archive-fr.com » FR » P » PCF.FR

Total: 523

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Hospitalisation sous contrainte : le PCF prône une psychiatrie humaniste | PCF.fr
    Solidarité avec tous les migrants et les réfugiés Mar 22 Sep 2015 19 00 La Terre fleurira 50 ans de cinéma du journal l Humanité Projection rencontre à l espace Niemeyer Je soutiens le Front de gauche Souscription Votre don aussi modeste soit il contribuera efficacement à faire progresser le PCF et le Front de gauche On leur fait un dessin Derniers tracts Télécharger exe tract service public pdf Télécharger trac 1er mai fdghdcoul pdf trac 1er mai fdghdnb pdf Télécharger tract manif 6 2 14 1 def pdf Hospitalisation sous contrainte le PCF prône une psychiatrie humaniste La nouvelle loi sécuritaire régissant l organisation des soins sous contrainte en psychiatrie est entrée en vigueur le 1er août Garde à vue psychiatrique fichier des antécédents des patients instauration de soins ambulatoires sous contrainte sont autant de mesures écœurantes mises en place pour stigmatiser une population et tenter de les écarter à vie de la société La Ministre de la santé cherche ainsi à attiser la peur en présentant les patients hospitalisés sous contrainte comme dangereux Mais ce sont ces pratiques qui sont criminelles Dorénavant après 15 jours d hospitalisation sous contrainte les patients doivent se présenter devant le juge des libertés Le constat reste accablant Quand certains hôpitaux en manque de personnels soignants qualifiés doivent mobiliser des infirmiers pour accompagner les patients au tribunal d autres établissements n hésitent pas à organiser des audiences au travers de visioconférences Ces pratiques présentent un caractère éminemment pathogène pour certains patients Le PCF appel à amplifier la résistance à cette loi liberticide et travaille avec ses partenaires du Front de gauche à l élaboration collective d un projet politique pour une psychiatrie humaniste Ce sera l objet d un débat lors de la fête de l Humanité le samedi 17 septembre à 11

    Original URL path: http://www.pcf.fr/11792 (2015-09-11)
    Open archived version from archive


  • Question crible sur l’Afghanistan | PCF.fr
    en plus écrasante des Français affirment leur opposition croissante à la présence de nos troupes en Afghanistan Le dernier en date celui de l IFOP pour l Humanité le 23 février indique que 72 d entre eux n approuvent pas l intervention militaire soit 2 de plus qu en juillet mais 8 de plus qu en août 2009 Même les sympathisants de votre majorité l UMP affichent désormais à 55 leur hostilité à cette guerre La majorité des sondés ne voit dans cette aventure militaire ni perspective de rétablissement de la paix ni soutien réel à la population afghane qui paie le prix fort prise en otage entre les insurgés talibans et les forces occidentales A 88 ils considèrent que la situation sur place est très difficile que nos militaires y sont exposés et qu il y a un vrai risque d enlisement Le conflit est plus meurtrier que jamais 30 000 blessés et 10 000 morts sur la seule année dernière dont 711 soldats de l OTAN 1200 policiers et au moins 2500 civils C est la guerre la plus longue de notre histoire Elle a du reste maintenant largement dépassé la durée de l occupation par les Soviétiques Aligné sur la position américaine le Président de la République drapé dans ses certitudes de pseudo amélioration de la situation toujours démentie par les faits n a rien d autres à nous offrir que le leitmotiv on y restera le temps qu il faudra S agissant de la stratégie militaire américaine compte tenu de la disproportion des forces en présences nous n y sommes pratiquement pas associés Sur le plan politique le moins que l on puisse dire c est qu elle est fluctuante et peu claire Robert Gates n a t il pas déclaré que son ambition aujourd hui

