archive-fr.com » FR » S » SNPREESFO.FR

Total: 246

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Chèques vacances
    16 10 97 relative au développement d activités pour l emploi des jeunes Se référer à la circulaire 22 Avril 2014 relative au chèque vacances au bénéfice des agents de l État http circulaire legifrance gouv fr pdf 2014 05 cir 38323 pdf Revendications FO Pour FO la répartition sur la base du premier arrivé premier servi n est pas acceptable FO revendique que l enveloppe budgétaire soit suffisante pour que toutes les demandes des ayant droit soient satisfaites Obtention La démarche d obtention se trouve sur le site du CAES du CNRS http www caes cnrs fr solidarite vacances les demarches Date Le dossier complet est à envoyer à partir du 1er octobre de l année en cours au CAES du CNRS pour la mise en place d un dossier d épargne par an Conditions La prestation est basée sur une épargne volontaire pendant 4 à 12 mois du bénéficiaire comprise entre 2 et 20 du SMIC Une participation du CNRS pour ses agents ou du CAES pour les personnels de l Association y est ajoutée La bonification allouée est fonction du revenu fiscal de référence voir table de référence sur http www caes cnrs fr solidarite vacances cv2014

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/9-uncategorised/240-cheques-vacances (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Communiqué du 12 juin 2014
    émiettement inconsidéré de l Université Française mais nous ne pouvons cautionner cette politique le plus souvent sans fondement scientifique et pédagogique de regroupements purement technocratiques au prétexte fallacieux de simplification administrative et d une plus grande efficacité de la gouvernance Les COMUEs élaborées dans une grande opacité se traduiront par La réduction significative de formations et d activités de recherche au détriment de certains établissements et de certaines disciplines La transformation des organismes de recherche en agences de moyens territorialisées au service des politiques de sites régionales L augmentation des couts de fonctionnement et d organisation ce qui risque de fragiliser encore davantage les établissements déjà durement touchés par les plans d économie La concentration des pouvoirs entre les mains de quelques uns et l éloignement des personnels des instances de décisions La multiplication des niveaux de décision et de la bureaucratie Une représentation des personnels et l exercice de la démocratie collègiale en forte diminution L aggravation des conditions d exercice de nos métiers et la remise en cause des garanties pour les personnels Ne nous y trompons pas le passage en force des COMUEs est une mise au pas des universités par le ministère avec la complicité de certains présidents qui ont confisqué les débats sans respect des règles de la démocratie universitaire Confrontés aux injonctions comminatoires du Ministère et aux diktats des présidents les personnels universitaires sans lesquels rien d efficace ne peut se faire commencent à comprendre et refusent de plus en plus nombreux ces projets liberticides qui violent les libertés universitaires et bafouent leurs droits L enjeu est considérable Chacun doit se mobiliser dans les établissements pour faire prévaloir une université respectueuse des personnels et refuser les propositions dans lesquelles les conditions d exercice de nos métiers nos statuts et nos libertés sont menacés Les

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/186-communique-du-12-juin-2014 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 26 mai 2014
    instaurer une République des territoires fusions des Régions suppressions des Conseils généraux regroupements forcés des communes métropolisation imposée et surtout un pouvoir règlementaire donné aux collectivités qui survivront L unique objectif est de faire des économies à tout prix Associé à la Modernisation de l action publique qui prend la suite de la RGPP et à la Réforme de l administration territoriale de l Etat qui a déjà fortement réduit la présence de l Etat dans les départements ce projet de loi conduit à l éloignement de la puissance publique à la désertification Cette logique va entraîner un accroissement des inégalités et conduire à des zones sans droit ni contrôle Elle remet en cause l indivisibilité la cohérence la lisibilité l unicité et du coup l égalité républicaine c est à dire l égalité des droits L austérité porte atteinte à la République et à ses valeurs Force Ouvrière exprime son opposition complète à ce projet de loi second volet de l acte III de la décentralisation qui instaure de droits différents selon les régions ou les métropoles La territorialisation de l enseignement supérieur et la recherche voulue par la loi Fioraso participe de cette même logique que nous n avons cessé de dénoncer Quatre des projets de COMUE sont des COMUE inter régionales devançant la refonte des régions mais ne correspondent pas forcément au projet de redécoupage Avec la territorialisation de l école organisée par la réforme des rythmes scolaires la loi Fioraso est une des réformes fondamentales qui organise l éclatement des services publics républicains Les projets de fusions se multiplient les statuts des COMUE se préparent Les raisons officielles ne font voir que des avantages à ces fusions tout en mettant en avant la visibilité cache sexe de la concurrence entre établissement il faut être le plus

