archive-fr.com » FR » S » SNPREESFO.FR

Total: 246

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Déclaration du 2 novembre 2015
    travail de cet agenda social que vous avez décidé de lancer suite au protocole social du 17 février 2014 Les fiches de cadrage des 5 groupes de travail thématiques seront également rendues publiques Bien que non signataire de ce protocole notre fédération ainsi que les autres organisations représentées au CTM de l Enseignement Supérieur et de la Recherche sont invitées à participer à cet agenda social Nous n avons pas changé de position depuis la lettre adressée à Madame Geneviève Fioraso que nous avons co signée fin 2013 avec d autres syndicats Le contenu du protocole se retrouve dans les fiches de cadrage que vous nous avez envoyées Les thèmes retenus définissent une politique politique à laquelle nous nous opposons Prenons un ou deux exemples Nous ne pouvons en aucun cas nous inscrire dans l accompagnement social du changement induit par les politiques de site de la fiche du GT3 sur la responsabilité sociétale de l employeur nous combattons les politiques de site Nous ne pouvons pas plus discuter de comment Développer au mieux le passage au RIFSEEP comme indiqué dans la fiche du GT5 sur les régimes indemnitaires nous sommes contre la mise en œuvre du RIFSEEP Nous demandons donc l abandon pur et simple de cet agenda social et l ouverture de négociations sur la base des revendications que les collègues nous font remonter que ce soit sur les questions de statuts de carrières de rémunérations de réelle résorption de la précarité ou sur les questions des regroupements fusions et COMUEs ou sur les questions de moyens pour que les établissements puissent fonctionner qu ils puissent embaucher des personnels titulaires que la politique de financement de la recherche sur projet soit abandonnée etc En tout état de cause il y a une question fondamentale concernant cet agenda social

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/310-declaration-du-2-novembre-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Communiqué du 2 novembre 2015
    annuel CIA variable est versé suite à l entretien annuel c est la logique de l évaluation sur objectifs permettant une individualisation des salaires Lors de la bascule dans le nouveau régime le décret RIFSEEP garantit le maintien de la prime actuelle Les effets du RIFSEEP se feraient donc progressivement pour les nouveaux entrants et par réexamen de l IFSE au minimum tous les 4 ans ou en cas de changement de poste Les mutations risquent d être encore complexifiées avec la cotation des postes quel collègue voudra aller sur une poste qui est moins coté que celui qu il occupe Certaines primes sont intégrées à l IFSE en particulier la Prime de Fonction Informatique PFI mais lors de la réunion du 29 septembre il est apparu que rien ne garantit la pérennité à long terme du surplus lié à la PFI Pour les IT des EPST le ministère projette la publication des arrêtés de mise en place du RIFSEEP courant 2016 Avec d autres syndicats FO revendique que les corps des IT soient exemptés d adhésion au RIFSEEP comme le sont les corps de chercheurs pour cela signez la pétition Version papier http www snpreesfo fr snprees documents Personnels Petition contre le RIFSEEP pdf Pour signer en ligne http www universite democratique org rifseep Le gouvernement passe en force sur le projet d accord PPCR Le projet d accord avenir de la fonction publique la modernisation des parcours professionnels des carrières et des rémunérations que le gouvernement espérait voir approuvé par les organisations syndicales de la fonction publique n a pas recueilli la signature de syndicats représentant la majorité ce n est donc pas un accord valable au sens de la loi de 2010 Le premier ministre a décidé de passer en force et que le protocole d accord s appliquerait quand même Force Ouvrière comme la CGT et Solidaires a refusé de signer le protocole d accord pour les raisons que vous pouvez trouver ici http www snpreesfo fr snprees documents 2015 10 15 AFP PPCR pourquoi FORCE OUVRIERE est CONTRE pdf Les mesures de revalorisation sont payées par les agents eux mêmes en particulier par un allongement des carrières De plus elles ne sont pas garanties car s appliquant de 2017 à 2020 et surtout PPCR s inscrit dans le cadre du maintien du gel de la valeur du point d indice 8 de pouvoir d achat depuis 2010 Au nom d un rapprochement des trois versants de la fonction publique Etat territoriale hospitalière le volet statutaire ou RH contient des mesures comme la poursuite des fusions de corps avec l objectif de faciliter la mobilité Qu on ne s y trompe pas dans le contexte des lois de territorialisation c est de mobilité forcée dont on parle en particulier pour passer de l État à la territoriale La mutualisation des IT pour un CNRS low cost et territorialisé La territorialisation dans notre secteur c est la loi ESR de 2013 avec les regroupements COMUE fusions délocalisations