    Original URL path: http://www.pcf.fr/8172 (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • Marie-George Buffet propose d'interdire les coupure de gaz et d'électricité | PCF.fr
    Marie George Buffet venue partager sa proposition de loi anti coupures d énergie en hiver La même bataille que celle menée à Oloron peut amener à une loi peut être même avant deux ans C est avec cette harangue que la députée Marie Georges Buffet s est adressée hier aux quelque 200 personnes venues assister à la présentation de sa proposition de loi sur l énergie Elle souhaite instaurer une trêve hivernale générale des coupures d électricité et de gaz du 15 novembre au 1er mars Se loger se chauffer se laver avoir accès à l eau et à l énergie ce sont des droits a t elle martelé La loi doit permettre que ces droits s appliquent L adjoint aux affaires sociales Robert Bareille est revenu sur l expérience oloronaise née de la colère des élus face à une coupure brutale d électricité à l encontre d une famille en mai 2009 Un mois plus tard la première mouture d un arrêté municipal s attaquait aux coupures d énergie lire par ailleurs L arrêté sera annulé par le tribunal administratif le 15 septembre 2010 Facture de 233 de gaz 680 de revenus par mois En 18 mois 83 coupures seront ainsi évitées Nous avons évité la 100e vendredi soir note Robert Bareille Il précise que 65 des personnes dites fragiles passent entre les mailles d une tarification sociale de l énergie inadaptée Dans le département cela concernerait près de 40 000 personnes Ce fut le cas de cette Oloronaise confrontée à une coupure d électricité pendant plus d une semaine avec un fournisseur alternatif Si la situation avait fini par être dénouée ses ennuis ne sont pas terminés pour autant J ai toujours mon problème de gaz Je vis avec 680 euros par mois et je dois régler une facture de 233 dans les dix jours sinon je serais coupée alors que je ne me sers même pas du gaz pour me chauffer Elle s excuse presque de déranger avec ses problèmes Ne vous excusez pas lui dira le maire Bernard Uthurry Ce qui vous arrive ne doit pas être la norme Les familles ne sont pas responsables des difficultés qu elles rencontrent embrayera Marie George Buffet Elles ne doivent pas être pointées du doigt mais aidées par la République dans le respect de leur droit à l énergie Il n y a pas de charité pas de honte là dedans La députée est consciente qu il faudra pousser le parlement à examiner sa proposition de loi Mais elle y croit Il n y a pas de limite au possible lorsqu on s en mêle tous Vous avez des idées vos élus aussi Quand on se met ensemble ça peut marcher REPERES L arrêté municipal d Oloron interdisait sur le territoire de la commune des interruptions de fourniture d eau d électricité et de gaz affectant des personnes défavorisées ou connaissant des difficultés passagères pour des raisons économiques dès lors que tous les moyens de prévention et de résorption

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7883 (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • Pour la création d'un Comité national d'éthique de la sécurité | PCF.fr
    ne peut pas régler à l amiable un conflit entre un policier et la victime d une bavure Durant les débats je me suis battue avec les député e s de mon groupe pour maintenir l indépendance des 5 autorités indépendantes que le gouvernement veut fusionner suivant l idée que cette indépendance et la spécialisation de ces autorités dans un domaine particulier sont des conditions de leur efficacité Comme le Comité consultatif des droits de l homme je pense que le rôle d un défenseur devrait plutôt être de protéger l indépendance des différentes autorités de favoriser le travail en commun Quand Madame Souid m a proposé de déposer une proposition de loi pour rétablir et améliorer la CNDS j ai donc été enthousiaste Rétablir la CNDS est nécessaire pour protéger plus efficacement les droits et libertés Mais surtout améliorer la CNDS est indispensable car à l heure actuelle elle connaît des limites La CNDS n a pas suffisamment de moyens pour fonctionner correctement si l on en croit les nombreuses déclarations de son président dans la presse Les avis et recommandations de la CNDS ne sont pas suivis par l Etat alors que la CNDS est en pointe des débats sur l éthique de la sécurité qu il s agisse de l usage du Taser des conditions de la garde à vue dont la réforme a été adoptée en première lecture hier ou des conditions des fouilles ou du recours au menottage De fait la CNDS n a pas assez de pouvoirs La proposition de Madame Souid est donc très forte dans le contexte actuel Elle est l occasion d affirmer des positions claires en matière de protection des droits humains les droits et libertés peuvent toujours être remis en cause et notre République doit les garantir pour toutes et tous en toute occasion C est une condition essentielle de l Etat de droit On ne peut pas transiger avec cela C est la raison pour laquelle la proposition de loi que je dépose ce matin crée un comité national d éthique de la sécurité L idée n est pas de concurrencer la CNDS qui est encore existante mais d affirmer au contraire qu elle est nécessaire et de proposer les voies de son amélioration Quelles sont les grandes caractéristiques de ce comité 1 Pour garantir son indépendance je propose que son président ne soit pas nommé par le Président mais par ses membres Je souhaite aussi que ses membres comptent plus de parlementaires de toutes les sensibilités politiques et de personnalités de la société civile Cette institution doit être démocratique gérée par les hommes et les femmes de ce pays Et cette institution doit en conséquence pouvoir décider de ses propres moyens dans les mêmes conditions que le Parlement dans la mission Pouvoirs publics du budget au lieu d être soumise aux pressions financières permanentes de Bercy surtout dans un contexte de RGPP peu propice à la satisfaction des besoins humains 2 Ensuite il faut que la saisine

