archive-fr.com » FR » P » PCF.FR

Total: 1037

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Services publics : l'Appel de Guéret | PCF.fr
    pdf 201508 modele tract fruits et legumes porc odt 201508 modele tract fruits et legumes porc doc Télécharger 20150810 tract profits cice pdf 20150810 tract profits cice odt 20150810 tract profits cice doc 2 sur 349 Pierre Laurent secrétaire national du PCF Bloc L essentiel Je soutiens le Front de gauche L humain d abord L intégrale Les publications du PCF Les matériels L agenda Contacter le PCF Adhérer au PCF Services publics l Appel de Guéret Appel de Guéretle 14 juin 2015 Nous citoyens usagers du service public militants syndicaux associatifs Posted by Olivier Dartigolles on lundi 15 juin 2015 Nous citoyens usagers du service public militants syndicaux associatifs politiques élus collectifs de la Convergence coordinations lancons aujourd hui un appel pour la défense la reconquête la réinvention et le développement des services publics Des services publics créateurs de richesses au service de la satisfaction des besoins et des droits fondamentaux de la redistribution des richesses produites et s inscrivant clairement dans la transition écologique Des services publics bénéficiant de financements pérennes au moyen notamment d une véritable réforme fiscale et d un contrôle public des banques et les organismes financiers Des services publics au sein desquels les citoyens doivent disposer de nouveaux droits sur l expression des besoins de service public et leurs modalités d exercice Des services publics assurant les principes de solidarité d égalité de traitement notamment entre les femmes et les hommes de continuité et d égal accès sur l ensemble du territoire Des services publics dans les territoires en France et en Europe pour combattre l austérité et sortir de la crise Nous appelons au renforcement des collectifs et comités existants et à la création de nouveaux collectifs de la Convergence sur l ensemble du territoire pour engager cette bataille dans la durée Nous

    Original URL path: http://www.pcf.fr/72094?page=0%2C1 (2015-09-10)
    Open archived version from archive


  • Réflexions sur le krach chinois | PCF.fr
    en 2014 On note au sein des exportations une hausse de la part des équipements de télécommunication et plus récemment de celle des produits électroniques et une baisse de la part des vêtements et textiles et plus récemment de celle des machines de bureau L industrie monte en gamme La révolution industrielle continue ainsi à tracer sa route mais dans les conditions de la révolution informationnelle Les dépenses de recherche progressent fortement atteignant 2 du PIB plaçant le pays au 2e rang mondial derrière les États Unis Avec 31 millions de garçons et filles inscrits les effectifs d étudiants y sont supérieurs à ceux des universités américaines Mais ces transformations ont été effectuées pour partie sous la houlette des critères de rentabilité financière En 1990 deux Bourses des valeurs ont été créées l une à Shanghai l autre à Shenzhen la place de Hong Kong venant s y ajouter Les spéculations financière et immobilière sont intenses La Chine est devenue le 2e pays d accueil des exportations de capitaux derrière les États Unis elle devance même ces derniers additionnée à Hong Kong Elle commence à affirmer sa présence dans le monde Entre 2011 et 2012 elle est passée de la 6e à la 3e place des principaux pays investisseurs derrière les États Unis et le Japon Si l on ajoute Hong Kong à la Chine elle est même à la 2e place Le tassement de la hausse du PIB et ce krach boursier observés en Chine sont sans aucun doute l un des effets de cette croissance financière à marche forcée Le gouvernement chinois essaie de trouver une parade Il en a les moyens Cela suppose notamment à notre sens que l injection de liquidités par la Banque centrale que la distribution du crédit se fassent sur d autres critères

    Original URL path: http://www.pcf.fr/74271 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Grèce : informations confidentielles | PCF.fr
    intérêts rémunérant les prêts accordés 2 6 milliards d euros soit 1 milliard de plus que la somme que l État grec doit rembourser au FMI à la fin de ce mois de juin 2 6 milliards d intérêts en seulement quatre mois la somme est considérable Elle représente presque l équivalent des salaires payés par l État grec à ses fonctionnaires De plus elle ne cesse d augmenter Athènes a payé successivement 2 1 milliards d euros au cours des quatre premiers mois de 2013 2 2 pour la même période de 2014 2 6 milliards cette année Sur l ensemble de 2015 le racket approchera les 8 milliards d euros La renonciation à ce détournement donnerait un peu d air à nos amis grecs et permettrait déjà de rembourser le FMI à la fin du mois Mais qui sont donc ces fameux créanciers Il y a d abord le FESF Fonds européen de stabilité financière Il détient près de 45 de la dette grecque Il a été mis sur pied en 2010 par l Union européenne prétendument pour venir en aide aux pays de la zone euro en difficulté Il a prêté à la Grèce 142 milliards d euros en plusieurs tranches Cet argent a été levé pour partie sur le marché mais les pays de la zone euro ont apporté des garanties équivalentes proportionnellement au poids de leur économie l Allemagne 41 milliards d euros la France 30 Autres prêteurs la BCE qui détient environ 27 milliards d euros et le FMI un peu plus de 36 milliards Bref ce sont pour l essentiel des institutions publiques qui tiennent Athènes par le collet Comment en est on arrivé là sachant qu au départ la Grèce était essentiellement endettée auprès des investisseurs privés Parce que les dirigeants de

