a modern world experiencing rapid growth the Eiffel tower rotating aircraft propellers sport In 1930 Delaunay returned to non object based art with his Rhythms and Endless Rhythms in which colour alone expresses itself determining the rhythms of the shapes by its organisation proportions and spatial relationships The International Exhibition in 1937 was an opportunity for many artists to attract commissions Encouraged by the work of his wife Sonia Terk a painter and designer of simultaneous furniture and fabrics he had been thinking for some time of abandoning easel painting in favour of art involving every type of space in everyday life In collaboration with the architect Félix Aublet Delaunay was commissioned to produce a large group of murals for the Railway Pavilion and the Air and Aeronautics Pavilion which proved very popular with the public The following year Albert Gleizes Jacques Villon André Lhote and Sonia and Robert Delaunay received commissions to produce large paintings to decorate the Sculpture hall These huge compositions exhibited in 1939 at the exhibition staged by the Réalités Nouvelles society at the Galerie Charpentier considered to be the Salon for abstract art were subsequently donated to the City of Paris The dynamic potential of the coloured discs which seem to move before the eyes are used to give the composition its rhythm A

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/node/354 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - Lucio Fontana - MaM - Paris.fr
    the first Italian abstract artists in the 1930 s During World War II he sought refuge in Argentina Back in Milan in 1947 he became the leader figure of the Spatialist Movement which he extensively defined and explained in his Manifestos Light and real space in opposition to virtual space are the two essential elements of this movement that intended to create a new kind of art alluding to the Space Age but actively connected to the world around it The artist is embodied in his ceramic sculptures his perforated canvases and his installations In 1949 he creates his first Concetti spaziali Spatial Concepts a series of punctured canvases which he later intervenes using different materials and bright colors Following a retrospective show at the Venice Biennial in 1958 he conceives the Tagli series incisions on canvas This works became a key reference for artists in the 1960 s The show displays and extraordinary body of work ranging from the 1920 s to Fontana s death in 1968 naturally structured by the artist s key cycles primitive and abstract sculptures drawings polychrome ceramics Spatialist works punctured canvases Art Informel works installations Tagli cuts Nature Fine di Dio Olii Venezie Metalli Teatrini etc oscillating between the clean conceptual gesture and the baroque profusion of colors and materials The exhibition presented in collaboration with the Fondazione Lucio Fontana highlights the diversity of his work between abstraction and figuration metaphysical quest and incarnation utopia and kitsch technological fascination and amorphous materials His slashed canvases iconic works of modern art are brought into confrontation with least known pieces in particular his 1930 s sculpture and his ceramics most of which are exhibited inFrance for the first time Director Fabrice Hergott Curators Choghakate Kazarianet Sébastien Gokalp Find here all the activities in connection with the

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/node/839 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - conversations - MaM - Paris.fr
    conversations Dans le cadre du festival de design D Days 19 mai 09 juin 2014 Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h accès gratuit Le Musée d Art moderne de la Ville de Paris participe au festival de design D DAYS et propose le parcours Conversations du 19 mai au 9 juin 2014 Conversations est un parcours atypique proposant un face à face entre les pièces Art déco du Musée d Art moderne de la Ville de Paris et les créations de designers lauréats des Grands Prix de la Création de la Ville de Paris Dans les salles des collections permanentes les objets de design contemporain dialoguent avec ceux des plus grands créateurs des années 1930 tels que Jacques Emile Ruhlmann Pierre Chareau ou Eugène Printz Ainsi les objets de Samuel Accoceberry François Azambourg Bina Baitel Samuel Baron Luce Couillet Emilie Colin Garros Isabelle Daëron Guillaume Delvigne Constance Guisset Aissa Logerot Alexandre Moronnoz Felipe Ribon Julie Rothhahn et Ionna Vautrin révèlent au delà des associations formelles qui s instaurent naturellement des préoccupations communes à celle des créateurs de formes de l entre deux guerres Ces points communs démontrent bien la vigueur des idées et la modernité des débats au moment où se sont affrontés les tenants d une production industrielle et standardisée et les défenseurs de la tradition artisanale En réalité dans bon nombre de meubles et d objets se fait jour le désir d une alliance entre des savoir faire traditionnels et une conception industrielle Tout comme dans cette sélection de design contemporain qui n exclut ni les formes poétiques ni les clins d œil au matériau noble où l on retrouve bien des caractères de la production d objets de la période Art déco goût pour l expérimentation exaltation du matériau dans des formes ergonomiques adaptation