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7858 (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • A la santé du patronat ! | PCF.fr
    Michel Le Scouarnec Dominique Watrin Paul Vergès Cécile Cukierman Laurence Cohen Thierry Foucaud Mireille Schurch Michelle Demessine Michel Billout Marie France Beaufils Isabelle Pasquet Guy Fischer Gérard Le Cam Évelyne Didier Eliane Assassi Brigitte Gonthier Maurin Annie David Pierre Laurent Après le gouvernement et l UMP qui ont tenté d imposer lors de la réforme des retraites la vision patronale de la médecine du travail c est au tour des sénatrices et sénateurs centristes de reprendre la proposition gouvernementale dont le contenu est dénoncé par l ensemble des organisations syndicales Il faut dire que cette proposition de loi entérine conformément aux attentes du patronat qui a rédigé chacun des articles qui sont mis en discussion leur prédominance sur les services de santé au travail Pour Annie DAVID sénatrice de l Isère vice présidente de la Commission des Affaires sociales en charge des questions liées au travail cette situation résulte du fait que les représentants des employeurs disposeront demain de la possibilité de diriger les actions des médecins du travail puisque les employeurs disposeront d une voix prépondérante et définiront les priorités des services de santé au travail Cette notion de priorités nous inquiète particulièrement car on sait par expérience avec les cancers dus à l amiante ou avec l émergence de pathologies nouvelles liées aux trouble psycho sociaux que les priorités des employeurs sont souvent plus d ordre économique que sanitaires Les sénatrices et sénateurs du groupe CRC SPG voteront contre cette proposition de loi regrettant que la décision du groupe Union Centriste d agir sur commande du gouvernement et du Medef empêche que ne s engage une nouvelle phase de négociations entre les partenaires sociaux seule capable de répondre aux véritables enjeux de la médecine du travail que sont le maintien d une approche globale de la santé des

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7813 (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • Des ressources nouvelles pour les services publics locaux ! | PCF.fr
    locaux à réduire les prestations fournies et à les confier au secteur privé le gouvernement entreprend d asphyxier financièrement les collectivités en les privant de la fiscalité sur les entreprises en gelant pour trois ans les dotations de l Etat tout en réduisant l emploi public Du fait de ces contraintes financières les collectivités se retrouvent alors devant une équation insoluble Soit elles réduisent les services publics et font à leur corps défendant le jeu du gouvernement Soit privées de la taxe professionnelle que le gouvernement a supprimée elles augmentent les impôts sur les ménages alors que ces derniers subissent déjà durement les dégâts sociaux conséquences de la crise Les élus locaux se retrouvent alors en difficulté pour boucler leur budget sauf à remettre en cause les engagements sur lesquels ils ont été mandatés Pourtant une telle cure d austérité ne s impose en rien puisque les moyens financiers existent pour assurer des services publics de qualité pour tous Mais il faudrait pour cela réorienter la finance vers la satisfaction des besoins plutôt que vers la spéculation Plutôt que de dilapider les 400 milliards d euros que le gouvernement a réussi à trouver pour les banques en pure perte des moyens financiers nouveaux pourraient servir à des dépenses utiles qui amélioreraient concrètement la vie des gens Pour cela les élus communistes et républicains proposent de taxer les entreprises selon leurs bénéfices en modulant l impôt en fonction de l emploi et de l investissement Un tel impôt économique devrait sceller le lien entre l entreprise et le territoire d accueil sans pénaliser comme aujourd hui les territoires industriels Il ferait contribuer les actifs financiers des entreprises La taxe d habitation et la taxe foncière tiendraient également compte des revenus des ménages Une autre réforme est donc indispensable pour financer la

