archive-fr.com » FR » P » PARIS.FR

Total: 1123

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Le Petit Palais - Portrait de Jane Hading - petitpalais.paris.fr
    de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Portrait de Jane Hading Alfred Roll Paris 1846 Paris 1919 1890 Huile sur toile H 192 x L 140 cm Pour sa première participation au Salon de la Société nationale des Beaux arts qui vient d être fondé à Paris Roll présente deux grands portraits de comédiens parmi les plus populaires du moment Jane Hading 1859 1941 et son partenaire au théâtre Ernest Coquelin 1848 1909 Ardent promoteur du naturalisme Roll considère qu un bon portrait est une figure bien vivante placée dans son milieu social Jane Hading de son vrai nom Jeanne Alfrédine Tréfouret joue dès l enfance aux côtés de son père qui se produit à Marseille au Caire et à Alger Arrivée à Paris elle abandonne ses modestes rôles d ingénue pour tenter sa chance dans l opérette puis au théâtre de boulevard Son mariage avec le directeur du théâtre du Gymnase bientôt suivi d un médiatique divorce en 1888 en font une célébrité parisienne Comme l avait fait Sarah Bernhardt vingt ans plus tôt elle ne fait qu une courte incursion à la Comédie française en 1893 Le théâtre de boulevard où Jane Hading conquiert une place reconnue nécessite des acteurs charismatiques exerçant sur le public une véritable fascination Edmond de Goncourt vante dans son Journal la beauté de cette femme vraiment très séduisante Avec sa luxuriance de cheveux potassés semblables aux cheveux mordorés des courtisanes du XVIe siècle avec sa blancheur de peau toute particulière elle me rappelle beaucoup ces bustes gallo romains du musée d Arles où dans le pur type grec s est glissée la modernité un peu canaille du physique marseillais 18 décembre 1885 Le style large et direct de Roll

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/portrait-de-jane-hading (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Le Petit Palais - Nice, souvenir de la promenade des Anglais - petitpalais.paris.fr
    oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Nice souvenir de la promenade des Anglais Henri Marie Raymond de Toulouse Lautrec Monfa dit Toulouse Lautrec Albi 1864 Château de Malromé 1901 1880 Huile sur toile H 38 5 L 50 cm Toulouse Lautrec peignit cette scène de promenade en 1880 alors qu il n avait que 17 ans faisant le choix cette année là de devenir artiste et de partir étudier l art à Paris On considère généralement la figure du conducteur de cet attelage lancé en plein galop sur la promenade des Anglais comme une évocation du père de l artiste La voiture rouge et noire est un grand break de chasse conduit par le comte Alphonse de Toulouse Lautrec accompagné d un groom installé sur une banquette arrière surélevée L élan des chevaux se déploie selon une diagonale qui porte le mouvement vers l avant de la toile Le comte était féru d hippologie Il fut l un des derniers aristocrates à pratiquer la chasse au faucon à cheval Son fils Henri fit son premier apprentissage auprès du peintre animalier René Princeteau 1843 1914 spécialisé dans les sujets équestres brossés d une facture alerte Le jeune élève cultiva auprès de ce maître cette agilité de brosse qui traduit si bien la sensation de vitesse et de légèreté caractéristique de son style Avant d être le portraitiste du Paris des cafés concerts et des maisons closes Toulouse Lautrec dessina surtout des chevaux L adolescent multiplia alors les études d attelage au galop à Chantilly à Auteuil et à Nice en s inspirant de la gravure anglaise et des lithographies de Dreux

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/nice-souvenir-de-la-promenade-des-anglais (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Portrait d'André Rivoire - petitpalais.paris.fr
    chrétien occidental Monde chrétien oriental Antiquités des mondes grec et romain Arts graphiques Fonds photographique Manuscrits et livres Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Portrait d André Rivoire Henri de Toulouse Lautrec Albi 1864 Château de Malromé 1901 Vers 1901 Huille sur toile H 55 2 L 46 cm André Rivoire 1872 1930 poète auteur de comédies en vers et secrétaire général de la Revue de Paris est représenté par Toulouse Lautrec dans la force de l âge Pour ses contemporains Lautrec était non seulement un affichiste mais aussi un portraitiste reconnu Sa grande exposition personnelle à Londres en 1898 avait pour titre portraits and other works Echappant aux contraintes des portraits de commandes il suivait sa fantaisie et ses amitiés Peint dessiné ou gravé il en a abordé tous les aspects S il a peint çà et là dans ses tableaux des coins de campagne ou de jardin ce fut toujours pour accompagner un portrait Il n était vraiment curieux que du mouvement et de la vie des êtres non des choses Ces quelques lignes d André Rivoire sont extraites du long article qu il consacra à Toulouse Lautrec dans la Revue de l art ancien et moderne au lendemain de la mort de l artiste Ce texte ponctué d observations personnelles révèle une amitié sincère une compréhension de l homme et de son oeuvre I C Marques Inscriptions Poinçons Signé en haut à doite H T Lautrec Donateur testateur ou vendeur Don de Théodore Duret 1914 Numéro d