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/183-communique-du-26-mai-2014 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 13 mai 2014
    Enseignement Supérieur et de la Recherche COMUE et fusions contre les statuts des personnels mobilité forcée remise en cause des primes obligation de recandidater sur son poste Favorisés par la pénurie et la loi Fioraso les projets de fusions et de COMUE 1 se multiplient et tous les établissements mettent en oeuvre un vaste plan d économies restructurations de services et des formations gel des postes remise en cause des primes et des congés des personnels mobilité forcée L expérience des fusions a montré que loin des promesses initiales celles ci débouchent sur la dégradation des conditions de travail et d études et ne s accompagnent jamais de l octroi de moyens supplémentaires Ainsi à Strasbourg dès la rentrée qui a suivi la fusion des CDD n ont pas été renouvelés ce qui a entrainé une action de FO et d autres syndicats et la fusion des Services communs de documentation a soulevé de nombreux problèmes et un fort mécontentement à Nancy Metz les primes ont été alignées par le bas 1000 signatures ont été recueillies sur une pétition intersyndicale réclamant la fin des gels de postes et une répartition équitable des primes Sans concertation avec les personnels concernés des formations sont mutualisées déplacées voire fermées purement et simplement et des services sont regroupés Des présidences sont allées jusqu à demander aux personnels BIATSS de recandidater sur leurs postes Ce qui était il y a peu de temps encore inimaginable est devenu réalité Les anciens PRES 2 devenus COMUE doivent quand à eux adopter des statuts radicalement différents dans le cadre de la loi Fioraso avant l été Ces communautés regroupent des universités avec des établissements de recherche et des établissements privés Les transferts de compétences des établissements vers la COMUE sont sans commune mesure avec les anciens statuts d EPCS 3 et impliquent mutualisations transfert de certains personnels vers les COMUE placement sous l autorité du Président de la COMUE des personnels des établissements pour tout ou partie de leurs temps y compris les personnels des organismes de recherche Les COMUE contre les diplômes C est dans ce cadre que le Ministère prévoit le remplacement de l habilitation des diplômes par l accréditation des établissements universités nouvelles universités fusionnées COMUE les nouvelles nomenclatures des mentions des diplômes la professionnalisation et la spécialisation progressive en licence Tout concourt à la délivrance de diplômes régionaux ou la maitrise des connaissances disciplinaires est bradée au profit d une employabilité à court terme C est la fin de l Université et de ses missions traditionnelles L enseignement supérieur n est vu que comme une fabrique de diplômes professionnels où tout ce qui n est pas marchandisable est marginalisé ou supprimé L Université n est plus maîtresse de ses missions celles ci seront définies par d autres au gré des modes managériales Régression sans précédent qui se pare des oripeaux de la modernité La mutualisation de cours dispensés dans des sites distincts par des personnels de statuts différents fonctionnaires salariés du privé dans des

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/182-communique-du-13-mai-2014 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 6 mai 2014
    agents censés se justifier en permanence alors que la nature de leurs fonctions se prête mal à une gestion par objectifs Toujours un mode d évaluation en contradiction avec les règles de la Fonction publique LES CPE Les instances locales ne préparent pas mais filtrent et bloquent les propositions de sorte que les CAPN ne fonctionnent plus que comme de simples chambres d enregistrement lorsque nos syndicats proposent de corriger l avis injuste d une CPE en CAPN les représentants du Ministère le refusent presque systématiquement LA RÉMUNERATION AU MÉRITE L appréciation du mérite est très subjective on peut toujours s interroger sur le mérite de celui qui apprécie le mérite La rémunération à la performance est impossible à mettre en œuvre lorsque les activités sont non quantifiables La rémunération au mérite est contre productive elle ne bénéficie qu à une minorité d agents par réseaux d intérêts en démotivant le plus grand nombre DES RECRUTEMENTS BLOQUÉS Le nombre de postes mis au concours est dérisoire celui mis aux concours internes limite les perspectives des agents en place et celui très limité mis aux concours externes ne laisse aucun espoir aux jeunes diplômés et aux contractuels Les concours sur dossiers les recrutements locaux sans concours les concours ITRF aux résultats connus d avance se multiplient au détriment du seul mode de recrutement fidèle à l esprit de l égalité républicaine le concours sur épreuves sur listes de postes passé dans l anonymat et offrant une égalité d accès aux emplois publics DES PERSONNELS FRAGILISÉS Les personnels BIATSS ont été fragilisés par les lois LRU et ESR qui doivent être abrogées Fonctionnaires de l Etat et devons faire valoir la protection que nous apportent le statut général des fonctionnaires et les statuts particuliers de nos corps COMMENT NOUS DÉFENDRE Donner à