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7662 (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • Fil d'article sur les élus | PCF.fr
    et au Sénat ainsi qu au Parlement européen Ce sont bien sûr des élus de combat face à la crise des élus porteurs d alternative et de propositions Nous recensons ici les propositions de loi qu ils soumettent régulièrement au débat parlementaire Les députés du Front de gauche élus le 17 juin 2012 Les sénateurs du groupe CRC Eric Bocquet Christian Favier Michel Le Scouarnec Dominique Watrin Paul Vergès Cécile

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7538 (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • Pour le droit de vote à 16 ans - Tribune dans Mediapart d'Emmanuelle Becker et Ian Brossat | PCF.fr
    jeunesse et ce n est pas le moins inquiétant Car reprenons les termes de Christian Estrosi tels que prononcés lors d une conférence de presse le 30 décembre dernier les mineurs de 1945 et ceux d aujourd hui ne sont pas comparables ni dans leur comportement ni dans leur éducation En sourdine on peut entendre un soupçon de caricature que le député maire de Nice pas téméraire n ose pas énoncer clairement Les jeunes ne respecteraient plus rien Ils sifflent la Marseillaise dans les stades ils brûlent des voitures En toute cohérence notre pays n a d ailleurs pas interdit les boîtiers à ultrasons anti jeunes alors que des décisions de justice existent qui signalent leur dangerosité Pour faire bonne mesure la droite assortit cette proposition d une autre qui ambitionne bientôt d abaisser elle l âge d éligibilité au Parlement à 18 ans Quand on considère l âge moyen des parlementaires de dix ans supérieur en France à la moyenne européenne et celui des benjamins de l Assemblée depuis 1958 entre 27 et 30 ans la mesure est avant tout décorative Cosmétique Tout ce que n est pas l abaissement de l âge de la majorité pénale Entre 16 et 18 ans aujourd hui un délinquant voit en effet sauf circonstances particulières sa peine réduite automatiquement de moitié Demain plus d excuse de minorité et la peine entière Si l on considère que l on est adulte à 16 ans la vraie proposition serait d abaisser le droit de vote au même âge Mais de cela il n est pas question Etrange pays que le nôtre qui considère que sa jeunesse est assez adulte pour aller en prison mais pas pour voter Malheureusement la liste de ce que l on refuse à la jeunesse ne s arrête pas là et c est tout le problème Pas de travail pour elle puisque le non emploi des jeunes ou leur production low cost piges stages free lance sert de variable d ajustement dans la politique de non lutte contre le chômage Pas de logement puisque pas d emploi qui d ailleurs ne suffit plus à payer un loyer encore moins à acheter un bien Pas de retraite demain non plus Et l on remarquera avec le sociologue Louis Chauvel que les derniers retraités aisés du début du baby boom décident de l appauvrissement des générations nées trop tard victimes muettes d enjeux où leur absence est sciemment organisée Le Monde du 3 janvier 2010 Souvenons nous à cet égard de la condescendance des ministres au moment des manifestations contre la réforme des retraites qui renvoyaient les chers bambins lycéens donc bientôt condamnables par un tribunal de droit commun à leurs études De plus en plus d experts d universitaires mais aussi de jeunes et de moins jeunes évoquent une génération sacrifiée comme on parlait de génération perdue après le bain de sang de la première guerre mondiale Ils ont raison Les jeunes d aujourd hui n ont pas expié les crimes

    Original URL path: http://www.pcf.fr/7436 (2015-09-11)
    Open archived version from archive