archive-fr.com » FR » P » PARIS.FR

Total: 1123

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Le Petit Palais - Paire de vases - petitpalais.paris.fr
    occidental Monde chrétien oriental Antiquités des mondes grec et romain Arts graphiques Fonds photographique Manuscrits et livres Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Paire de vases Pierre Adrien Dalpayrat Limoges 1844 Paris 1910 Modèle présenté à l Exposition Universelle de 1900 Vases de forme amphore en grès émaillé H 200 l 70 cm Pierre Adrien Dalpayrat apprend la peinture sur porcelaine à Limoges Bordeaux et Toulouse Vers 1889 il ouvre une fabrique de céramique à Bourg la Reine En 1892 il s associe avec le sculpteur Voisin Delacroix pour produire des grès ou toutes autres variétés de céramique Voisin Delacroix se charge du modelage des formes Dalpayrat de la fabrication proprement dite cuisson émail patines Cette collaboration artistique s achève en 1893 avec la mort de Voisin Delacroix Dalpayrat est célèbre pour ses grès aux tonalités chaudes et somptueuses revêtus de couvertes rouge sang de bœuf avec des effets de jaspure bleu ou vert Il crée des vases en forme de fruits courges coloquintes dont il anime parfois la surface avec des animaux fantastiques des formes humaines ou végétales Il collabore avec des orfèvres comme Cardeilhac pour réaliser des pièces uniques montées en métal tout en produisant des pièces de vaisselle en porcelaine ou en faïence A l Exposition universelle de 1900 il présente deux vases de près de deux mètres de haut qui représentent une prouesse technique et artistique D M Numéro d inventaire PPO03672 1 PPO03672 2 Numéro d inventaire PPO03672 1 PPO03672 2 Salle 1 Passer votre

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/paire-de-vases (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Pendant Cascade - petitpalais.paris.fr
    et romain Arts graphiques Fonds photographique Manuscrits et livres Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Pendant Cascade Georges Fouquet Paris 1862 Paris 1957 Monture d après un modèle de Mucha décor d après Desrosiers Vers 1900 Or émaux à jour sur paillons opales diamants et perle baroque H 12 l 5 cm Georges Fouquet succéda en 1895 à son père Alphonse Fouquet qui avait créé en 1860 une maison de bijouterie et joaillerie Sous l impulsion de collaborateurs animés d idées nouvelles comme Alphonse Mucha et Charles Desrosiers Fouquet transforma complètement l art du bijou A Mucha il commanda quelques parures exceptionnelles comme le bracelet destiné à Sarah Bernhardt et lui confia la décoration de son nouveau magasin installé en 1900 au 6 rue Royale Desrosiers un ancien élève de Grasset dessina pour lui des bijoux d un usage plus courant Les bijoux de Fouquet s imposent par leur caractère décoratif et par leur clarté d exécution Fouquet entoure fréquemment le contour de ses pièces d une ligne de brillants de manière à mieux isoler le motif principal Il fait un grand usage des émaux dont il apprécie la transparence et la couleur délicate Il les associe fréquemment aux opales choisies pour leurs reflets changeants et aux perles baroques qui présentent des irrégularités de surface et de matière Il trouve l essentiel de son inspiration dans la flore et la faune qui lui fournissent un répertoire inépuisable de formes et de couleurs D M Numéro d inventaire PPO03570 Numéro d

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/pendant-cascade (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Salle à manger de l’hôtel Guimard - petitpalais.paris.fr
    mondes grec et romain Arts graphiques Fonds photographique Manuscrits et livres Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Salle à manger de l hôtel Guimard Hector Guimard Lyon 1867 New York 1942 Vers 1909 Mobilier en bois En mai 1909 peu de temps après son mariage avec l artiste peintre d origine américaine Adeline Oppenheim Hector Guimard achète un terrain au 122 avenue Mozart et y fait construire un hôtel particulier Le bâtiment abrite au rez de chaussée l agence de l architecte précédée d une galerie de réception Le premier étage comprend une salle à manger et un salon de forme elliptique Au troisième étage est aménagé un atelier destiné à Madame Guimard Guimard conçoit lui même toute la décoration intérieure lambris corniches meubles serrurerie lustres et tissus d ameublement Les meubles et les boiseries sont exécutés en bois de poirier dont le grain tendre et lumineux se prête particulièrement à la traduction des lignes souples et élégantes du graphisme de Guimard Cet hôtel est vendu en 1948 Madame Guimard donne alors au musée des Beaux arts de Lyon le mobilier de la chambre à coucher au musée de l Ecole de Nancy le bureau et à la Ville de Paris la salle à manger D M Numéro d inventaire PPO03674 A L Numéro d inventaire PPO03674 A L Mode d acquisition Don de Madame Guimard 1948 Salle 20 Passer votre souris sur l oeuvre pour la voir en détail Précédente 55 60 Suivante A A A Retour à la