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/309-communique-du-2-novembre-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 22 octobre 2015
    obtenir l appui de la CFDT et de l UNEF dans un souci d unanimité les organisations FSU CGT FERC Sup SNTRS Confédération Sud Education UNSA SNPTES ont alors retiré la phrase incriminée pour la remplacer par Dans ce contexte de sous financement la restructuration de l ESR ne peut pas être une réponse à la pénurie et à ses effets Face à de nouveaux prélèvements sur les établissements aux fermetures de formations et aux réductions d équipes de recherche l augmentation des financements mieux repartis en fonction des besoins est indispensable pour ne pas accroître encore les inégalités entre établissements Ce qui signifie que la mise en place des COMUE c est à dire la territorialisation de l Université l éclatement du cadre républicain au profit des régions les regroupements imposés aux personnels universitaires les fermetures de formations seraient acceptables moyennant un financement plus important Dans ces conditions Force Ouvrière a retiré son soutien à cette motion modifiée et a présenté seule la motion initiale En effet FO n entend pas moduler ses revendications pour qu elles deviennent compatibles avec celles de la CFDT et avec la politique du gouvernement Les votes du CNESER Motion CFDT UNEF compatible adoptée par 58 pour CFDT UNEF soutenue par FSU CGT FERC Sup SNTRS Confédération Sud Education UNSA SNPTES FAGE et 12 NPPV dont FO SNPREES SupAutonome Confédération Motion FO adoptée par 29 pour FSU Sud FO FERC Sup CGT 12 contre CFDT FAGE 6 abstentions 14 NPPV dont confédération CGT Pour les personnels de l Enseignement Supérieur et de la Recherche comme pour l ensemble des salariés mieux vaut la majorité sur des revendications claires qu un unanimisme de façade qui laisse les mains libres au gouvernement pour mettre en œuvre ses plans d austérité et de destruction de l enseignement supérieur et du service public FO se félicite que les élus et représentants FSU Sud FERC Sup CGT aient voté pour sa motion permettant qu elle soit adoptée malgré le vote contre de la CFDT de l UNEF et de la FAGE La motion FO adoptée au CNESER Le CNESER demande une augmentation significative du budget de l ESR secteur crucial pour l avenir du pays et celui de la jeunesse Les besoins sont substantiels Augmentation de 65000 étudiants inscrits lors de cette rentrée universitaire Précarité massive dans les laboratoires et services plus de 70 000 précaires Sous financement des laboratoires publics Baisse continue des recrutements et des postes de titulaires Il manque 30 000 enseignants chercheurs pour faire face au sous encadrement Le ministre lui même évalue à plus de 10 milliards d euros le coût de réhabilitation du patrimoine immobilier Le rapport de la STRANES prévoit l accueil de 500 000 étudiants supplémentaires dans les 10 ans à venir pour répondre à l objectif affiché de 60 d une classe d âge titulaire d un diplôme du supérieur Dans les organismes de recherche il y a un écart de 5400 postes entre les plafonds d emplois présentés dans