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/180-communique-du-6-mai-2014 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 11 avril 2014
    décret les durées moyennes des échelons 5 6 7 et 10 des deux premiers grades du B ont été modifiées Si la réduction de durée des échelons 5 à 7 de 3 ans à 2 ans permet une progression plus rapide pour les collègues on ne peut que s interroger sur l allongement d un an de la durée de l échelon 10 des 2 premiers grades En effet même si le reclassement se fait avec 4 3 de l ancienneté ce sont 8 mois de plus qui vont être nécessaires pour passer au 11ème échelon Cette mesure est inadmissible pour Force Ouvrière Comme l indique la FGF FO 1ere organisation syndicale dans la Fonction publique de l Etat pourquoi retarder la promotion des agents qui sont dans ces échelons Et que dire de l impact sur les agents attendant ce changement d échelon pour faire valoir leurs droits à pension Dans le contexte actuel de gel de la valeur du point d indice de l augmentation des taux de cotisations retraite et d aggravation des conditions de travail les dispositions de ce décret sont perçues comme une attaque supplémentaire au déroulement de carrière des Techniciens Comment en est on arrivé là Pour le SNPREES FO il est important de rappeler que la situation aujourd hui de la catégorie B était prévisible Elle est en effet victime de mesures qui s enchaînent C est toute la grille et le point d indice communs à tous les agents qu il faut revaloriser à la hauteur des pertes de salaire que chacun a subies Comme l avait prévu Force Ouvrière en son temps loin d être une réforme ambitieuse le NES pourtant présenté par certains syndicats comme une avancée a immédiatement été rattrapé par le SMIC Comme l avait prévu Force Ouvrière

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/177-communique-du-11-avril-2014 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 10 avril 2014
    des classes normales Techniciens majorés de 7 points d indice 32 41 bruts afin qu ils ne soient pas en dessous du début de carrière de la grille des Adjoints Techniques Pourtant rien de plus sur la feuille de paie Au contraire Par la seule hausse des cotisations retraites en janvier 2014 passées de 8 76 à 9 14 certains collègues malgré la fameuse revalorisation ont vu leur traitement indiciaire net inférieur à celui de décembre 2013 Des salaires en baisse Ce n est que grâce au régime indemnitaire que le salaire progresse progression en moyenne puisque les politiques indemnitaires des établissements varient lourdement d un établissement à l autre et d un individu à l autre De l aveu même de la ministre de la Fonction publique les agents C ou B sont souvent mal payés et le salaire net de nombreux agents a diminué Au SNPREES FO nous sommes d accord Mais nous y incluons aussi les agents de catégorie A dont le pouvoir d achat s est effondré de la même manière Attraction fatale vers le SMIC En ne revalorisant que le bas de la grille alors que tous les agents ont perdu en pouvoir d achat le gouvernement fait le choix de poursuivre le tassement de la grille et l appauvrissement de tous les agents Si certains syndicats se sont satisfaits de cette réforme partielle de la grille la présentant comme une victoire pour le SNPREES Force Ouvrière elle est inefficace et inacceptable Pour FO c est toute la grille et le point d indice communs à tous les agents qu il faut revaloriser à la hauteur des pertes de salaire que chacun a subies FO a toujours revendiqué contre les mesures d austérité qu elles soient de droite de gauche ou syndicales et refuse le

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/176-communique-du-10-avril-2014 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 2 avril 2014
    l agronomie des sciences vétérinaires de la santé publique de la sécurité alimentaire et de l environnement comme l INRA l IRSTEA et le CIRAD Le ministère aurait également précisé lors du dernier conseil d administration d Agreenium ce 27 mars que la participation de l INRA et de l IRSTEA serait quasi obligatoire volontaire quant au CIRAD sa participation serait fortement conseillée L argument gouvernemental est que cet Institut permettrait une meilleure coordination entre recherche et enseignement supérieur agronomique Nos syndicats considèrent qu il s agit en réalité d une énorme usine à gaz seulement susceptible d engendrer des effets néfastes sur les établissements et leurs personnels et étudiants Les ressources de l IAV2F seraient pour l essentiel ponctionnées sur celles des établissements et organismes amputant ainsi encore un peu plus leurs moyens déjà rendus exsangues par la baisse continue des crédits d État se traduisant par des diminutions d effectifs et une érosion du pouvoir d achat du personnel En fait l ambition principale avancée pour ce nouvel Institut est de mutualiser tout ce qui peut l être budgets comme personnels afin de réaliser des économies budgétaires Pour que le tableau soit complet l IAV2F serait censé prendre la suite d Agreenium structure dont le gouvernement indique lui même qu elle aurait insuffisamment fait les preuves de son utilité et de son efficacité sur le plan interne La délégation a aussi pointé qu au delà des questions budgétaires un flou artistique est entretenu sur le statut juridique de ce nouvel institut comme sur ses missions Le gouvernement envisage néanmoins de lui déléguer certaines des compétences des établissements en particulier le portage des diplômes nationaux notamment de master et doctorat et celui des Écoles Doctorales Le reste des compétences transférées comme les structures internes de l IAV2F restent du

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/178-communique-du-2-avril-2014 (2015-11-09)
    Open archived version from archive