    Original URL path: http://www.pcf.fr/73789 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Les dessous d’une reprise | PCF.fr
    ce qui se passe ailleurs dans le monde On est en train de rejouer le scénario de 2007 2008 en pire Au sein de l Union européenne la reprise est poussive avec seulement 0 3 de croissance en Allemagne en Belgique en Italie au Royaume Uni Aux Etats Unis l activité qui semblait repartie s époumone désormais avec un petit 0 1 au 1 er trimestre Dans les pays émergents elle n est guère débordante la Chine est à la peine compte tenu de ses besoins considérables de développement Cela c est le côté face celui de l économie réelle Côté pile il faut prendre en compte l économie virtuelle celle de la finance Là c est l euphorie Le CAC 40 est remonté comme une pendule A New York l indice Dow Jones des valeurs industrielles a cru de 174 5 depuis sa débâcle de mars 2009 en pleine récession Celui des valeurs technologiques le Nasdaq a été multiplié par quatre depuis sa Bérézina de février 2009 Du 1 er trimestre 2009 au 1 er trimestre 2015 le PIB des Etats Unis a lui progressé de seulement 13 4 En Europe en Asie on assiste à un même gonflement financier Comme nous l affirmons depuis quelques temps les conditions d un nouveau krach se mettent en place Il n a rien d inéluctable pourtant Certes ce ne sont pas les équipes dirigeantes en place qui spontanément vont s attaquer à ce cancer Mais les citoyens unis avec le concours des syndicats de la gauche alternative peuvent changer le scénario Une bataille de conviction dans le pays est évidemment nécessaire mais des actes forts s imposent au sein des grands groupes industriels financiers et de service dans les banques N oublions pas que la financiarisation de la société démarre à

    Original URL path: http://www.pcf.fr/70837 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Le CAC 40, un vrai « bouffe-tout » | PCF.fr
    Si j achète une action 100 euros combien va t elle me rapporter se demandent ils Si c est par exemple 10 euros de rémunération en dividendes cela donne une rentabilité de 10 Mais si l action d une valeur de 100 euros est portée à 110 euros parce qu elle est très demandée et qu elle ne rapporte toujours que 10 euros en dividendes sa rentabilité ne sera plus que de 9 09 Par crainte d une fuite des actionnaires vers des horizons plus profitables la direction de l entreprise concernée va tout faire pour les conserver et particulièrement dans des périodes de croissance économique poussive va tenter de relever la rentabilité de son exploitation en écrasant ses coûts notamment ceux dits du travail en réduisant l emploi en aggravant les conditions de travail en faisant pression sur les salaires Elle va s efforcer d augmenter le résultat financier de l entreprise afin de verser à ses actionnaires un dividende d au moins 11 euros et ainsi préserver le taux de rentabilité de 10 On devine le cercle vicieux ainsi dessiné le coup d éclat des dirigeants de l entreprise va porter le titre à 115 euros ce qui va exercer une nouvelle pression sur les choix de gestion de l entreprise au détriment des salariés Revenons au CAC 40 La montée de cet indice est le signe d une forte hausse de la valeur des titres des groupes cotés une augmentation qui à la fois induit une forte progression des dividendes versés et qui est également portée par elle Si l on élargit notre analyse à l ensemble des sociétés non financières françaises on peut constater que leurs versements de dividendes sont passés de 6 de leur valeur ajoutée en 1988 à 18 8 en 2013 Ce coût