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/307-communique-du-22-octobre-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 12 octobre 2015
    Cette logique que Nicolas Sarkozy appelait faire évoluer les organismes de recherche vers des agences de moyens n a pas été remise en cause depuis 2005 Bien au contraire l intégration du CNRS dans les COMUE vise à mettre fin à son organisation nationale et aux statuts nationaux de ses personnels L Agence nationale de la recherche ANR et l Agence d évaluation de la recherche AERES puis HCERES restent les bras armés de cette politique dirigée contre la liberté de recherche et l évaluation par les pairs de la discipline en majorité élus au sein du Comité National de la Recherche Scientifique Pour FO il est plus qu urgent de transférer les crédits de l ANR aux EPST pour le soutien récurrent aux laboratoires Cette politique à la fois stérilisante et déstructurante de recherches sur projet ou sur bon de commande aligné sur les effets de mode et les programmes européens est imposée par le niveau ridiculement faible du soutien récurrent Elle se trouve aggravée par l austérité renforcée du Pacte de responsabilité gouvernemental nouveau cadeau au MEDEF financé par 50 Mds de coupes dans les services publics et de santé s ajoutant au Crédit pour l Investissement la compétitivité et l emploi et aux 6 Mds du Crédit d Impôt Recherche ce qui n est pas sans poser quelques difficultés en haut lieu comme le révèle la démission récente du président du comité ANR Physique sub atomique Sciences de l Univers Structure et histoire de la Terre La coupe de l austérité est pleine De plus en plus de chercheurs découvrent en cette rentrée que le dispositif des COMUE avec des directeurs de départements de recherche auto proclamés en petit comité les obligera localement à faire du lobbying contre les collègues avec lesquels ils ont l habitude de collaborer Ces immenses COMUE ne seront rien d autre que de vastes champs d affrontement et de concurrence entre barons locaux Sans parler du mal être au travail pour tous ceux chercheurs et ITA qui ne conçoivent pas la recherche comme une concurrence acharnée comme FO ne cesse de le répéter au sein des CHSCT La direction du CNRS est loin de défendre ses personnels et ses laboratoires les syndicats FO sont intervenus à plusieurs reprises pour que le CNRS réaffirme sa tutelle sur des UMR menacées par les politiques locales Un obstacle majeur à cette dissolution du CNRS et des autres EPST dans les COMUE reste le statut national des ITA et le statut de chercheur à temps plein Concernant les chercheurs un vice président de la Conférence des Présidents d université futur directeur de cabinet de Geneviève Fioraso annonçait dès 2008 Pour ce qui concerne le besoin de recruter des chercheurs à temps plein il ne durera qu aussi longtemps que les universités ne pourront pas convertir un enseignant chercheur en chercheur à temps plein Et dans la feuille de route à la présidente du CNRS février 2008 Valérie Pécresse exigeait que Dans le cadre de PROCEDURES COMMUNES

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/306-communique-du-12-octobre-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 2 octobre 2015
    en bloc Face au mépris affiché par la ministre 14 syndicats du second degré SNES FSU SNEP FSU SNFOLC SNETAA FO SFSDPEP FO CGT Educ action SNEIP CGT SNALC FGAF SIES FAEN SNCL FAEN CNGA A D CFE CGC SNUEP FSU appellent à une manifestation nationale à Paris le samedi 10 octobre pour l abrogation de la réforme du collège Ils appellent les parents à manifester avec les enseignants Ils ont raison Comme eux le SNPREES FO et SupAutonome FO syndicats de l enseignement supérieur et de la recherche s opposent à cette réforme qui sape les enseignements disciplinaires déstructure les programmes qui ne sont plus nationaux autonomise encore un peu plus les établissements c est la territorialisation de l école contre l égalité républicaine Réforme du collège loi de refondation de l école loi LRU loi ESR nouvelle licence une même logique territorialisation et destruction des disciplines La mise en place des COMUE et des fusions d établissements menace les personnels les étudiants le développement des connaissances et la recherche publique Cette véritable restructuration avec des regroupements de plus en plus massifs après Aix Marseille un nouveau mastodonte Paris 4 Paris 6 dans le contexte d austérité ne peut signifier que mutualisations suppressions d enseignements déplacements de personnels géographique et ou fonctionnel Alors que le nombre d étudiants a encore augmenté en cette rentrée les postes sont gelés ou supprimés les conditions de travail des personnels et d étude des étudiants se dégradent considérablement et l emploi précaire loin de se résorber explose La recherche n a quasiment plus de crédit récurrent et les appels à projets de l ANR offrent un taux de réussite de plus en plus bas moins de 10 Tout cela s accompagne d attaques intolérables contre les statuts de toutes les catégories de personnels

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/305-communique-du-2-octobre-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 8 septembre 2015
    s agit entre autres d inverser la hiérarchie des normes faisant prévaloir les dérogations locales sur les principes généraux Le projet de loi santé avec les Groupements Hospitaliers de Territoire il s agit entre autres comme à l université de réduire les services et les effectifs aux dépens du service dû aux usagers la loi Macron c est entre autres comme dans les bibliothèques universitaires le travail le dimanche Dans l ESR ceci se traduit par un ensemble cohérent de mesures visant à détruire les droits et garanties des personnels et leurs statuts sur lesquels est fondée l Université et la recherche publique alors que FO exige 8 sur le point d indice et 50 points pour tous le blocage des salaires est maintenu et le nouveau régime de primes RIFSEEP applicable dès la rentrée aux personnels AENES et au 1er janvier 2016 aux ITRF et IT des EPST entérine les sous classements et la remise en cause des statuts nationaux Dans les universités il manque officiellement 150 millions d euros Par ailleurs personne ne parle des dizaines de millions que les universités devront débourser pour financer les frais liés à la mise en place des COMUE Qui va payer Les personnels Les étudiants Les politiques de site COMUE ou fusion vont se traduire par des modifications importantes dans les formations des mutualisations des services et des unités de recherche déplacés ou démantelés la transformation des organismes nationaux de recherche en supplétifs des politiques locales CROUS et rectorats la réorganisation des académies liée à la création de nouvelles super régions avec des super recteurs aura un impact dans le Supérieur déjà des projets de regroupements et de plate formes sont en cours Le chantier de la réforme du doctorat devrait reprendre à la rentrée FO a dénoncé la possibilité d

