archive-fr.com » FR » P » PCF.FR

Total: 1037

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Paris-Banlieue, la métropole c'est vous - Une commune, un territoire, une campagne | PCF.fr
    c est vous Nous franciliens avons la chance de vivre dans l une des quatre me tropoles mondiales Comme les newyorkais les londoniens les tokyotes nous avons sous les yeux les atouts de la tre s grande ville Dynamisme e conomique re seau de transports cre ativite culturelle tourisme concentration scientifique et intellectuelle infrastructures de premier plan le catalogue a la Pre vert est spectaculaire Tout autant que le grand e cart entre le potentiel de bien e tre et la re alite La raison en est simple Pareille richesse attise l appe tit des pre dateurs de la finance Leur philosophie qui se re sume a concentrer concentrer et encore concentrer la richesse et le pouvoir Ainsi visent ils a dessiner une me tropole ine galitaire dans laquelle les territoires ultrariches co toieraient ceux de grande pauvrete Une me tropole e goi ste e crasant la France rurale brisant les services publics et laissant de co te des millions de personnes Et aussi une me tropole prive e de de mocratie car drive es par les technocrates Les bonimenteurs libe raux qu ils soient ultra ou teinte s de social nous rebattent les oreilles du soi disant millefeuille qui serait avec le cout du travail au cœur de tous nos maux Et pour mieux faire avaler la pilule l injonction d imme diatete prive le pays d un de bat contradictoire sur le diagnostic comme sur les solutions Pourtant la crise des institutions de la 5e me Re publique me riterait un se rieux de bat public L e chec patent de la construction de l union europe enne technocratique et libe rale dont 75 de nos concitoyens estiment qu elle abime leur propre vie devrait pourtant mode rer la litanie des y a pas le choix et freiner le chamboul tout sur les communes les intercommunalite s les de partements les re gions et quoi d autre encore Bien sur l organisation d une population dense de plusieurs millions d habitants pose des questions ine dites qui appellent des re ponses re solument nouvelles pour garantir l acce s de tous aux droits de l emploi au logement en passant par les transports l e cole l e nergie la sante la culture le sport Et pour appre hender les grands enjeux tels la politique e conomique le respect de la plane te l alimentation Le statu quo n est pas de mise Pas plus que la compe tition ou la domination entre territoires et leurs habitants L heure est a s e manciper d une pense e verticale et centralisatrice L heure est a mettre la coope ration et la dynamique commune au cœur du dispositif suffisamment souple pour e tre adapte a chacun des enjeux Le parti communiste met en de bat un canevas original fonde sur la coope ration dont la commune est le maillon fort Il refuse obstine ment que l actuelle loi destructrice s impose a nos concitoyens Aussi il lance une campagne

    Original URL path: http://www.pcf.fr/54076 (2015-09-10)
    Open archived version from archive


  • Un "espace public régional de l'eau" pour répondre aux enjeux de la gestion publique de l'eau | PCF.fr
    la construction d une politique régionale de l eau visant à faire de l accès à cette ressource un droit universel fondamental et inaliénable L eau représente un enjeu à la fois environnemental économique social et démocratique Les activités de production de distribution et d assainissement font l objet de fortes convoitises du secteur privé Elles sont sources d immenses profits pour les multinationales avec de lourdes répercussions sur les factures des usagers Un immense effort d investissement pour l amélioration de la qualité environnementale de la production d eau est par ailleurs nécessaire Face à ces enjeux les questions du contrôle citoyen de l indépendance vis à vis des intérêts privés et donc de la maîtrise publique de l eau se posent avec acuité La création de cet Espace public régional de l eau accompagnera les collectivités qui le souhaitent dans le choix d un mode de gestion publique de l eau Elle leur apportera une aide en matière d expertise ou financière ainsi qu un appui sur l ingénierie Elle favorisera la coopération entre les opérateurs publics déjà existants Une mission doit être dès à présent confiée aux organismes associés de la Région IAU ARENE en lien avec le syndicat mixte d études Paris Métropole pour étudier la forme et les modalités d action de cet Espace Cet Espace public régional de l eau sera un lieu d échanges entre tous les acteurs concernés élus collectifs et mouvements citoyens associations chercheurs techniciens pour contribuer à la sortie de la marchandisation à la création d un service public de l eau et à sa réappropriation citoyenne Sans régler ce qui relève aussi largement des responsabilités nationales il permettra à la Région d assumer pleinement son rôle pour relever le grand défi de la gestion publique de l eau Écologie

