archive-fr.com » FR » P » PARIS.FR

Total: 1123

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Le Petit Palais - Trois baigneuses - petitpalais.paris.fr
    Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Trois baigneuses Paul Cézanne Aix en Provence 1839 Aix en Provence 1906 1879 1882 Huile sur toile H 55 L 52 cm Cézanne a consacré plus de deux cents peintures aquarelles et dessins au thème des baigneurs et des baigneuses Il aborde ce sujet à partir de la fin des années soixante et le développe jusqu en 1906 plusieurs années étant parfois nécessaires à l élaboration des plus grands formats Au fur et à mesure qu évoluent les compositions les éléments descriptifs disparaissent au profit de la construction Les figures aux formes trapues deviennent les membres d un assemblage pictural rigoureusement ordonné et non les représentants d une beauté corporelle Les Trois baigneuses du Petit Palais sont disposées dans un espace boisé traversé par un large rayon de lumière qui se réfléchit dans l eau Les touches légèrement obliques et régulières soumettent les formes à la structure de l image Blonde rousse et brune les figures s inscrivent dans une composition pyramidale nettement délimitée par deux arbres formant une arche L usage d un format presque carré qui se retrouve dans plusieurs versions de petit format renforce cette impression de densité et de plénitude ressentie par Matisse grand admirateur de ce tableau Les premiers collectionneurs qui saisirent la portée de la révolution picturale à laquelle Cézanne soumettait ses baigneuses furent en effet des peintres Ainsi Matisse qui fit don des Trois baigneuses au Petit Palais considérait cette composition très dense et très complète comme de première importance Il en avait fait l acquisition en 1899 chez Ambroise Vollard Le marchand avait organisé la première exposition de Cézanne à Paris quatre ans plus tôt Il fallut attendre ce don de Matisse en 1936 pour qu une composition avec baigneuses entre dans

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/trois-baigneuses (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Le Petit Palais - En soirée, Madame Pascal Blanchard - petitpalais.paris.fr
    oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter En soirée Madame Pascal Blanchard George Desvallières Paris 1861 Paris 1950 1903 Huile sur papier marouflé sur toile H 150 L 107 cm Scène ou portrait cette énigmatique peinture de Desvallières fait un passage remarqué en 1903 au Salon de la Société nationale des beaux arts C est une année charnière pour cet artiste qui revient d Angleterre et participe alors très activement à la fondation du Salon d automne où les parisiens vont bientôt découvrir les Fauves et les Cubistes Dans les portraits qui jalonnent son oeuvre jusqu en 1914 Desvallières met ses modèles en situation dans un décor qui leur ressemble Il évoque ainsi au delà d une personnalité un milieu une atmosphère Ces portraits sont généralement ceux de proches parents ou amis comme ici l épouse de son compagnon de l académie Julian Pascal Blanchard Plusieurs études ont précédé la version du Petit Palais Peinte à l huile sur papier celle ci semble plus aboutie bien qu ayant conservé la vivacité d une esquisse à l aquarelle La composition s est resserrée sur Madame Blanchard belle brune d origine russe dont l œil bleu ponctue le long profil d une grâce morbide et nerveuse André Chaumeix Une ambiance fin de siècle pleine de parfums et d ardeurs étouffées Gabriel Mourey émane de ce bal où un couple de danseurs s étreint avec force tandis que Madame Blanchard s inscrit dans le jeu des reflets et des transparences d un décor ivoire rose et or On décèle dans cette oeuvre raffinée et étrange au décor

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/en-soiree-madame-pascal-blanchard (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Deux nus dans un paysage. Femmes en chapeau. Étude de paysage - petitpalais.paris.fr
    paysage Aristide Maillol Banyuls sur Mer 1861 Perpignan 1944 Vers 1895 Huile sur toile peinte recto verso H 97 x L 122 cm Cette peinture a pour particularité d être peinte recto verso Elle nous indique comment Maillol a travaillé simultanément de plusieurs manières au cours des années 1890 qui furent pour lui une période d expérimentation Avant de connaître un immense succès en tant que sculpteur Maillol s est en effet consacré à la peinture tout en s intéressant aux arts décoratifs Formé auprès des maîtres académiques Alexandre Cabanel puis Jean Paul Laurens le jeune boursier de la ville de Banyuls s est rapidement rapproché d artistes plus novateurs Revendiquant d abord l influence de Courbet Maillol s intéresse à l Impressionnisme puis aux innovations de Seurat et de Gauguin dont l exposition au café Volpini en 1889 donne naissance au groupe des Nabis A son entrée dans les collections du musée grâce au marchand d art Ambroise Vollard cette œuvre était recouverte au verso d une toile de doublage En 1974 ce doublage fut enlevé et laissa apparaître deux études divisionnistes aux couleurs claires tandis que l autre face était traitée dans un style synthétiste portant témoignage du rapprochement de Maillol avec les Nabis La face principale représente un jardin imaginaire à la manière des cartons de tapisseries que Maillol dessine cherchant alors à renouer avec l esprit médiéval La nature y prend l aspect d un décor aux courbes sinueuses et à la lumière irréelle Les arbres encadrent les figures hiératiques des deux baigneuses parentes de celles des grands décors de Puvis de Chavannes Au verso les deux femmes en chapeaux ainsi que l esquisse de paysage relèvent de l esthétique néo impressionniste Ainsi par le hasard de ce réemploi au revers d une toile sont réunis

