archive-fr.com » FR » S » SNPREESFO.FR

Total: 246

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Communiqué du 14 avril 2015
    essentiel des postes vacants à la baisse brutale des dotations aux composantes qui ne peuvent plus fonctionner Quand le ministère donnera la répartition une part non négligeable des mesures d austérité seront prises et le ministère pourra dire vous voyez notre budget n est pas si catastrophique il suffit pour les mesures que vous avez prises Dans les CROUS les menaces de fermetures de sites et de fusions de CROUS inquiètent les personnels dans un contexte où la rentabilité est déjà le leitmotiv principal Dans la recherche les établissements diminuent également l emploi de titulaires les départs sont loin d être tous remplacés et la faiblesse du soutien de base des laboratoires obligent toujours plus à la chasse au financement sur projet ce qui menace la liberté de recherche et précarise nombre de personnels Le cas de l IRSTEA est particulièrement grave avec une chute de 5 de l emploi titulaire depuis 2010 et un budget qui n est bouclé qu avec des rallonges exceptionnelles et donc non pérennes Avec nos collègues Force Ouvrière attend du ministère qu il réponde à toutes ces difficultés nous attendons en particulier qu il stoppe la mise en place des COMUE qui concrétisent la réforme territoriale et le désengagement de l État Nous attendons également du ministère qu il réponde aux revendications concernant les statuts des personnels Pour les enseignants chercheurs nous sommes opposés à la mise en œuvre du décret sur le suivi de carrière pour les chercheurs nous demandons toujours la suppression de la PEDR et une vraie amélioration de la carrière pour les Biatss et les ITA nous sommes opposés à la mise en œuvre du nouveau régime indemnitaire appelé RIFSEEP qui va contre la carrière et oppose les personnels entre eux Nous revendiquons de vraies améliorations de carrières comme l

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/234-communique-du-14-avril-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Communiqué du 13 avril 2015
    projet risque de fermer les écoles doctorales aux étudiants étrangers venus des pays émergents et surtout des pays en voie de développement mais aussi à tous les étudiants de condition modeste Les choix du Ministère relèvent d une vision bureaucratique à courte vue qui entend régir toujours plus étroitement les comportements de chacun et remet en cause nos libertés universitaires sans lesquelles il n y a pas d universités dignes de ce nom Méconnaissant notre métier et ses spécificités ils sont une nouvelle manifestation du manque de confiance et du mépris affiché par notre Ministère à l égard des universitaires Menée sans réel souci de concertation réduite à une heure avec chaque organisation représentative des personnels ni même d information des personnels et usagers concernés cette réforme aboutira à la mise sous tutelle du directeur de thèse soumis au contrôle suspicieux d un comité de suivi qui lui est étranger et au bon vouloir de son chef d établissement Exclu du jury de soutenance et de la délibération finale le directeur de thèse sera réduit au rôle de simple tuteur pédagogique et de supplétif du directeur de l école doctorale Ce projet inepte est en outre caractérisé par une méconnaissance des conditions scientifiques de réalisation d une thèse de haut niveau dans les sciences humaines et sociales en imposant une durée maximale de trois ans Une nouvelle fois cette réforme occulte les vrais problèmes que sont Le respect de la liberté de recherche alors que de nombreux collègues sont privés d exercer une de leurs missions statutaires avec la complicité passive ou active des autorités universitaires L incapacité pour une grande partie des universitaires à mener à bien leurs recherches faute de moyens et du temps grignoté par l envahissement insidieux des nouvelles tâches administratives Le transfert des écoles doctorales