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7950 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Enfin un grand projet de transports pour notre région : une première grande victoire, la mobilisation doit continuer | PCF.fr
    de France et l État présentent aujourd hui une contribution commune à la Commission nationale des débats publics sur les projets de transports franciliens C est un pas qui est franchi vers un projet historique pour l Île de France 34 2 milliards d euros seront ainsi investis pour améliorer le réseau existant pour développer et moderniser les transports publics avec notamment la création d une rocade de métro de banlieue à banlieue C est le niveau le plus élevé depuis la création du métro au début du 20e siècle Cette première victoire est à mettre à l actif de la mobilisation des populations des élu e s locaux et des usager e s notamment dans les débats publics Les élu e s du groupe Front de gauche PCF GU AC ont porté depuis des années l urgence de cet investissement massif en banlieue et se félicitent qu enfin il puisse devenir réalité D ores et déjà conformément aux exigences que nous avons portées dans les débats publics et encore ces derniers jours dans le bras de fer avec le ministre de la Ville le projet ségrégatif du gouvernement a évolué vers une réponse plus conforme aux besoins des populations et des territoires que ce soit sur leur desserte ou sur le financement Aujourd hui la bataille doit continuer et la vigilance reste de mise pour amplifier cette évolution Le groupe Front de gauche PCF GU AC reste mobilisé pour obtenir le meilleur projet pour les Francilien ne s la bataille est à poursuivre dès maintenant sur les tracés confirmation des gares optionnelles débat citoyen sur le nouveau tracé à l est conflit sur la conception de la desserte du plateau de Saclay sur les financements et sur la maîtrise publique Notre détermination pour obtenir une participation financière plus élevée

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7708 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Le réseau de transport du Grand Paris | PCF.fr
    projet Le Lem Les publications Presse Formation Adhérer Dons Contact Le Front de gauche Le programme L humain d abord L alternative à l austérité c est possible AlternaTV On va leur faire un dessin Accueil Le réseau de transport du Grand Paris Médias espaces de recherche L Humanité La terre Economie politique Espaces Marx Fondation Gabriel Péri Ciné Archives Organisations partenaires Mouvement des Jeunes Communistes Union des Etudiants Communistes

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7685 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Ce projet de loi ne répond pas aux besoins des 11 millions de Franciliens | PCF.fr
    d annonce de l article 1er évoquant pêle mêle les questions de logement de lutte contre les déséquilibres sociaux et territoriaux de développement économique durable solidaire et équilibré la réalité des propositions formulées par le Gouvernement est assez faible Il s agit simplement de construire un métro souterrain en rocade de cent trente kilomètres desservant des clusters jugés attractifs comme La Défense ou Saclay en organisant une dérogation systématique aux règles d urbanisme de droit commun et en mettant fin de façon autoritaire à des projets comme Arc Express À défaut d être complet innovant et porteur d un projet visible et cohérent au moins le SDRIF ne se réduit il pas à un métro automatique Nous regrettons à ce titre une absence profonde de réflexion sur la pertinence de ce tracé et la faisabilité du Grand huit élaboré dans le secret des cabinets ministériels Nous regrettons la même absence de réflexion sur le recours à une option souterraine Il fallait laisser si j ai bien compris la Société du Grand Paris décider de tout cela Les syndicats ne s y sont pas trompés Ce projet est non pas celui des salariés franciliens mais celui des hommes d affaires qui ont besoin de passer des aéroports à des clusters dédiés à la finance et à la recherche Le texte n appréhende donc pas les déplacements travail domicile qui constituent pourtant la première préoccupation des Franciliens Pour ces derniers cette question est liée à celles de la tarification des transports et du maillage qui fait cruellement défaut et rend leurs déplacements difficiles D ailleurs j aimerais beaucoup vous entendre sur ces sujets monsieur le secrétaire d État C est de tout cela dont les Franciliens ont besoin Et le Grand huit ne peut ni les ignorer ni les oublier Ils ont besoin que l État dans le cadre de ses compétences traditionnelles empêche le marché d imposer sa loi et réinvestisse dans les outils de puissance publique que sont la SNCF RFF et la RATP Or aujourd hui les réseaux sont vétustes et saturés Vous ne pouvez pas en rendre seule responsable la région elle ne gère le STIF que depuis 2006 Cette situation résulte d un désengagement progressif et massif de l État en matière de transports collectifs publics À ce titre comment penser la métropole de demain celle de l après Kyoto en envisageant la question du fret ferroviaire uniquement en termes d accès aux ports En outre le projet de Grand huit induit de fait une chenille d expropriation et d urbanisation couvrant une surface de quatre fois la taille de Paris aménagement dont la Société du Grand Paris sera seule responsable Cette privatisation de l intérêt commun est insupportable La région d Île de France ne peut pas devenir un terrain de jeu pour des bétonneurs En effet pour financer ce projet de rocade la valorisation des terrains attenants aux gares constituera une voie prioritaire portant en germe le risque important de nouvelles ségrégations sociales autour du