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/304-communique-du-8-septembre-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 24 juillet 2015
    pour les personnels les formations et la recherche dans le cadre budgétaire contraint que l on connait Les difficultés liées aux mises en place des regroupements d établissements construits le plus souvent sans l accord des personnels avec des restructurations impliquant fréquemment des mutualisations voire des suppressions tant dans les formations que dans la recherche La transformation des organismes de recherche en agences de moyens pour les COMUE L aggravation des conditions de travail consécutives à la mise en oeuvre des réformes et le développement des tyrannies locales Les conséquences des fusions d académies en particulier pour les CROUS Concernant les personnels SupAutonome FO et le SNPREES FO ont redit leur attachement au statut national sans cesse remis en cause au profit d une gestion locale à la discrétion des chefs d établissements au respect de la liberté pédagogique et de la liberté de recherche condition sine qua non d une recherche véritable mais régulièrement bafouée par la politique des établissements Dans le cadre des projets en cours nos organisations ont exprimé leur opposition ferme à la mise en œuvre précipitée du Rifseep pour les personnels AENES et demandé l exemption de l adhésion au Rifseep pour les autres filières ITRF BIBLI IT des EPST au projet de réforme du doctorat qui déconstruit la relation forte entre le thésard et son directeur et met en place un contrôle permanent et bureaucratique de ce dernier au continuum Bac 3 Bac 3 qui compense la faiblesse du baccalauréat par une secondarisation des premiers cycles universitaires et qui sous couvert de lutte contre l exclusion laisse la loi du marché se substituer à l égalité des chances républicaine au rapport Bertrand sur la pédagogie Enfin concernant les nombreux cas de harcèlements des personnels et de non respect des textes réglementaires observés dans les

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/303-communique-du-24-juillet-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Communiqué du 17 juillet 2015
    tenu des gels et des mises en réserve ceci alors même que les effectifs étudiants connaissent une augmentation importante 50 000 en 2015 Il a évoqué le développement de la formation professionnelle délivrée par les Universités pour augmenter ainsi leur budget Rien par contre n a été dit sur les coûts extrêmement importants de mise en place et de fonctionnement des COMUE qui seraient donc à la charge des établissements Le budget de la recherche Pour sortir de la situation de tension dans ce secteur en 2013 l augmentation de 3 du budget s est traduite par une baisse de 3 des crédits M Mandon a évoqué une meilleure utilisation de 700 millions de fonds européens qui doivent être plus sollicités Une nouvelle frontière 50 des jeunes obtenant le niveau licence Reprenant les paroles du discours d investiture du Président Kennedy en 1960 c est cette nouvelle frontière que M Mandon fixe comme objectif à l Université et à la société française Malheureusement il reprend à son compte le thème de la pédagogie des universitaires qui selon ses prédécesseurs serait responsable de l échec des étudiants en licence Il n explique pas plus qu eux comment une pédagogie censément mauvaise pendant les 3 années du cursus licence pourrait être responsable de l échec de nombreux étudiants dès l entrée à l Université Et force est de constater qu à moyens en régression cette nouvelle frontière sera en réalité comme la formation professionnelle un nouveau fardeau pour les universitaires En conclusion M Mandon appelle les organisations syndicales à établir un diagnostic partagé Dans sa réponse aux différentes interventions M Mandon a à nouveau insisté sur le budget ce qui est voté doit être appliqué les gels de Bercy sont supérieurs aux augmentations votées par le Parlement il s agit des gels

    Original URL path: http://www.snpreesfo.fr/index.php/2013-09-27-14-51-06/actualites/302-communique-du-17-juillet-2015 (2015-11-09)
    Open archived version from archive