archive-fr.com » FR » P » PARIS.FR

Total: 1123

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Le Petit Palais - Les Fumeurs - petitpalais.paris.fr
    livres Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Les Fumeurs David Teniers le Jeune Anvers 1610 Bruxelles 1690 Huile sur bois H 27 5 cm l 34 7 cm Le Roi boit était la traditionnelle acclamation invitant le roi ou la reine de la fève à vider son verre lors de la fête de l Epiphanie Ce thème jovial et festif était particulièrement apprécié dans les Flandres du XVIIe siècle ce qui a donné lieu à des dérivations Les Fumeurs également intitulé La Chanson à boire est l une d entre elles Assis sur un tabouret le personnage central lève d une main sa pipe fumante et de l autre un verre de bière Sa bouche grande ouverte indique qu il chante haut et fort Si le contexte de cette scène n est pas la célébration du roi la boisson et le chant sont eux bien présents L influence d Adriaen Brouwer Les Fumeurs New York Metropolitan Museum of Art est ici manifeste tant dans la composition de la scène que dans le traitement du personnage du deuxième plan brossé plus rapidement David II Teniers lui a emprunté la figure du fumeur à la bouche béante qu il a réutilisée à de multiples reprises La déformation du visage due à l alcool au tabac et à la chanson ajoute du pittoresque à la scène et lui confère les aspects moralisant et comique qui ont fait toute la fortune du tableau dont il existe de nombreuses versions répliques et copies David II

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/200/les-fumeurs (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Le Petit Palais - Le petit quêteur - petitpalais.paris.fr
    oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Le petit quêteur Jan Steen Leyde 1626 Leyde 1679 Vers 1663 1665 Huile sur bois H 59 cm L 51 cm Le Petit quêteur est un tableau centré sur la figure d un petit garçon portant un déguisement de fortune Il est promené dans un village par une jeune femme et fait la quête les yeux baissés sur la coupe qu il tient Un homme se penche pour lui donner une pièce tandis que les villageois regardent la scène d un air amusé Plusieurs interprétations ont été proposées pour tenter de définir le sujet représenté On a voulu y voir successivement une procession de la fête de la Pentecôte une petite fille punie portant un bonnet d âne et un petit idiot faisant la quête La fleur pinksterbloem fleur de mai que tenait une fillette à la tête des processions chrétiennes que tend le bébé assis sur la balustrade et la proximité avec la composition de La Reine de Mai Philadelphie Museum of Art rapprochent ce tableau de la thématique de la fête de la Pentecôte Steen emploie ici un ton satirique les expressions des villageois sont rieuses voire moqueuses le cerceau et le moulin tenus par les deux enfants sur la gauche du tableau sont des symboles d une vie menée sans jugement et la couronne du quêteur ressemble étrangement à un bonnet d âne Ce tableau peut se lire comme une critique sociale de la mendicité des petits orphelins promenés dans les rues lors de processions religieuses Ce tableau trahit l influence d Adriaen van Ostade et notamment de son réalisme rustique

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/200/le-petit-queteur (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Paysage avec le port de Santa Marinella - petitpalais.paris.fr
    et romain Arts graphiques Fonds photographique Manuscrits et livres Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Paysage avec le port de Santa Marinella Le Lorrain Claude Gellée dit Chamagne 1600 Rome 1682 Vers 1637 1638 Huile sur cuivre H 28 cm L 36 cm D après le Liber Veritatis le pape Urbain VIII commanda à Claude Gellée probablement vers 1637 1638 deux petits tableaux sur cuivre l un représentant une vue du Castel Gondolfo la résidence d été des papes construite pour Urbain VIII et l autre une vue du port de Santa Marinella où il avait édifié des fondations Si Claude Lorrain s est rendu sur les lieux à des fins de documentation il n a pas dressé ici une vue topographique du port de Santa Marinella Il s agit plutôt d une vue fantaisiste Le groupe de personnages du premier plan ajoute du pittoresque mais ne constitue en rien le support du sujet Il confère un brin de narration à l œuvre par le biais du bras tendu du cavalier qui désigne le port et par l insertion du chemin sinueux qui y mène Plus que le port que l on aperçoit dans la brume le véritable sujet est la lumière Claude Lorrain focalise le regard sur ce soleil chaud et lumineux qui déploie un filtre doré sur le paysage Le geste de l un des cavaliers désigne d ailleurs plus vraisemblablement le soleil levant que le port en développement A R Numéro d inventaire PDUT00872 Numéro d inventaire