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/deux-nus-dans-un-paysage-femmes-en-chapeau-etude-de-paysage (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - La vague - petitpalais.paris.fr
    La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter La vague Aristide Maillol Banyuls sur Mer 1861 Perpignan 1944 Vers 1891 1898 Huile sur toile H 95 8 L 88 2 cm Dans une lettre à son compatriote Bourdelle qui lui fait connaître la sculpture Maillol confie le plaisir qu il ressent à observer les flots Je fais des études sur la mer Cela fait un effet très drôle de peindre la mer on ne sait jamais de quelle couleur elle est Aussi lorsqu il aborde le nu Maillol lui donne tout naturellement l aspect d une baigneuse La composition adopte un schéma spatial sans horizon rythmé par les volutes décoratives héritées du Japonisme Les sinuosités de la vague dont l écume enveloppe la baigneuse répondent aux ondoiements de la chevelure Cette représentation fusionnelle de la baigneuse et de l élément marin évoque la très sensuelle Femme à la vague 1868 New York The metropolitan Museum of Art de Gustave Courbet dont Maillol admirait la puissance picturale Les courbes harmonieuses du nu traité de manière synthétique s inscrivent avec netteté dans le format presque carré de la toile à la manière d une métope de temple grec Le choix d une peinture mate fait aussi référence à l architecture et plus précisément à la peinture murale dont Puvis de Chavannes est alors le grand rénovateur La chronologie des peintures réalisées par Maillol avant 1900 reste difficile à établir Par le rapport architectural du corps à l espace par la clarté des contours et la plénitude des formes La vague annonce les grandes sculptures

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/la-vague (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Arion - petitpalais.paris.fr
    La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Arion Gustave Moreau Paris 1826 Paris 1898 1891 Huile sur bois H 45 5 L 37 cm La nature joue un rôle essentiel dans le mythe d Arion sauvé des flots Pour évoquer cet épisode Moreau donne au poète musicien l allure d un prince d Orient et l entoure d un paysage aux rochers escarpés inspiré des fonds de Léonard de Vinci La légende d Arion poète lyrique et musicien grec nous a été transmise par Hérodote De retour à Corinthe après un voyage en Sicile Arion dépouillé de sa fortune est jeté à la mer par les marins du navire Grâce à l intervention d Apollon un dauphin le recueille et le porte sur son dos jusqu au rivage Le dieu en souvenir de l aventure transforme en constellation la lyre d Arion et le dauphin La mythologie antique permet à Gustave Moreau de mettre en oeuvre cette logique sublime de l imagination qui guide son oeuvre Le peintre se démarquant toutefois de ce qu il nomme la vieille friperie grecque classique invente un univers pictural qui puise aux sources les plus exotiques de l Inde au Japon l audace des couleurs intenses et le goût de l arabesque L année où il peint ce tableau pour Jules Clément Chaplain lithographe sculpteur et graveur de médaille Moreau sort de l isolement de son atelier pour enseigner à l Ecole des Beaux Arts Ses élèves notamment Rouault Matisse et Marquet apprécient son ouverture d esprit tandis que son influence s exerce hors de