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7557 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Le grand Paris des bétonneurs | PCF.fr
    reliant neuf pôles économiques de la région Il est estimé à 21 4 milliards d euros et devrait être financé en grande partie par la valorisation des terrains entourant les futures gares du projet Du moins c est ce qu espère le gouvernement Le tout chapeauté par la Société du Grand Paris organisme de pilotage où l Etat régnera en maître Comme lors de l examen du texte les sénateurs du groupe CRC SPG ont vivement dénoncé un projet qui ne répond pas aux attentes des Franciliens et qui cède la place de l intervention publique aux bétonneurs et aux spéculateurs Le gouvernement a fait adopter au pas de charge par les parlementaires a déploré Eliane Assassi sénatrice de Seine Saint Denis un projet de loi toujours fortement décrié par les élus par les associations et par les syndicats mais également par les architectes de l atelier international du Grand Paris comme en témoigne la récente tribune de Jean Nouvel dans Le Monde Force est de constater que ce n est pas de bon augure pour mener à terme un projet qui se veut structurant pour les vingt années à venir Nous n avons pourtant eu de cesse de le répéter un projet urbain pour être viable doit non seulement être co élaboré par les différents acteurs mais doit également recueillir l adhésion des populations Le gouvernement a choisi une vision étriquée et ringarde de l action publique en termes d aménagement du territoire Cette conception dont l histoire nous a montré qu elle aboutissait à des non sens urbains je pense notamment au développement des villes nouvelles ne saurait être porteuse d avenir La Société du Grand Paris sera avant tout voire uniquement le bras armé de l État en Île de France pour modeler le territoire selon des préceptes libéraux Avec pour conséquence une nouvelle poussée de la ségrégation urbaine et sociale en raison notamment de l envolée prévisible du foncier autour des pôles de compétitivité spécialisés définis sur le tracé du Grand huit Le sort réservé au plus important de ces pôles le plateau de Saclay illustre parfaitement les choix du gouvernement L objectif du gouvernement n est pas celui affiché de créer des synergies entre les différents acteurs du plateau a souligné à ce sujet Bernard Vera sénateur de l Essonne Il s agit en fait de créer un pôle de formation des élites et de compétitivité économique avec en toile de fond la déconstruction du service public de l enseignement supérieur et de la recherche Le mode de gouvernance proposé assure la prédominance de l État en dépossédant l ensemble des partenaires locaux élus habitants chercheurs salariés syndicats ou associations Ce projet ignore les besoins actuels des populations qui vivent et travaillent sur ce territoire Il inquiète les enseignants chercheurs de Paris VI et les salariés des entreprises concernées S appuyant sur le modèle dépassé de la Silicon Valley le gouvernement privilégie une coordination autoritaire tendant à créer une vaste structure élitiste subordonnée aux intérêts