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/en/node/953 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - Apartés 2013 - MaM - Paris.fr
    d Art moderne de la Ville de Paris 2013 Photographe Pierre Antoine Vue de l exposition Apartés 2013 au Musée d Art moderne de la Ville de Paris 2013 Photographe Pierre Antoine Vue de l exposition Apartés 2013 au Musée d Art moderne de la Ville de Paris 2013 Photographe Pierre Antoine Vue de l exposition Apartés 2013 au Musée d Art moderne de la Ville de Paris 2013 Photographe Pierre Antoine Vue de l exposition Apartés 2013 au Musée d Art moderne de la Ville de Paris 2013 Photographe Pierre Antoine Leonor Antunes Née en 1972 à Lisbonne vit et travaille à Berlin La démarche de Leonor Antunes s élabore dans la radicalité de références au minimalisme et au modernisme dans la recherche d un équilibre fragile entre œuvres objets d art mobilier et espaces The Space of the window 2007 Pour Apartés 2013 Leonor Antunes propose une réinterprétation de son installation The Space of the window en l inscrivant dans un espace des collections permanentes qui offre une diversité de volumes et de lignes architecturales En 2004 lors d une résidence effectuée à Paris l artiste photographie le paysage urbain observé de la fenêtre de son atelier Des fragments d architectures modelés en plastiline pâte à modeler très fine et convertis en sculptures miniatures apparaissent au premier plan des photographies Ainsi s opère par médiums interposés une transposition de sens et d échelle propre aux installations de Leonor Antunes Un recueil de ces photographies est montré déplié sur un meuble qu elle a dessiné L ensemble repose sur un dallage bicolore recouvrant un vaste espace L installation accueille un choix affiné d œuvres des collections qui interrogent les notions de duplication et d échelle et créent des correspondances entre arts plastiques arts décoratifs artisanat tradition et modernité Julien Prévieux Né en 1974 à Grenoble vit et travaille à Paris Le monde du travail l économie la politique les technologies de pointe ou encore l industrie culturelle sont autant de domaines auxquels s intéresse Julien Prévieux Ses œuvres s approprient souvent le vocabulaire et les mécanismes des secteurs d activité qu elles investissent pour mieux en mettre à jour les dogmes les dérives et in fine la vacuité D octobre à février 2010 Le titre de cette installation constituée de pull overs est une allusion aux Révolutions russes de 1917 Au delà de la référence historique l œuvre évoque les situations actuelles de révoltes de rébellion et de ségrégation que des sociologues anglo saxons tentent de modéliser grâce à des programmes informatiques afin de prévenir les troubles Les mosaïques abstraites générées par un outil numérique répondent à des codes couleur précis le jaune identifie les individus calmes le gris les prisonniers et le rouge les révoltés Prenant le contrepied technologique l artiste a recruté sur Internet des mamies tricoteuses pour confectionner des pulls qui reprennent les motifs colorés créés par le logiciel Cette œuvre répond à un protocole complexe croisant idéologie sociologie système numérique artisanat et pratique populaire Les

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/node/749 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - L'Art en guerre, France 1938-1947 - MaM - Paris.fr
    Dieulefit Arp Brauner Sonia Delaunay Hausmann Magnelli Masereel Räderscheidt Steib Taeuber Tita Dans la partie la plus visible de la scène parisienne dominent les maîtres référents Matisse Picasso Bonnard Rouault et les jeunes peintres de tradition française qui s en réclament Bazaine Estève Fougeron Lapicque Manessier Singier L ouverture partielle du Musée national d art moderne en 1942 au Palais de Tokyo permet de saisir le goût timoré de l époque expurgée de ses indésirables juifs étrangers anticonformistes etc Par contraste la galerie Jeanne Bucher est l une des rares exceptions à présenter sans publicité des pièces d artistes jugés dégénérés par la propagande totalitaire en Allemagne mais aussi en France Klee Domela Kandinsky De Staël Quant à Picasso l audace est intacte interdit d exposition et reclus dans son atelier des Grands Augustins il multiplie les chefs d œuvre L Aubade le Grand nu les Têtes de mort les dessins érotiques Tête de taureau ou sa pièce de théâtre Le désir attrapé par la queue Entre 1944 et 1947 les œuvres de l après guerre répondent à la violence faite aux corps et aux esprits depuis des années Cette partie de l exposition questionne la redéfinition des grands mouvements modernes les uns assurent la Reconstruction autour du Parti communiste français Fougeron Herbin Pignon et du renouveau de l Art sacré les autres empruntent une ligne de fuite radicale tachisme informel art brut lettrisme récupération de déchets ou d objets rejetés par la guerre Tout témoigne de l irrépressible décompression psychique à l œuvre comme seule réponse à l histoire Atlan Bissière Debré Fautrier Giacometti Hartung Leduc Masson Richier Riopelle Soulages Schneider Tal Coat Le premier vrai scandale après la Libération est déclenché en 1946 par l exposition Dubuffet à la galerie Drouin Mirobolus Macadam et Cie Hautes Pates mis en relation avec tout ce qui compte alors en matière d art autre chez les naïfs les anonymes dans les asiles ou chez tous les anartistes Artaud Bryen Chaissac Corbaz Duf Forestier Hyppolite Michaux Miro Pujolle Villeglé Wols L exposition bénéficie de prêts exceptionnels des plus grandes institutions nationales et internationales ainsi que de très nombreux collectionneurs privés Plus de 100 artistes présentés dont des anonymes Antonin Artaud Jean Michel Atlan Jean Arp André Breton André Bauchant Willi Baumeister Jean René Bazaine Hans Bellmer Jésus Guillen Bertolin Roger Bissière Pierre Bonnard David Brainin Georges Braque Victor Brauner Camille Bryen Bernard Buffet Alexander Calder Marguerite Caudan Marc Chagall Gaston Chaissac Jean Gabriel Chauvin Giorgio De Chirico Aloïse Corbaz Olivier Debré Sonia et Robert Delaunay Paul Delvaux André Derain César Domela Jean Dubuffet Marcel Duchamp Gaston Duf Max Ernst étienne Martin Jean Fautrier Auguste Forestier André Fougeron Otto Freundlich Alberto Giacometti Edouard Goerg Henri Goetz Julio Gonzales Jean Gorin Jacques Gotko Francis Gruber Stella Gumichian Etienne Hajdu France Hamelin Hans Hartung Raoul Hausmann Jean Hélion Auguste Herbin Hector Hyppolite Srul Jarzembeski Vasily Kandinsky Paul Klee Sigismond Kolos Vary Wifredo Lam André Lanskoy Charles Lapicque Henri Laurens Fernand Leduc Jean Le Moal Fernand

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/node/587 (2015-11-09)
    Open archived version from archive