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/20/portrait-dandre-rivoire (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - L’intimité - petitpalais.paris.fr
    à la colle sur toile L Intimité est l un des quatre panneaux peints par Vuillard pour l appartement parisien du docteur Henri Vaquez 1860 1936 Ce cardiologue médecin des Daudet puis de Marcel Proust était un amateur passionné d art moderne Vuillard a conçu pour ce qui servit sans doute de bibliothèque un jeu visuel subtil entre les peintures elles mêmes et les murs couverts de papier peint qui les prolongeaient Les figures qui peuplent ces panneaux sont autant de doubles imaginaires des occupants des lieux Elles se fondent dans la masse bigarrée des étoffes et des papiers peints qui évoquent les tapisseries aux mille fleurs de la fin du Moyen Âge L artiste dépeint un univers clos par les horizontales du quadrillage du plafond et de la bordure du tapis et assourdi par une gamme colorée restreinte où dominent le violet le brun et le vert L effet mat est obtenu par l emploi d une technique transposée des décors de théâtre la peinture à la colle qui préserve toute l intensité du pigment brut Exemplaires de la réflexion de l artiste sur les rapports entre peinture et arts décoratifs ces panneaux où les sujets se dissolvent dans le jeu des taches de couleurs préfigurent les révolutions picturales du début du XXe siècle qu il s agisse de la naissance de l abstraction ou des peintures décoratives de Matisse I C Quatre panneaux Personnages dans un intérieur L intimité 212 5 x 154 5 cm Inv PPP02439 La musique 212 5 x 154 cm Signé et daté en bas à gauche Edouard Vuillard 96 Inv PPP02440 Le choix des livres 212 x 77 cm Inv PPP02441 Le travail 212 x 77 3 cm Signé et daté en bas à gauche Edouard Vuillard 96 Inv PPP02442 Mode d acquisition

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/l%E2%80%99intimite (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Pénélope - petitpalais.paris.fr
    oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Pénélope Antoine Bourdelle Montauban 1861 Le Vésinet 1929 1909 Bronze d après le modèle plâtre H 173 l 63 P 63 cm Entre 1905 et 1912 Bourdelle se consacre à la figure de Pénélope femme d Ulysse qui attendit fidèlement le retour de son mari Il en crée trois versions de tailles différentes avec quelques variantes Celle que le Petit Palais possède en est une version intermédiaire sans fuseau le pied saillant Il s agit du second exemplaire de la Pénélope intermédiaire fondu sans doute entre 1924 et 1946 A l origine de l oeuvre on trouve au Musée Bourdelle plusieurs croquis qu il fit de la silhouette de son élève sa future seconde épouse Cléopâtre Sévastos contemplant une œuvre d art dans un musée londonien L un d eux est sous titré avec poésie Sevastos devant les divins Hindous et daté d août 1906 Le visage de Pénélope doit en revanche beaucoup à celui de sa première épouse Stéphanie van Parys Pénélope reflète des influences diverses à l œuvre dans la sculpture de Bourdelle depuis les années 1900 Elle doit à la Grèce antique sa position hanchée qu on appelle un contraposto et son drapé de caryatide elle a l attitude d une tanagra ces statuettes antiques si collectionnées au tournant du siècle Elle emprunte ses formes pleines à la statuaire indienne dont Bourdelle est un grand admirateur Sa sinuosité rappelle celle des Vierges gothiques parisiennes du XIVe siècle Ces références savantes sont mises au service d une construction très moderne en plans géométriques et d un socle original presque cubiste qui ancrent