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/salle-a-manger-de-l%E2%80%99hotel-guimard (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Vase aux aristoloches - petitpalais.paris.fr
    Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Vase aux aristoloches Henri Husson et Adrien Aurélien Hébrard Henri Husson Grand 1852 Vétheuil 1914 et Adrien Aurélien Hébrard 1866 1937 Vers 1909 Cuivre martelé et repoussé grenaille et applications d argent H 52 cm Né à Grand dans les Vosges en 1852 Henri Husson est fils d un serrurier Il commence par apprendre le métier de son père tout en suivant le soir des cours de dessin Pendant plusieurs années Husson travaille comme ferronnier d art et comme restaurateur pour des antiquaires En 1909 le fondeur et éditeur Hébrard lui consacre une exposition particulière dans sa galerie de la rue Royale qui obtient un grand succès et lui permet de débuter une carrière indépendante d orfèvre et de ciseleur Husson vit à la campagne près de Mantes dans une grande maison entourée d un jardin La nature lui fournit ses principaux thèmes d inspiration Il reproduit le plus fidèlement possible les plantes des champs et des prés sur lesquelles il pose des insectes imités à la perfection comme moulés sur le vif Husson avant tout un artiste du métal est plus rarement tenté par le travail de l émail ou des pierres précieuses Il utilise principalement l or l argent et le cuivre rouge qu il patine surcharge et incruste de coulées de métal De ces contrastes de couleurs et de matières il sait tirer des effets poétiques inattendus Husson est un artiste singulier qui a vécu à l écart des modes et des courants artistiques de son époque Pourtant il est proche du Symbolisme par sa manière très personnelle de suggérer que les choses ont une vie inconsciente Du Japon aussi vraisemblablement il a retenu la leçon naturaliste et l incitation à colorer oxyder et patiner les métaux

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/vase-aux-aristoloches (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Coupe « Pommes de pin » - petitpalais.paris.fr
    romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Coupe Pommes de pin René Lalique Ay 1860 Paris 1945 Vers 1902 Verre cristal argent H 19 2 cm D 10 3 cm Aux côtés de Georges Fouquet et des frères Vever Lalique est considéré comme le principal créateur de bijoux Art nouveau Se dégageant très vite du style néo renaissance qui prévalait dans les années 1880 Lalique crée des bijoux d inspiration naturaliste dans lesquels il donne libre cours à sa fantaisie à son sens de la composition et de la couleur Il choisit comme motif décoratif principal le corps féminin et n hésite pas à employer des pierres semi précieuses et des matériaux traditionnellement ignorés et dédaignés des bijoutiers comme la corne ou l émail A partir de 1902 Lalique se consacre principalement à la fabrication de verreries artistiques La coupe Pommes de pin se situe à une époque charnière de son oeuvre et réunit les ressources combinées de l orfèvrerie et de l art du verre L artiste a soufflé dans une monture en argent un verre blanc laiteux dont les

