archive-fr.com » FR » P » PARIS.FR

Total: 1123

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Le Petit Palais - Portrait de Madame de Bonnières - petitpalais.paris.fr
    Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Portrait de Madame de Bonnières Pierre Auguste Renoir Limoges 1841 Cagnes 1919 1889 Huile sur toile 117 x 89 cm Épouse du romancier et critique au journal Le Figaro Robert de Bonnières Henriette a trente cinq ans lorsqu elle pose pour Renoir Le peintre est alors le seul parmi les impressionnistes à vivre de ses talents de portraitiste A la fin des années 1870 lorsque l échec commercial des expositions impressionnistes le pousse à revenir au Salon officiel il s y présente en effet comme peintre de portraits Sa clientèle est composée d un petit groupe de mécènes des banquiers pour la plupart qui lui demandent des portraits de leur femme et de leurs enfants Renoir exécute ces commandes plus rapidement qu il n est d usage à l époque Trois séances de pose peuvent suffire pour un grand portrait à mi corps Les tarifs du peintre sont ainsi bien inférieurs à ceux des portraitistes habituels de la haute bourgeoisie tels Léon Bonnat Paul Baudry ou Carolus Duran Renoir qui n est pas très satisfait de son portrait se heurte à la difficulté de fixer ce visage au teint pâle et cette silhouette gracile bien éloignée du canon de beauté qu il affectionne celui des jeunes filles de Montmartre aux formes pleines et aux joues colorées Dans ce singulier tableau l audace des couleurs aux touches vibrantes contraste avec l aspect conventionnel de la mise en scène dans un intérieur bourgeois D autres artistes aux styles les plus divers tels Blanche Tissot Helleu Forain et Besnard feront également

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/portrait-de-madame-de-bonnieres (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Jeune fille en décolleté - La fleur aux cheveux - petitpalais.paris.fr
    4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Jeune fille en décolleté La fleur aux cheveux Berthe Morisot Bourges 1841 Paris 1895 1893 Huile sur toile H 70 x L 51 5 cm Berthe Morisot fut la seule femme peintre qui participa chez Nadar à la première exposition des impressionnistes en 1874 La même année elle épousa Eugène Manet 1833 1892 le frère d Edouard Manet qui avait fait d elle de nombreux portraits Pour sa première exposition chez Nadar la jeune femme expose des pastels des aquarelles et quatre peintures dont Le Berceau peint en 1872 Paris musée d Orsay qui représente sa sœur Edma contemplant sa fille endormie Après ces débuts remarqués Berthe continue d exposer régulièrement avec le groupe et à nouer de solides amitiés avec les peintres et les écrivains proches de ses préoccupations artistiques Monet et le poète Mallarmé furent pour elle et sa famille des amis très proches Renoir fut également un fidèle compagnon particulièrement à la fin de la vie de Berthe Morisot Ils peignirent parfois ensemble en échangeant motifs et idées On retrouve dans le tableau du Petit palais la touche libre et vigoureuse la fraîcheur de ton caractéristique des impressionnistes Ses harmonies roses et vertes rappellent celles des baigneuses de Renoir Œuvre des dernières années du peintre elle peut se lire comme un hymne nostalgique à la jeunesse Après le décès d Eugène Manet Berthe délaisse de plus en plus la peinture de plein air pour travailler la figure d après des modèles dans l atelier aménagé dans son nouvel appartement rue Weber près du Bois de Boulogne Elle fait alors souvent poser sa fille Julie qui fera don de La jeune fille en décolleté au