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7560 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Des déclarations d’intention contredites par le contenu du projet gouvernemental | PCF.fr
    dispositif présenté la place des collectivités est secondaire Ainsi elles seront minoritaires au sein du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris dès lors comment parler d une réalisation conjointe Troisièmement la lutte contre l étalement urbain ne peut passer par la création d une chenille d expropriation et d urbanisation autour du Grand huit Quatrièmement la question du logement n est traitée qu à la marge dans la quasi totalité des articles alors même qu il s agit d un enjeu majeur sur le territoire francilien Le déficit de logements est en effet l une des causes principales de l allongement des parcours de transport en Île de France On ne peut donc obtenir une amélioration de l offre de transport sans un renforcement des dispositifs en faveur de la construction de logements publics Il convient en particulier de faire respecter la loi SRU On nous présente ce texte comme le symbole du réinvestissement de l État dans la région capitale notamment sur le plan financier Il s agit en réalité de confisquer l intérêt général au profit du privé Ainsi ce texte organise la spéculation foncière autour des gares L aménagement du territoire sera repris en main par l État qui fera appel au privé Le métro en rocade n aura d utilité et de pertinence qu en termes de déplacements travail travail et non travail habitat il servira donc les hommes d affaires Comment ne pas voir dans ces conditions qu il s agit fondamentalement d un détournement de l intérêt général Ce que nous demandons à l État ce n est pas de faire un coup d éclat avec un texte c est de cesser de se désengager des politiques publiques Transport logement éducation tous ces budgets sont en constante régression les services publics sont aujourd hui en souffrance Favoriser la réduction des inégalités sociales et territoriales en Île de France passe nécessairement par un maillage fin du territoire la présence de services et d équipements publics une politique industrielle ambitieuse et non par la création d un métro automatique la réduction des dépenses publiques et la suppression de postes de fonctionnaires Les difficultés auxquelles la région capitale est aujourd hui confrontée en termes de développement sont également très liées à la désindustrialisation de son territoire Une véritable réflexion doit être lancée sur ce sujet Comprenons nous bien nous ne sommes pas opposés à une intervention de l État en Île de France Elle doit cependant s inscrire dans le cadre de ses compétences et non être utilisée pour empiéter sur celles des collectivités et donc des instances de démocratie de proximité Les cadres de réflexion et d action pour penser l avenir de la région capitale existent déjà ce sont les collectivités territoriales le conseil régional ou encore le syndicat Paris Métropole L État n en est pas exclu Il est même censé garantir l intérêt général national et peut donc jouer un rôle majeur via des contrats de projet État région ainsi

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7558 (2015-09-10)
    Open archived version from archive

  • Le vote acquis de justesse au Sénat ne doit pas mettre un terme à la contestation des élus locaux | PCF.fr
    Vergès Cécile Cukierman Laurence Cohen Thierry Foucaud Mireille Schurch Michelle Demessine Michel Billout Marie France Beaufils Isabelle Pasquet Guy Fischer Gérard Le Cam Évelyne Didier Eliane Assassi Brigitte Gonthier Maurin Annie David Pierre Laurent Après la réforme des retraites le Président de la République et sa majorité persistent et signent dans leur volonté de rester sourds à la contestation du peuple ou de ses représentants en adoptant à l arraché au Sénat par 167 voix contre 163 une réforme territoriale qui connait une forte opposition des élus locaux de toute sensibilité politique Ce texte attaque frontalement une conception solidaire et démocratique de la décentralisation et éloigne les citoyens des centres de décisions notamment en privant les collectivités locales de leurs compétences générales alors qu elles sont le mieux à même de répondre de façon adéquate aux besoins des populations Après la suppression de la taxe professionnelle elle étrangle financièrement encore un peu plus les collectivités locales Elle porte en elle la privatisation progressive des services publics locaux au prix d un abandon des populations les moins solvables des services les moins rentables des territoires les moins favorisés Enfin l élection du conseiller territorial au mode de scrutin majoritaire uninominal tue la parité et la fixation d un seuil de 12 5 pour le maintien au second tour favorise le bipartisme en remettant en cause le pluralisme Ce passage en force cette victoire à la Pyrrhus qui ne tient pas compte de l avis très majoritaire des élus locaux n augure pas une route facile pour son application future Les élus locaux doivent maintenir la pression tant que ce texte ne sera pas appliqué et il ne le sera pas pour l essentiel avant 2014 et 2015 il peut et doit être remis en cause Ce texte attaque frontalement une conception

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7548 (2015-09-10)
    Open archived version from archive



  •