    Original URL path: http://www.pcf.fr/70789 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Où en est le coût du travail ? | PCF.fr
    de près de 60 milliards d euros accordée au patronat et destinée à baisser le coût du travail Que peut on dire aujourd hui sur le sujet Selon les données de l organisme statistique européen Eurostat on constate depuis 2012 une progression du coût horaire du travail bien plus faible en France Dans l industrie il est légèrement inférieur à celui de l Allemagne 37 euros de l heure de ce côté ci du Rhin contre 37 1 de l autre côté Si l on prend en compte l effet de la productivité l écart se creuse Les coûts horaires apparents français seraient supérieurs dans la construction et les services mais cela tient à la précarité instituée dans ces secteurs où les patrons allemands font massivement appel à une main d œuvre féminine et d Europe de l Est sous payée et précarisée Il est bon de se rappeler qu en Allemagne près d une femme sur deux travaille à temps partiel que 20 3 de la population est dans une situation de risque de pauvreté et d exclusion sociale contre 18 1 en France que le taux de personnes ayant un emploi et disposant d un revenu situé en dessous du seuil de pauvreté est de 8 6 chez nos voisins 9 8 chez les femmes et de 7 9 chez nous 7 3 chez les femmes Cette évolution du coût du travail en France a t elle permis de faire reculer le nombre de sans emploi En un an de mars 2014 à mars 2015 il a progressé de 143 000 et de 5 Les exportations françaises ont diminué en 2013 et progressé de seulement 0 1 en 2014 Le taux de marge des sociétés non financières le profit brut rapporté à la valeur ajoutée lui s est

    Original URL path: http://www.pcf.fr/70790 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Les ressorts de la dépense publique | PCF.fr
    proches des Français les plus en prise avec leurs difficultés qui ont progressé le plus Une hausse de 17 8 pour les administrations locales régions départements communautés urbaines communes De 21 6 pour la Sécurité sociale Celles de l État n ont augmenté que de 12 9 La volonté des gouvernements de Nicolas Sarkozy puis de François Hollande de ne pas faire payer au capital le poids de la crise qu il a provoquée explique par ailleurs que les recettes de l État durant la même période n aient augmenté que de 9 que celles de la Sécurité sociale financées pour une part par le patronat n aient progressé que de 18 1 alors que celles des collectivités locales en hausse de 17 8 ont été en phase avec les dépenses Dans la dernière période ces tendances se sont accentuées dans l ensemble de la zone euro Entre 2011 et 2014 les dépenses publiques sont passées de 46 3 à 39 du PIB en Irlande de 50 à 49 au Portugal de 44 6 à 43 9 en Allemagne De 2012 à 2014 elles ont reculé de 47 5 à 43 6 en Espagne de 47 5 à 46 6 aux Pays Bas En Grèce les technocrates de la zone euro ont accompli un véritable exploit ils ont fait passer les dépenses publiques de 60 1 à 49 3 en une seule année entre 2013 et 2014 En France les dépenses publiques rapportées au PIB n ont pas encore baissé mais elles ont singulièrement ralenti dans le contexte d une croissance très faible Lors de l élaboration du budget 2015 le gouvernement a prévu de ramener la dépense publique hors crédit d impôt de 56 5 à 56 1 du PIB cette année 2015 et à 54 5 en 2017

    Original URL path: http://www.pcf.fr/70792 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Quelques vérités sur les fonctionnaires | PCF.fr
    communautés d agglomération communes et des hôpitaux celle concernant les personnels confirment que l emploi public y est aussi travaillé par des mouvements contradictoires Les effectifs globaux augmentent de 1 5 mais cela tient surtout à la hausse de 38 500 postes 2 au sein de la fonction publique territoriale c est à dire dans les structures institutionnelles les plus proches des populations et de leurs demandes En même temps cette augmentation de l emploi public obtenu en dépit des efforts faits par le gouvernement pour le réduire s accompagne d un développement important de la précarité particulièrement au niveau de l État et dans les hôpitaux Ainsi la légère progression des effectifs de l administration centrale est due à la création de 38 500 postes de non titulaires et d emplois aidés alors que ceux de titulaires ont reculé de 12 800 unités Dans les hôpitaux les effectifs de précaires ont augmenté deux fois plus que ceux des titulaires En vérité les dirigeants actuels tentent de freiner et même d inverser et de pervertir une tendance forte propulsée par la révolution technologique en cours qui appelle un développement des capacités humaines et à cette fin un essor des services publics en quantité et en qualité Cette obstination réactionnaire à réduire la dépense publique n est pas sans effet Si l on rapporte l évolution de la fonction publique à celle de la population qu elle éduque soigne sécurise on constate une dégradation au fil du temps et des politiques libérales En 2000 on comptait 80 fonctionnaires pour 1 000 habitants À partir de 2004 et jusqu en 2009 on est monté à 84 fonctionnaires Par la suite les politiques de Nicolas Sarkozy puis de François Hollande ont ramené cette proportion à 82 pour 1 000 Cela explique pour partie

    Original URL path: http://www.pcf.fr/70449 (2015-09-10)
    Open archived version from archive