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/jeune-fille-en-decollete-la-fleur-aux-cheveux (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Conversation à Arcachon - petitpalais.paris.fr
    Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Conversation à Arcachon Pierre Bonnard Fontenay aux Roses 1867 Le Cannet 1947 1926 1930 Huile sur toile 56 cm x 48 cm En 1909 Bonnard découvre avec Manguin et Signac la Méditerranée et ses reflets aussi colorés que les lumières Dés lors il passe ses hivers dans le Midi où il rend visite en voisin à Renoir Il fait également de longs séjours sur la côte Atlantique dont la douceur climatique rétablit la fragile santé de Marthe sa compagne Le couple vient ainsi passer quelques hivers sur le bassin d Arcachon à partir de 1920 et jusqu en 1931 Peintre nabi à sa sortie de l académie Julian où il rencontre Maurice Denis Paul Sérusier et Édouard Vuillard Bonnard partage par ailleurs avec Monet engagé dans l aventure picturale des Nymphéas ce que l historien d art Jean Leymarie désigne comme l intuition créatrice devant la nature S il réalise dans un premier temps des croquis sur le vif il s éloigne du motif pour poursuivre le travail dans l atelier selon une méthode empirique faisant lentement surgir la vision picturale du souvenir Cette peinture maritime aux couleurs intenses provient de la collection du docteur Girardin L inscription manuscrite portée au dos de Conversation St Germain Arcachon 1926 et la date de 1930 généralement attribuée à cette œuvre révèle la lente maturation du tableau Bonnard réinvente l espace en plaçant les figures resserrées au premier plan de manière à représenter l eau et le ciel comme vus au travers d une fenêtre On retrouve ici l intérêt que porte le

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/conversation-a-arcachon (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Plat : Le Jugement de Pâris - petitpalais.paris.fr
    photographique Manuscrits et livres Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Plat Le Jugement de Pâris Pierre Adrien Dalpayrat Limoges 1844 Paris 1910 Entre 1893 et 1906 Grès émaillé D 42 cm Le Petit Palais possède vingt cinq céramiques de Dalpayrat deux vases monumentaux présentés à l Exposition Universelle de 1900 et neuf petites pièces acquises en 1907 pour le musée Galliera Cet ensemble a été renforcé par deux acquisitions effectuées en 1991 et 1992 et par le dépôt en 2005 de 12 céramiques appartenant à l arrière petit fils de l artiste M Philippe Dalpayrat Le plat présente plusieurs caractères singuliers un traitement en bas relief et une iconographie classique Jugement de Pâris inspiré d une gravure de Marc Antoine Raimondi dont le Petit Palais possède un exemplaire exceptionnelle dans l œuvre du céramiste de Bourg la Reine D M Marques Inscriptions Poinçons Marque à la grenade éclatée gravée au

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/plat-le-jugement-de-paris (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Bal blanc - petitpalais.paris.fr
    fait référence aux bals organisés pour les jeunes filles de la haute société avant leur entrée dans le monde des adultes et l annonce de leurs fiançailles Cette scène de genre dans un salon au parquet ciré symbolise ce passage initiatique Une fillette reste blottie contre sa mère pour écouter la musique tandis que ses aînées s initient aux plaisirs de la valse Les gestes souples des danseuses aux reins cambrés par le port du corset mettent en valeur leurs silhouettes en S caractéristiques de la mode en 1900 Ce jeu des courbes souligné par les volutes des rubans et des dentelles se rattache à l esthétique curviligne de l Art nouveau Placé en oblique dans l angle gauche du tableau le piano Erard aux tonalités sombres et aux angles aigus sert de faire valoir aux toilettes claires où se déclinent le bleu le rose et l ivoire Cette marque de piano français était très répandue dans les salons à la fin du XIXe et pendant le premier tiers du XXe siècle Le médaillon ovale visible sur le couvercle relevé indique que ce modèle a été primé lors d une Exposition universelle Bal blanc est l une des toutes premières peintures acquises pour le musée du Petit Palais qui venait d être inauguré Le choix de l œuvre s est fait au Salon des Artistes français où Avy exposait régulièrement depuis 1895 Une courte comédie en deux scènes écrite en 1897 par Lucien Puech porte le même titre que le tableau d Avy L intrigue réunit six jeunes filles de 16 à 18 ans qui déclarent trouver le bal blanc d où les garçons sont exclus fort ennuyeux Elles considèrent que ce serait une honte s il existait encore en 1900 à l aurore du nouveau siècle Pour les adolescentes