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/arion (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - La Bouchée de pain, esquisses - petitpalais.paris.fr
    de Paris un matin d hiver à la lumière des réverbères L usure des vêtements et la gestuelle des corps en marche en disent long sur la condition de ces ouvriers sans travail Habitant de la Butte Montmartre le peintre Fernand Pelez offre un témoignage saisissant de vérité sur le Paris populaire de la fin du XIXe siècle La Bouchée de pain est le seul tableau peint par Pelez pour l Etat à l occasion d une commande du ministère des beaux arts en 1881 La mise en œuvre de cette grande composition Fonds national d art contemporain ne débutera qu après 1900 et s achèvera en 1908 Dix esquisses préparatoires sont conservées au Petit Palais Elles sont peintes dans un camaïeu de bruns à la manière des lavis d encre Les personnages sont représentés par groupe ou individuellement grandeur nature Des hommes de la rue sont venus poser dans l atelier de Pelez situé 62 boulevard de Clichy Certains modèles sont jeunes et portent des vêtements d ouvriers D autres plus âgés vêtus de haillons ont basculé dans la précarité La pauvreté urbaine touche en priorité une main d œuvre peu qualifiée les malades et les accidentés du travail que les crises économiques laissent sans emploi et sans ressource Face au retard des réformes sociales les organismes catholiques occupent encore à la fin du XIXe siècle une place prédominante dans l action caritative Ouverte rue Cujas l œuvre de la Bouchée de pain s est nommée ainsi en référence au dernier repas de Jésus avec les apôtres Josephin Péladan qui rédige l éloge funèbre de Pelez en 1913 ne manque pas de souligner cette étroite correspondance entre l art du peintre et la pensée chrétienne de son temps C est un mystique il a donné aux gueux la plus

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/la-bouchee-de-pain-esquisses (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Les Tireurs d'arc - petitpalais.paris.fr
    livres Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Les Tireurs d arc Fernand Pelez Paris 1848 Paris 1913 1879 Huile sur toile H 27 x L 17 5 cm Cette peinture est une réplique en format réduit des Tireurs d arc tableau présenté au Salon de 1875 sous le numéro 1608 Cette première participation au Salon après des études dans l atelier de Cabanel reçoit les encouragements de l Etat L oeuvre est achetée et envoyée à Vichy actuellement présentée dans l escalier d honneur de l Hôtel de Ville La réplique peinte deux ans plus tard étant probablement destinée à un collectionneur privé séduit par cette antiquité de fantaisie Pelez concentre son propos sur les personnages la question du paysage étant résolue par un simple mur de pierre surmonté d une bande de ciel bleu L artiste manifeste déjà ici son obsédante fascination pour les corps juvéniles Ses jeunes modèles prennent des poses de sculptures célèbres l enfant assis rappelle La Nymphe à la coquille du musée du Louvre le tireur d arc debout semble une réminiscence de L Enfant à la grappe de David d Angers dont le marbre exposé au salon de 1845 était connu par une gravure et par des moulages Le Petit Palais qui avait reçu un ensemble significatif d oeuvres de Pelez au décès du peintre ne possédait aucune peinture des années 1870 période durant laquelle l artiste reste fidèle aux leçons de l Ecole des beaux arts avant le tournant naturaliste des années 1880

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/les-tireurs-darc (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Le 14 juillet 1880, inauguration du monument à la République - petitpalais.paris.fr
    d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Le 14 juillet 1880 inauguration du monument à la République Alfred Philippe Roll Paris 1846 Paris 1919 Esquisse pour un tableau commémoratif vers 1882 Huile sur toile H 175 L 269 cm En 1880 l Etat commande au peintre Alfred Philippe Roll un tableau destiné à fixer le souvenir de la première célébration officielle de la fête nationale Le gouvernement venait d adopter le jour anniversaire de la prise de la Bastille 14 juillet 1789 et celui de la fête de la Fédération 14 juillet 1790 A cette occasion on avait érigé place de la République une maquette en plâtre de la statue des frères Morice alors en cours de réalisation Roll réalise une immense toile de 63 m2 qui achevée pour le Salon de 1882 est offerte à la Ville de Paris dès 1884 aujourd hui l œuvre est conservée au Petit Palais Cette peinture monumentale a fait l objet de nombreuses études préparatoires dont cette grande esquisse aux larges touches colorées qui met en évidence le goût de l artiste pour la lumière et le mouvement Panorama de la liesse populaire cette oeuvre de commande s inscrit dans la suite des grandes compositions naturalistes de Roll La Grève des mineurs en 1880 musée de Valenciennes Le Travail en 1885 musée de Cognac Ce peintre de la vie moderne a le sens de la foule Il considère qu un bon portrait est une figure bien vivante placée dans son milieu social Le 14 juillet avec son orchestre ses danseurs ses camelots ses passants acclamant le

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/le-14-juillet-1880-inauguration-du-monument-a-la-republique (2015-11-09)
    Open archived version from archive



  •