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/coupe-%C2%AB-pommes-de-pin-%C2%BB (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Paris 1900
    monument Plusieurs de ses élèves tels Bourdelle et Camille Claudel parviennent à se dégager de l influence du maître et à faire œuvre originale L époque 1900 voit le triomphe de l Art nouveau Progressivement admis dans les Salons l objet d art acquiert une dignité nouvelle Confronté à l épuisement des styles historiques de grands artistes trouvent dans la nature une nouvelle source d inspiration A Nancy et à Paris le verrier Emile Gallé l architecte Hector Guimard les bijoutiers Lalique et Fouquet renouvellent les arts de la parure et du décor Entre tradition et modernité peintures sculptures et objets d art résument ainsi le goût d une époque Image du bandeau bd 310 27 jpg UNE SELECTION D OEUVRES DE LA COLLECTION PARIS 1900 Peinture Aman Jean Miss Ella Carmichaël Avy Bal blanc Bashkirtseff Parisienne portrait d Irma Bonnard Conversation à Arcachon Cassatt Le Bain Two mothers and their children in a boat Cézanne Les Saisons Le Printemps L Eté L Automne L Hiver Cézanne Trois baigneuses Clairin Portrait de Sarah Bernhardt Denis Baigneuses à Perros Guirec Desvallières En soirée Madame Pascal Blanchard Giron La Femme aux gants dite La Parisienne Lhermitte Les Halles Maillol Deux nus dans un paysage Femmes en chapeau Étude de paysage Maillol La vague Moreau Arion Morisot Jeune fille en décolleté La fleur aux cheveux Pelez La Bouchée de pain esquisses Pelez La Mort de l empereur Commode Pelez La Vachalcade Pelez Les Tireurs d arc Renoir Ambroise Vollard au foulard rouge Renoir Portrait de Madame de Bonnières Roll Le 14 juillet 1880 inauguration du monument à la République Roll Portrait de Jane Hading Sérusier Tricoteuse au bas rose Sisley L église de Moret le soir Steinlen Bal du 14 juillet Toulouse Lautrec Nice souvenir de la promenade des Anglais Toulouse Lautrec Portrait

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/print/20 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Marietta, dite L’odalisque romaine - petitpalais.paris.fr
    Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Marietta dite L odalisque romaine Jean Baptiste Camille Corot Paris 1796 Paris 1875 Rome 1843 Huile sur papier marouflé sur toile H 29 3 L 44 2 cm Marietta pose dans l atelier d Achille Benouville où s installe Corot lors de son troisième et dernier séjour à Rome Travaillée en frottis transparents laissant apparaître le tracé initial du crayon l œuvre est une subtile déclinaison d ocre rose de brun de blanc et de vert pâle Ce dépouillement contribue au caractère unique de cette étude qui témoigne de la diversité des moyens picturaux de Corot Le jeune Corot étudie la peinture auprès des paysagistes néo classiques Achille Michallon et Jean Victor Bertin Avec l aide financière de ses parents commerçants à Paris il peut voyager librement Il parcourt ainsi la France fait trois séjours en Italie découvre la Suisse les Pays Bas et l Angleterre Il est parmi les premiers adeptes du plein air à travailler dans la forêt de Fontainebleau Ce parisien habite une partie de l année à Ville d Avray dont il rend célèbre l étang qui borde la maison familiale Baudelaire Gautier et Champfleury défendent cet artiste original qui associe de manière inédite réalisme et invention poétique Bientôt Corot élargit sa vocation initiale de peintre de paysage et donne plus d importance à la figure la femme devenant l un des thèmes centraux de ses oeuvres dans les années 1860 Les études de nu faites en atelier trouvent ainsi leur finalité dans des compositions élégiaques La publication en 1905 du Catalogue raisonné de Corot par

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/marietta-dite-l%E2%80%99odalisque-romaine (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Mademoiselle Fiocre - petitpalais.paris.fr
    Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Mademoiselle Fiocre Jean Baptiste Carpeaux Valenciennes 1827 Courbevoie 1875 Vers 1869 1870 Plâtre H 84 L 53 P 33 cm Le charmant visage de mademoiselle Fiocre est un exemple du talent de Carpeaux qui nous a laissé une remarquable galerie de portraits du Second Empire En 1870 Eugénie Fiocre première danseuse de l Opéra de Paris est au faît de sa carrière elle est alors l interprète délicieuse de Coppélia Carpeaux exécute ce buste lorsqu il travaille à La Danse bas relief pour la façade de l Opéra l une de ses œuvres majeures le marbre exposé au Salon de 1870 sera admiré par les Goncourt Plutôt que de la montrer en ballerine comme l avait fait Degas quelques années auparavant Carpeaux représente Eugénie Fiocre comme il représente ses modèles habituels duchesses marquises ou princesses le buste lisse sort des plissés agités d un drapé emprunté aux plus beaux portraits de l ère baroque juché sur un piédouche classique Cette formule élégante met en valeur tous les bustes féminins de Carpeaux ici rendant hommage à la courbe de son dos à la finesse de ses traits à son nez mutin à sa beauté captivante il parvient aussi à saisir ce que sera son modèle En effet le sort des danseuses n était pas enviable au XIXe siècle la misère la déchéance la prostitution les guettait au sortir de l Opéra Eugénie Fiocre fut une heureuse exception elle fit un beau mariage après une carrière

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/mademoiselle-fiocre (2015-11-09)
    Open archived version from archive