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/penelope (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Masque grotesque, fragment du revers - petitpalais.paris.fr
    documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Masque grotesque fragment du revers Jean Carriès Lyon 1855 Paris 1894 Entre 1891 et 1894 Grès émaillé H 36 L 31 P 18 cm En mars 1890 deux ans après avoir installé ses fours à Saint Amand en Puisaye dans la Nièvre Carriès reçoit la commande dont il a toujours rêvé un encadrement de porte gigantesque en carreaux de grès séparant en deux l atelier de peinture de la richissime américaine Winaretta Singer future princesse Edmond de Polignac Celle ci a accepté ce projet de Porte monumentale sur la foi d un dessin d Eugène Grasset ami du sculpteur la Porte est alors peuplée de créatures d esprit médiéval Mais Carriès va laisser son imaginaire transformer le projet vite envahi d êtres étranges qui peuplent ses cauchemars C est une tâche immense ce potier autodidacte découvre le métier Il engage des ouvriers qui font des essais de terres d émaux et de cuissons différentes A sa mort en 1894 il a achevé la maquette en plâtre grandeur nature de la Porte mais n a pu faire aboutir la création de l ensemble des grès Ainsi n existe t il en grès qu à peine un tiers des 600 carreaux de formes irrégulières prévus Ce carreau ci devait recevoir un emplacement tout particulier seul élément figuratif du revers de la Porte il aurait regardé le visiteur pénétrant dans l atelier de Winaretta Singer Son aspect terrifiant est renforcé par l émaillage habile les yeux opaques formant contraste avec l émail transparent de la face il est véritablement le Gardien du sanctuaire A S Numéro d inventaire PPS00440 Numéro

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/masque-grotesque-fragment-du-revers (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Centaure et dryade - petitpalais.paris.fr
    romain Arts graphiques Fonds photographique Manuscrits et livres Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Centaure et dryade Henry Cros Narbonne 1840 Paris 1907 Avant 1903 Terre cuite H 49 l 38 8 P 4 cm Henry Cros peintre et sculpteur est à la fin du XIXe siècle l un des plus ardents défenseurs de la polychromie en sculpture Cet artiste singulier passionné par les recherches techniques est le premier à créer des œuvres de couleurs en cire puis en pâte de verre redécouvrant et améliorant souvent des procédés anciens Installé à la fin de sa vie dans un atelier de la Manufacture de Sèvres il est un artiste singulier à l image d autres personnalités de la fin du siècle Les terres polychromées peu courantes chez Cros lui servent souvent d étapes préparatoires pour des pâtes de verre de même sujet Dans ce cas précis l œuvre très achevée peut être celle qui fut exposée au Salon de la Société des artistes Français de 1903 est à considérer comme une œuvre définitive Esprit éclectique et cultivé Cros relit dans le texte mythes et formes antiques avec un œil contemporain Il inscrit ici dans un espace contraint à la façon d une métope du Parthénon un centaure déracinant un arbre et une dryade c est à dire une nymphe des arbres pleurant la mort de l arbre liée à la sienne A S En savoir plus sur le fonds Henry Cros du Petit Palais Numéro d inventaire SDUT01904 Numéro d inventaire

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/centaure-et-dryade (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Fragment en pierre d’un pilier de portail pour une ancienne abbaye, XVe siècle, dit aussi l'Ame des vieilles pierres - petitpalais.paris.fr
    clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Fragment en pierre d un pilier de portail pour une ancienne abbaye XVe siècle dit aussi l Ame des vieilles pierres Emile Derré Paris 1867 Nice 1938 1895 Grès au sel fait par Janin et Guérineau à Paris H 0 55 L 0 35 m Du sculpteur Emile Derré enfant de Montmartre anarchiste et dreyfusard on connaît aujourd hui essentiellement les décors de façades parisiennes Ce carreau de grès fait par une entreprise spécialisée dans la céramique architecturale est une œuvre de jeunesse de l artiste Le modèle ou cet exemplaire unique aucun exemplaire en pierre n est localisé fut exposé sous le titre empreint d admiration pour l art du Moyen âge de Fragment en pierre d un pilier de portail pour une ancienne abbaye XVe siècle au Salon de la Société des Artistes Français de 1895 exposé à nouveau à l Exposition Universelle de 1900 il portera alors un titre symboliste L Ame des vieilles pierres Le matériau la forme le traitement plastique le premier titre font écho au chef d œuvre inachevé de Jean Carriès la Porte monumentale dont les fragments de grès émaillés étaient alors montrés en hommage posthume au Salon de la Société Nationale des Beaux Arts au printemps 1895 La figure de vieille mendiante s inscrit dans le courant naturaliste misérabiliste de la fin du XIXe siècle courant bien représenté dans les collections de la Ville de Paris Le Petit Palais conserve déjà une œuvre de Derré un vase monumental de la Manufacture de Sèvres acquis en 1931 A S Marques Inscriptions Poinçons Signé et daté en bas à gauche DERRE 1895 Cachet de l atelier au dos A JANIN GUERINEAU 172 avenue de Choisy PARIS Numéro d inventaire PPS03785 Numéro d inventaire

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/fragment-en-pierre-d%E2%80%99un-pilier-de-portail-pour-une-ancienne-abbaye-xve-siecle-dit-aussi- (2015-11-09)
    Open archived version from archive