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/bal-blanc (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Parisienne, portrait d’Irma - petitpalais.paris.fr
    Constantine Bashkirtseff Gavronzi Ukraine 1858 Paris 1884 1882 Huile sur toile H 55 5 L 46 cm Le portrait de cette jeune femme au visage rond coiffée d un simple chapeau de paille orné d une guirlande de fleurs fut exposé au Salon des Artistes français en 1883 sous le titre Parisienne Ce visage semble correspondre à celui évoqué à plusieurs reprises dans le Journal de Marie Bashkirtseff sous le nom d Irma Eh bien la tête d Irma est agréable et d une peinture assez franche mais c est une chose sans prétention 1er mai 1883 Inscrite comme élève depuis 1877 à l atelier de peinture des jeunes filles de l Académie Julian la jeune Marie est devenue une adepte convaincue du naturalisme Elle voue une amitié admirative au peintre Jules Bastien Lepage 1848 1884 chef de file de ce nouveau courant qui marque une rupture avec la tradition des sujets rétrospectifs Sa Parisienne peinte au moment où Marie tente d aborder la peinture de plein air traduit une volonté de saisir la nature sur le fait Journal 7 août 1882 afin de peindre la vie avec des tons qui chantent et tous les tons vrais chantent Journal 30 août 1882 De fait l expression souriante du modèle semble saisie sur l instant au cours dune promenade Durant les quatre dernières années de sa courte vie Marie Bashkirtseff fille d aristocrate russe se consacra avec passion à l apprentissage de la peinture tout en rédigeant un journal intime qui fut publié après son décès Dès 1887 une première version expurgée du Journal fut publiée La mère de Marie distribua comme autant de précieuses reliques dessins lettres tableaux et objets ayant appartenu à sa fille afin d honorer le souvenir de la jeune disparue A son ouverture en 1902 le

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/parisienne-portrait-d%E2%80%99irma (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Baigneuses à Perros-Guirec - petitpalais.paris.fr
    Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Baigneuses à Perros Guirec Maurice Denis Granville 1870 Paris 1943 Vers 1912 Huile sur toile H 98 L 122 cm Les plages ont constitué une série thématique majeure dans l œuvre de Maurice Denis familier dès sa jeunesse des rivages bretons Le peintre associe le spectacle de la nature à l évocation de la féminité Contemporaine du Fauvisme la plage ensoleillée de Perros est significative de la montée en couleurs des œuvres de cette période Les rayures rouge et jaune des maillots deviennent sous le pinceau de purs motifs plastiques Le rivage breton ourlé de vagues est méditerranéisé par la lumière éclatante Liés à l étude attentive des Baigneuses de Cézanne des tracés géométriques commandent à la disposition des figures Pour Denis l activité ludique en sa naïveté rend hommage à la nature divine de la création En évoquant ces plages où il vécut des jours heureux l artiste trouve

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/baigneuses-a-perros-guirec (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - La Vachalcade - petitpalais.paris.fr
    compact au son du tambour sous la bannière de la Misère Le peintre de Montmartre Fernand Pelez nous donne ici sa version de la Vachalcade carnaval populaire qui eut lieu sur la Butte en mars 1896 Fête montmartroise animée par des cortèges et un défilé de chars à thème la Vachalcade était destinée à créer un fond d entraide pour les artistes dans la misère Son nom vient d une contraction des mots vache et cavalcade en référence à la traditionnelle fête du bœuf gras de la Mi carême Pelez représente ici un groupe d enfants costumés et grimés Leurs vêtements trop grands parodient le monde des adultes en se moquant des codes de la bourgeoisie à laquelle étaient destinés ces chapeaux melons et ces capelines fleuries Dans la partie droite du tableau les visages sont totalement dissimulés derrière des masques aux bouches déformées soulignées de rouge Au centre un Pierrot vêtu de blanc la face enfarinée sourit Son attitude exprime une gaieté teintée d ironie à la manière des figures popularisées par Adolphe Willette artiste très engagé dans l organisation du défilé Pas de décor pour cette scène de rue mais un simple mur lézardé derrière la frise des enfants qui semblent poser pour un invisible photographe avant de reprendre leur marche La peinture à l huile appliquée en fines couches beiges et roses laisse apparaitre le dessin sous jacent Ces tonalités sourdes créent l illusion d une fresque peinte à même le mur La genèse de ce tableau est parée de mystère car Pelez n exposa jamais cette grande toile en dehors de son atelier Aujourd hui non localisées les peintures préparatoires sont visibles sur les photographies prises dans l atelier en 1913 après la mort du peintre Pelez a d abord étudié chaque figure séparément puis par

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/la-vachalcade (2015-11-09)
    Open archived version from archive