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/235-communique-du-13-avril-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 3 avril 2015
    actifs et retraités et la généralisation des primes individuelles en lieu et place des mesures de revalorisation des carrières Elles rejettent le pacte de responsabilité avec son plan d économies de 54 milliards sur les dépenses publiques et sociales frappant en particulier l assurance maladie les hôpitaux les dotations aux collectivités territoriales toutes mesures dont l objectif principal est la baisse de la masse salariale et la déstructuration des services publics Les difficultés budgétaires s aggravent dans l ESR La plupart des universités ont renoncé faute de moyens à embaucher sur les 1000 emplois créés par an tant vantés par Madame Fioraso les emplois décroissent sans cesse dans les EPST les Universités ne connaissent toujours pas leur propre budget pour 2015 et l Etat veut encore récupérer 100 M le ministère étant toujours à la recherche de 100M d économies à faire peut être en puisant dans les réserves de certains établissements Elles demandent l abandon de la Loi Macron qui démantèle le Code du travail Cette loi ne peut que précariser encore plus les étudiants nombreux à être salariés et pourrait réduire en cas d extension à la fonction publique les droits des personnels de l ESR notamment en matière de travail de nuit et du dimanche Aujourd hui se développe un train de réformes tous azimuts et de multiples réorganisations au niveau territorial de la République Les fusions d universités et la mise en place des COMUE remettent en cause le caractère national de l ESR et conduisent à des concentrations désertifications selon les régions Avec à la clé des mobilités forcées créant un climat anxiogène chez les personnels confrontés à la diminution de l emploi public et une restriction de l offre d enseignement de proximité pour les étudiants Les organisations soussignées de l ESR exigent l

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/232-communique-du-3-avril-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 9 mars 2015
    FSU a décidé de se joindre à l appel au 9 avril Le SNPREES FO et SupAutonome FO appellent à la mobilisation car le pacte de responsabilité la territorialisation c est Le maintien du blocage de la valeur du point d indice jusqu en 2017 alors que le pouvoir d achat des agents de l État n a jamais été aussi dégradé Les effectifs de titulaires en baisse le maintien voire l aggravation de la précarité les carrières bloquées Les réorganisations COMUE et autres de la loi Fioraso de territorialisation qui dégradent encore plus les conditions de travail et les missions d enseignement et de recherche Les statuts des personnels attaqués avec la complicité de la Conférence des Présidents d Université Les établissements étranglés financièrement qui reportent l austérité sur les personnels et dégradent la réalisation des missions de service public Les organismes de recherche sommés de s intégrer dans le découpage territorial en politiques de sites COMUE qui perdent la maitrise de leur politique scientifique et se transforment en agences de moyens Les CROUS qui doivent fusionner et qui sont menacés d être transférés aux régions ou aux COMUES Avec le projet de loi Macron et la banalisation du travail en soirée et le dimanche la pression pour l extension des horaires d ouverture des bibliothèques va s accentuer avec de moins en moins de contreparties comme à la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg La loi Macron c est la dérèglementation du code du travail c est l encouragement à déréglementer tous les statuts toutes les garanties collectives Le SNPREES FO et SupAutonome FO sont disponibles pour l action commune à tous les niveaux pour préparer la grève du 9 avril Ils appellent les personnels à se réunir partout réunions d info syndicales AG etc dans les établissements pour

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/230-communique-du-9-mars-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 28 janvier 2015
    à Rennes 2 par FO CGT FSU SNPTES ont voté des motions contre la fusion Les CT des deux établissements où siègent les syndicats ont voté contre Les Présidents de Rennes 1 et Rennes 2 n en ont pas tenu compte Et c est essentiellement grâce aux voix des personnalités extérieures que les deux CA ont finalement voté le principe de la fusion Une fusion restructuration sur fond de budgets d austérité sans précédent La question des statuts de la future université a constitué le point de rupture Le Président de Rennes 1 université scientifique déclarait il n est pas question d égalitarisme dans les instances de la future université unifiée revendiquant une majorité d élus venant de Rennes 1 Le Président de Rennes 2 s était rangé à cette position Cela signifie clairement que l Université de Rennes 2 université de Lettres devrait subir l essentiel des coupes sombres qu impliquent les budgets 2015 et suivants budgets d austérité inédits préparés dans le cadre du Pacte de responsabilité Le Président de Rennes 1 réagit dans Ouest France du 28 janvier On risque de louper un moment historique et pour tenter de rassurer indique A Rennes 1 nous sommes prêts à inscrire la garantie des moyens dans les statuts Il n y a aucun problème pour en discuter Comment peut on affirmer cela alors que le Président de Rennes 1 sait parfaitement comme tous les Présidents que le Ministère non seulement ne garantit pas les moyens mais prépare des budgets catastrophiques pour 2015 et les années suivantes 1 La résistance des personnels qui s est encore exprimée dans l AG de Rennes 2 du 16 janvier a finalement abouti à cette démission des administrateurs de Rennes 2 L inquiétude du Ministère C est la création de l Université Bretagne Loire