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/200/paysage-avec-le-port-de-santa-marinella (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - L'Enlèvement de Proserpine - petitpalais.paris.fr
    1640 Vers 1614 1615 Huile sur bois H 38 cm l 67 cm Pour complaire à Vénus l Amour tire une flèche dans le cœur de Pluton Fou d amour pour la jeune Proserpine le dieu des Enfers l arrache alors à sa cueillette de fleurs et l entraîne dans les Ténèbres qu il habite L histoire de Pluton et de Proserpine est racontée dans les Métamorphoses d Ovide et reprise par Claudien au Ve siècle C est du récit de ce dernier que s est tout particulièrement inspiré Rubens lorsqu il reçut la commande d un grand tableau illustrant l enlèvement de la jeune déesse en 1614 1615 Ce fut la première occasion pour le peintre de traiter ce thème L esquisse qui seule témoigne de ce que fut le tableau achevé détruit lors d un incendie en 1861 traduit toute la fougue de Pluton et la violence de l enlèvement Les chevaux lancés au galop la jeune femme qui renverse son panier de fleurs dans sa chute et le corps renversé de Proserpine insistent non sans visée moralisatrice sur la fragilité des femmes Le traitement de L Enlèvement de Proserpine procède de la touche nerveuse et rapide caractéristique de la peinture de Rubens à son retour de Rome Les lignes sont dynamiques et les corps en mouvement Lorsque Philippe IV d Espagne lui commande à nouveau ce sujet en 1636 Rubens réutilise la composition de 1614 1615 mais la retourne et resserre le cadrage sur les figures P P Rubens Le Rapt de Proserpine Madrid Musée du Prado donnant ainsi l illusion que Pluton pourrait être stoppé alors que tout espoir est perdu dans l esquisse du Petit Palais L esquisse peinte prenait une place importante dans le processus de création du maître Elle permettait au commanditaire de

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/200/lenlevement-de-proserpine (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - L'Analyse - petitpalais.paris.fr
    des mondes grec et romain Arts graphiques Fonds photographique Manuscrits et livres Arrêt sur une oeuvre Le vase Paphiopedilum Dans les coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter L Analyse Adriaen Van Ostade Haarlem 1610 1685 Haarlem 1666 Huile sur bois H 28 2 cm L 22 5 cm Dans la peinture hollandaise du XVIIe siècle l examen d un flacon d urines servait à représenter les médecins souvent de manière satirique en les assimilant à des charlatans Le costume fantaisiste était un marqueur de distinction entre le bon et le mauvais médecin Gérard Dou Le Médecin Vienne Kunsthistorisches Museum Assis à sa table de travail l homme examine une fiole Vêtu de noir et coiffé d un chapeau il soulève le flacon à hauteur d yeux pour l examiner à la lumière du jour En bon scientifique il a consulté l herbier ouvert sur sa table de travail et s apprête à tirer les conclusions de son analyse sur un feuillet vierge de tout commentaire C est en savant qu Adriaen Van Ostade a représenté son potentiel médecin Le regard concentré la sagesse imprégnant ses traits il se rapproche plus de l iconographie des hommes de loi dans leur étude que du charlatan La finesse de la peinture et le rendu des textures comme celui du tapis de table oriental sont caractéristiques de l évolution de la peinture de Van Ostade dans les années 1660 vers une plus grande maturité artistique Chaque élément de la composition est rendu avec naturalisme conférant ainsi au portrait du savant une dimension psychologique

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/200/lanalyse (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Le Repos de Diane - petitpalais.paris.fr
    données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Le Repos de Diane Jacob Jordaens Anvers 1593 Anvers 1678 Vers 1640 1650 Huile sur toile H 123 cm l 159 cm Cézanne qui a dit un jour C est grotesque d imaginer qu on pousse comme un champignon quand on a toutes les générations derrière soi Pourquoi ne pas profiter de tout ce travail négliger cet apport formidable a trouvé dans cette peinture qu il a connu par l intermédiaire de la gravure une source d inspiration pour certains de ses tableaux représentant des baigneuses dont le Petit Palais possède un exemplaire Joie débridée poème de chairs jeunes cette toile est un superbe exemple de la phase rubénienne de l artiste qui se délecte dans l art de peindre pour notre plus grand ravissement Passée par les plus grandes collections au XIX e siècle elle est bien peu conforme à l iconographie traditionnelle de cette scène inspirée des Métamorphoses d Ovide Jordaens a transformé le sujet en une illustration du thème

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/le-repos-de-diane (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Portrait de l'artiste en costume oriental - petitpalais.paris.fr
    données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Portrait de l artiste en costume oriental Rembrandt Leyde 1606 Amsterdam 1669 1631 Huile sur bois H 63 cm l 56 cm Rembrandt a souvent représenté les personnages bibliques parés de luxueux costumes orientaux Dans cet autoportrait en pied il se campe en prince oriental turban à plume tunique satinée ceinturée d une écharpe rayée rebrodée d or et de pierres précieuses lourd manteau de velours La main droite gantée repose nonchalamment sur une canne tandis que la gauche s appuie sur la hanche Dans le fond à gauche on distingue une table sur laquelle sont disposés quelques objets métalliques parmi lesquels un casque romain dont la présence renforce le côté artificiel du déguisement Aux pieds de l artiste figure un barbet à l époque utilisé pour la chasse aux oiseaux d eau en raison de son pelage fourni qui le protégeait du froid La partie postérieure de son corps était tondue pour lui éviter de se noyer dans les marais Des radiographies ont révélé que ce chien a été ajouté postérieurement par Rembrandt pour masquer ses jambes dont la position semblait lui déplaire Parmi les quatre vingt autoportraits que nous possédons de Rembrandt celui du Petit Palais est le seul sur lequel l artiste se soit représenté en pied ce qui constitue toute son originalité Il a probablement été réalisé à Leyde en 1631 avant le départ du maître pour Amsterdam Les erreurs de proportion ont cependant parfois remis en cause l attribution à Rembrandt A R Pénétrez dans l oeuvre de Rembrandt en consultant la vidéo réalisée à l occasion

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/200/portrait-de-lartiste-en-costume-oriental (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le Petit Palais - Les Moulins - petitpalais.paris.fr
    coulisses La gardeuse d oies Dernières acquisitions Base de données des oeuvres Publications Ressources documentaires Les Donateurs Circuit des collections Salle romantique Prêt de 4 meubles de la BnF Plan du musée Les Copistes En 1 clic Etudiants et Chercheurs Visiteurs handicapés Entreprises et Partenaires Presse Newsletter Les Moulins Meindert Hobbema Amsterdam 1638 Amsterdam 1709 Vers 1664 1668 Huile sur toile H 77 cm l 111 cm Le peintre des moulins ainsi pourrait on surnommer Meindert Hobbema tant le motif du moulin a marqué son œuvre Des quelque tableaux dont il en a fait le sujet celui ci est considéré comme l un des plus beaux et peut être même le point de référence de la série On reconnaît ici les moulins de Deventer ville de l est de la Hollande que le peintre découvrit lors d un voyage en compagnie de son maître Jacob van Ruisdael dans les années 1660 Il en a rapporté de nombreux croquis qu il réutilisait ensuite à loisir procédant à des recompositions dans l atelier à partir de motifs saisis sur le vif en pleine nature Ainsi ses moulins prennent place dans une campagne verdoyante alors qu ils étaient en réalité situés en milieu urbain Par ce biais Hobbema confère à sa toile un caractère pittoresque non dénué de poésie Le moulin au toit rouge son reflet dans l eau traité avec virtuosité la lumière qui baigne la nature ainsi que les diverses figures qui l animent contribuent à faire de ce paysage un petit havre de paix On a parfois voulu voir dans le motif du moulin une évocation de la destiné humaine et une illustration de l ingéniosité des ingénieurs hollandais Valorisant la grandeur du Siècle d or l œuvre du Petit Palais constitue un véritable manifeste de la vie en Hollande

    Original URL path: http://petitpalais.paris.fr/fr/collections/200/les-moulins (2015-11-09)
    Open archived version from archive