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/228-communique-du-28-janvier-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 20 janvier 2015
    locale du référentiel et de leurs obligations de services Dans notre dernier communiqué nous avons répondu à cette attaque intolérable contre le statut national des enseignants chercheurs En guise de vœux de nouvel an la CPU attaque maintenant le caractère national du statut de tous les personnels des universités en demandant ni plus ni moins que la suppression de la Direction Générale des Ressources Humaines du Ministère qui gère et programme l ensemble des emplois des universités La CPU s en prend à ce qu elle appelle le contrôle tâtillon de la DGRH et demande sa suppression Les universités auraient alors toute liberté de gérer à leur guise tous les postes des personnels des universités La CPU inspiratrice de la plupart des attaques contre les statuts depuis la loi LRU souhaite amplifier la logique de celle ci en octroyant aux présidents la liberté presque sans frein qu ils demandent afin de réduire les fonctionnaires de leurs universités en employés taillables et corvéables à merci seul notre statut national garantit notre indépendance et nos droits SupAutonome FO et le SNPREES FO condamnent fermement cette entreprise de destruction du statut national des personnels et appellent tous les personnels à s opposer à

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/226-communique-du-20-janvier-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 19 janvier 2015
    avant le 31 décembre Le CNESER doit légalement émettre un avis sur cette répartition des moyens avant la fin de l année En décembre 2014 le ministère pour la première fois n a pas respecté ces contraintes légales et a reporté à la séance de janvier ce point de l ordre du jour au prétexte qu il y avait encore des arbitrages en cours avec Bercy Le ministère vient à nouveau de retirer ce point de l ordre du jour du CNESER du 19 janvier pour le reporter à celui de février L année 2015 commence donc sans que les Universités connaissent les dotations qui leur sont allouées Il ne peut y avoir qu une explication à cette situation le budget d austérité est catastrophique au point que le Ministère comme les Présidents hésitent à l annoncer et ne savent comment le mettre en œuvre craignant la réaction des personnels et des étudiants voir la déclaration FO au CNESER du 15 décembre Certains Présidents ont déjà fait voter leurs budgets prévisionnels 2015 avec suppressions de postes de formations remise en cause de primes non renouvellements de contractuels etc Mais tout porte à croire qu ils devront renforcer encore les mesures

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/225-communique-du-19-janvier-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 13 janvier 2015
    liberté de la presse en toutes circonstances élément constitutif des libertés démocratiques La FNEC FP FO a rendu hommage aux 17 victimes et a exprimé sa solidarité avec les familles Aux questions de la ministre la FNEC FP FO a rappelé qu il était indispensable de revenir à un strict respect de la laïcité institutionnelle La FNEC FP FO a rappelé l attachement de tous les personnels à leurs garanties statutaires et aux libertés académiques à la liberté de recherche libertés sans lesquelles la réalisation des missions de l enseignement supérieur et de la recherche publique s avérerait impossible Le respect de la laïcité est indispensable pour respecter ces libertés qu il n y ait pas de sujet tabou comme la recherche sur le genre les OGM la génétique ou sur tout autre sujet La FNEC FP FO a réaffirmé son attachement à la république et aux services publics républicains La FNEC FP FO a dit à la Ministre que les réformes de ces dernières années dans l Enseignement Supérieur et la Recherche remettent en causes la réalisation de nos missions de services publics En particulier la loi de 2013 qui territorialise avec les COMUE le service public d Enseignement Supérieur et de Recherche a dégradé la confiance et aggravé les conditions de travail Le manque de moyens criant dans les établissements que l on veut obliger à se recentrer sur des priorités liées à la politique d excellence et aux politiques de site est également un problème majeur Ces politiques sont l expression dans l Enseignement Supérieur et la Recherche de la politique de rigueur et d austérité Cette politique concentrée notamment dans le pacte de responsabilité et le projet de loi Macron assaille tous les services publics et doit être remise en cause Après le rassemblement national du

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/223-communique-du-13-janvier-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive