archive-fr.com » FR » S » SNUDIFO02.FR

Total: 270

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Pour appliquer le décret du 24 janvier, le ministre veut supprimer le maxima de 24 heures d’enseignement hebdomadaire - [SNUDI-FO 02]
    fonction des projets éducatifs territoriaux dans un processus d individualisation des relations de travail De plus la période de récupération serait définie par l autorité académique en tenant compte des périodes où les moyens de remplacement sont fortement sollicités après consultation de l agent individuellement sans aucun contrôle des instances paritaires CAP ou CTD Quand on connaît les très grandes tensions sur le remplacement tout au long de l année tant le manque de postes est criant alors que la récupération serait organisée par l IA dans une relation individuelle de gré à gré on ne peut que s inquiéter des conditions dans lesquelles s effectuera la récupération Force Ouvrière n a pas oublié les millions de journées de récupération perdues par les personnels dans les hôpitaux par manque de moyens de remplacement Les PE n en peuvent plus le seul maxima qui vaille c est 24 heures hebdomadaires Pour le SNUDI FO ni un nouveau maxima à 27 heures hebdo ni une récupération pondérée ni un contrôle des plages de récupération ne peut compenser la disparition des 24 heures hebdomadaires Les PE ne se sont pas mobilisés massivement pour l abrogation du décret du 24 janvier le 12 février le 14 novembre le 5 décembre 2013 et localement dans de nombreuses grèves manifestations et rassemblements pour accepter la remise en cause des 24 heures hebdomadaires Avec l ensemble des salariés ils ne veulent pas du pacte de responsabilité et de ses 50 milliards d économie qui vont étrangler les services publics Ils ne veulent pas davantage des 36 milliards d euros d exonérations patronales pour les allocations familiales qui remettraient en cause le principe fondateur de la sécu le salaire différé Les PE ne veulent pas travailler 36 heures annuelles pour la mairie dans le cadre du PEDT pas plus qu ils ne veulent ni ne peuvent effectuer 27 heures de classe par semaine Le décret du 24 janvier doit être abrogé Le SNUDI FO invite les personnels à multiplier les motions pour exiger le respect du maxima de 24 heures d enseignement hebdomadaire pour tous l abrogation du décret du 24 janvier l annulation du pacte de responsabilité et le maintien des 36 milliards de cotisations patronales pour la branche famille de la Sécu Il les invite à s adresser systématiquement aux maires pour leur demander d abandonner la mise en oeuvre du décret du 24 janvier sur les rythmes scolaires Montreuil le 31 mars 2014 Documents joints Communiqué SNUDI FO du 31 mars 2014 2 avril 2014 Document PDF 280 5 ko SNUDI FO Articles de cet auteur Modification du décret statutaire de 2008 des PE la ministre veut franchir un cap pour adapter le statut à la refondation de l école Samedi 10 octobre Manifestation nationale pour faire reculer la ministre Le SNUDI FO appelle à la grève le 17 septembre Le ministère répond à l avis unanime du CHSCT ministériel du 12 mars 2015 le recours à ce dispositif M gistère ne revêt aucun caractère

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article80 (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Pour la suspension et l’abrogation du décret, la question de la grève est posée - [SNUDI-FO 02]
    et les intervenants Ainsi pour apporter des solutions au chaos créé par le décret du 24 janvier il faudrait accepter la mise au service des élus locaux de fonctionnaires d Etat C est l accélération du transfert de l école publique et laïque vers les collectivités territoriales Une seule réponse abrogation du décret Si les maires ne cèdent pas si le ministre ne renonce pas la question de la grève est posée A Paris l assemblée générale qui a réuni le 8 octobre 200 enseignants avec le SNUDI FO le SNUipp FSU SUD Education et la CGT appellent à un rassemblement lundi 14 octobre à 17 h 30 Pour exiger l arrêt du dispositif de l ARE et rappeler notre volonté d abrogation du décret Ils invitent les parents les personnels de la Ville à se joindre à ce rassemblement Si la Ville maintenait son dispositif la question de la grève serait posée comme il a été décidé par l AG du 8 octobre A Aubervilliers le 8 octobre enseignants et parents ont décidé d un nouveau rassemblement à la mairie le 16 octobre pour la suspension immédiate de la mise en oeuvre du décret du 24 janvier La question de la grève le même jour que les enseignants de Paris a été posée A Ris Orangis le maire a reçu une délégation de la centaine de collègues réunis devant la mairie le 7 octobre pour lui demander de cesser la mise en place de la réforme sur la commune A Toulouse 350 enseignants se sont rassemblés le 9 octobre à l appel du SNUDI FO du SNUipp FSU de la CGT et de SUD A l issue de ce rassemblement le SNUDI FO avec le SNUipp FSU de Haute Garonne ont posé la question de la grève pour l abrogation du décret Peillon Dans l Oise le SNUipp FSU et le SNUDI FO discutent d un appel à la grève pour la suspension immédiate du décret Le SNUDI FO invite ses syndicats départementaux à poursuivre et amplifier les initiatives pour exiger la suspension immédiate de la mise en oeuvre du décret et son abrogation Le SNUDI FO s adresse au SNUipp FSU et à toutes les organisations syndicales du 1er degré pour une rencontre en urgence pour l action commune pour la suspension des PEDT et l abrogation du décret Montreuil le 9 octobre 2013 Documents joints Communiqué SNUDI FO du 9 octobre 2013 10 octobre 2013 Document PDF 1013 1 ko SNUDI FO Articles de cet auteur Modification du décret statutaire de 2008 des PE la ministre veut franchir un cap pour adapter le statut à la refondation de l école Samedi 10 octobre Manifestation nationale pour faire reculer la ministre Le SNUDI FO appelle à la grève le 17 septembre Le ministère répond à l avis unanime du CHSCT ministériel du 12 mars 2015 le recours à ce dispositif M gistère ne revêt aucun caractère obligatoire La grève du jeudi 11 juin pour l abrogation du décret

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article23 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Projet de décret d’annualisation des remplaçants - [SNUDI-FO 02]
    décret de 90 Force Ouvrière n a pas oublié les millions de journées de récupération perdues par les personnels dans les hôpitaux par manque de moyens de remplacement Au CTM du 9 avril FO FSU CGT et SUD ont voté contre Le premier ministre tout juste nommé a annoncé le 8 avril un assouplissement de cadre réglementaire des rythmes scolaires Jour après jour de plus en plus de maires annoncent qu ils ne mettront pas en place la réforme des rythmes scolaire à la rentrée 2014 des rassemblements des lettres ouvertes des délégations se multiplient à Angers Lyon Villeurbanne St Denis avec le SNUDI FO le SNUipp la CGT et SUD en direction des maires pour exiger la non application du décret du 24 janvier La pétition nationale du SNUDI FO Le seul assouplissement possible c est l abrogation rencontre un écho très important Le 9 avril la FSU la CGT SUD et FO ont voté contre le projet de décret d annualisation des remplaçants alors que l UNSA et la CFDT ont voté pour Le nouveau ministre doit renoncer au décret annualisant les remplaçants il doit renoncer au décret du 24 janvier 2013 Le SNUDI FO mettra tout en oeuvre pour que le ministre renonce à publier ce projet renonce au décret du 24 janvier 2013 Dans cette perspective il invite les personnels à signer massivement la pétition nationale Le seul assouplissement possible c est l abrogation Montreuil le 15 avril 2014 Documents joints Communiqué SNUDI FO du 15 avril 2014 16 avril 2014 Document PDF 217 1 ko SNUDI FO Articles de cet auteur Modification du décret statutaire de 2008 des PE la ministre veut franchir un cap pour adapter le statut à la refondation de l école Samedi 10 octobre Manifestation nationale pour faire reculer la ministre

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article85 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Reçue par Vincent Peillon, Force Ouvrière demande la suspension de la réforme des rythmes scolaires - [SNUDI-FO 02]
    le Ministre plusieurs autres dossiers les conditions de la rentrée en particulier dans les lycées professionnels et les lycées l acte II de la refondation la mise en place du Conseil Education Economie la création des conseils écoles collège et des contrats d objectifs tripartites dans le second degré la situation des personnels de direction le droit syndical le calendrier scolaire la réforme des STI et ses conséquences pour les personnels le contrôle en cours d année pour le baccalauréat Concernant le Conseil Education Economie dont la fédération FO de l enseignement a été arbitrairement écartée le Ministre a indiqué sa volonté de débloquer la situation afin de tenir compte de la représentativité de Force Ouvrière deuxième organisation dans le second degré FO siégera ainsi dans ce conseil comme Confédération et comme fédération professionnelle Concernant l acte II de la refondation et les 13 groupes de travail annoncés en juillet par le Ministre pour préparer une mise en adéquation des statuts et notamment des obligations de service de toutes les catégories avec la refondation de l école Force Ouvrière a demandé au Ministre son calendrier puisque ces groupes de travail étaient annoncés pour le 1er septembre et les documents qui seraient soumis à discussion Le Ministre a indiqué que calendrier et documents étaient en préparation l ensemble serait prêt à la rentrée de novembre La délégation Force Ouvrière a confirmé sa volonté d entrer dans ces discussions avec la seule préoccupation de défendre les garanties statutaires de toutes les catégories de personnels Montreuil le 3 octobre 2013 Documents joints Communiqué FNEC du 3 octobre 2013 4 octobre 2013 Document PDF 45 2 ko FNEC FP FO Articles de cet auteur Projet de décret sur l évaluation des élèves FO vote contre au CSE Mépris des fonctionnaires Mépris des organisations syndicales

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article21 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Rencontre du 24 avril avec le ministre - [SNUDI-FO 02]
    au détriment des vacances scolaires ce qui resterait inacceptable voire aggraverait la situation et remettrait en cause les garanties statutaires nationales des professeurs des écoles un calendrier scolaire rétablissant la prérentrée des personnels enseignants début septembre qu il lui serait difficile de répondre à la demande de réouverture de la discussion sur les décrets statutaires non publiés à ce jour modifiant les obligations réglementaires de service des enseignants du second degré et des professeurs des écoles Les questions suivantes ont ensuite été abordées régionalisation de la carte des formations professionnelles chantiers métiers postes pour la rentrée et ouverture des listes complémentaires aux concours éducation prioritaire enseignement supérieur respect des droits syndicaux et élections professionnelles La FNEC FP FO a insisté sur la nécessité urgente de rétablir de véritables négociations sur les revendications des personnels de toutes les catégories administratifs enseignants du primaire du secondaire de l université personnels de direction d éducation et d orientation Le ministre a pris note de toutes les revendications et affirmé sa volonté de discuter La FNEC FP FO jugera sur pièces en fonction des décisions et propositions du ministre Montreuil le 25 avril 2014 Documents joints Communiqué FNEC du 25 avril 2014 25 avril 2014 Document PDF 88 6 ko FNEC FP FO Articles de cet auteur Projet de décret sur l évaluation des élèves FO vote contre au CSE Mépris des fonctionnaires Mépris des organisations syndicales Que cherche le Premier ministre Scolarisation des enfants de migrants la ministre doit ouvrir des structures adaptées créer les postes recourir largement à la liste complémentaire Pour un calendrier scolaire national de 36 semaines et pas une de plus Conférence Nationale sur les rythmes scolaires Annonces générales Articles les plus récents Dans la même rubrique Un maire peut il interdire aux enseignants d organiser l APC pendant

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article89 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Rythmes scolaires : des témoignages - [SNUDI-FO 02]
    revenir à un rythme de 4 jours pour d autres communes pour l an prochain suite aux difficultés rencontrées La subvention promise n a toujours pas été versée Animateurs Bénévoles Le taux d encadrement n est pas assuré correctement le personnel souvent non formé est dépassé par le nombre d élèves à prendre en charge Le retard de certains animateurs entraine une désorganisation à la sortie de l école Certains enseignants sont amenés à prendre en charge les élèves perdus ou oubliés en dehors de leur temps de travail cela entraine des problèmes de responsabilité que se passera t il en cas d incident Les employés de Mairie signent des documents pour être polyvalents Un Maire est obligé de prendre en charge les 100 élèves de l école le premier jour des TAP car les animations ne sont pas mises en place Il manque des intervenants La secrétaire d une Mairie surveille les 27 enfants d une école Pour certains ateliers un bénévole prend en charge 6 élèves et les autres inscrits aux TAP jouent dans la cour tous n ont pas les mêmes droits La Mairie propose de rémunérer les enseignants qui encadrent les TAP à un taux fortement superieur à celui des animateurs recrutés pour les TAP Dès la sortie de l école différents publics entrent dans les locaux qui est qui problème de sécurité où en est le plan virgie pirate TAP Les TAP se sont mis en place contre la volonté des enseignants Les TAP sont placés le matin le midi ou le soir en fonction des écoles ou des journées il n y a pas de repères pourtant si importants pour le développement des enfants Il n y a pas de coupure entre les TAP et l école les élèves ont du mal à passer de l un à l autre perte de temps liée à l adaptation nécessaire Les activités proposées ne sont pas à la hauteur des attentes les activités manuelles sont prédominantes les jeux de cour très fréquents ce qui va poser problème avec l arrivée des mauvais jours Il n y a pas de liste d activités ni de listes d élèves inscrits aux activités Le partage des mêmes locaux pose problème partout où il est mis en place l installation des TAP est prise sur le temps scolaire on demande aux enseignants d installer les ateliers les salles de classe ne sont pas rangées après les TAP l enseignant doit le faire avant de préparer sa classe Le matériel de la classe disparaît dans la BCD il manque des livres La salle de motricité est réservée pour les TAP et l installation du matériel les après midis donc on interdit son accès et son utilisation aux classes les après midis Des accidents sont à déplorer le personnel n a pas de fiche de renseignements ni de téléphone pour appeler les familles lors des accidents de ce fait un élève blessé lors des TAP n a pu être pris en charge

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article30 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Rythmes scolaires : grève le 14 novembre ! - [SNUDI-FO 02]
    22 octobre 2013 appellent l ensemble des personnels du 1er degré ainsi que les personnels des collectivités territoriales animateurs éducateurs territoriaux enseignants artistiques territoriaux et ATSEM à faire grève le jeudi 14 novembre 2013 pour obtenir la suspension immédiate de la mise en oeuvre de la réforme et l abrogation du décret sur les rythmes scolaires L intersyndicale nationale apporte son soutien aux mouvements locaux déjà prévus les 12 et 13 novembre 2013 Nos organisations appellent leurs instances locales et départementales à se réunir en intersyndicales et en assemblées générales avec les personnels dans le cadre unitaire le plus large possible pour débattre de la construction de la grève du 14 novembre et des suites à donner à cette lutte pour imposer une autre réforme le 24 octobre Documents joints Appel interfédéral pour la grève du 14 novembre 25 octobre 2013 Document PDF 153 9 ko FNEC FP FO Articles de cet auteur Projet de décret sur l évaluation des élèves FO vote contre au CSE Mépris des fonctionnaires Mépris des organisations syndicales Que cherche le Premier ministre Scolarisation des enfants de migrants la ministre doit ouvrir des structures adaptées créer les postes recourir largement à la liste complémentaire Pour un calendrier scolaire national de 36 semaines et pas une de plus Conférence Nationale sur les rythmes scolaires Annonces générales Articles les plus récents Dans la même rubrique Un maire peut il interdire aux enseignants d organiser l APC pendant les plages horaires consacrées aux activités périscolaires du PEDT Il n y a pas d autre choix que de préparer la grève unie Demande d audience à la ministre La réglementation statutaire prime sur les Chartes protocoles et autres conventions Lettre ouverte à la ministre de l Education nationale Conférence Nationale sur les rythmes scolaires Intervention du SNUDI FO de

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article28 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Rythmes scolaires : impensable ! La réalité dépasse les pronostics ! - [SNUDI-FO 02]
    travail des enseignants est de fait augmenté tous les jours car ils doivent faire face aux interrogations et demandes incessantes des familles inquiètes pour leurs enfants Travailler plus pour gagner moins Les enseignants sont obligés de revenir le mercredi ce qui outre la fatigue supplémentaire induit des dépenses supplémentaires pour les trajets ou les gardes d enfants Ainsi des enseignants ont calculé le coût de garde d enfant engendré par cette journée de travail supplémentaire tarif légal d une garde à domicile pour un enfant 7 24 de l heure soit 145 par mois Des milliers d enseignants au bord de la rupture Quelques jours auprès la rentrée les témoignages affluent notamment à PARIS mais de toute la France également de collègues qui n en peuvent plus de ce désordre généralisé Les enseignants ne supportent pas que leurs élèves soient abandonnés voire livrés à eux mêmes Ils ne supportent pas que l on veuille leur faire porter la responsabilité de ce désordre Ils tirent la sonnette d alarme en prévenant qu ils vont craquer si la situation ne cesse pas immédiatement Les garanties statutaires remises en cause Certains directeurs sont mis en situation d être des employés des collectivités alors que l administration de l Education est dépossédée de ses prérogatives vis à vis de ses fonctionnaires d Etat Dans nombre de départements à Paris les directeurs sont convoqués à des réunions initiées par les collectivités Sans que cela ne soit pris en compte dans le cadre des obligations de service sans être défrayés pour les trajets certains directeurs se retrouvent dans une situation où les maires tentent de se comporter comme de véritables donneurs d ordre sans que pour l instant l administration de l Education nationale seule habilitée à diriger ses fonctionnaires d Etat ne réagisse à cette tentative de transfert des personnels certaines mairies traitent les enseignants comme leurs employés en se livrant à des chantages Ainsi une mairie lance l injonction aux enseignants de la commune d accepter d assurer les animations municipales sinon ils leur suppriment les surveillances de cantines et d études ainsi que les rémunérations L annualisation du temps de travail est imposé à certaines catégories d enseignants les titulaires remplaçants contre la réglementation en vigueur Alors que le décret N 90 680 du 1er août 1990 définit les obligations de service des enseignants du 1er degré de manière hebdomadaire il apparaît que plusieurs DASEN ont donné la consigne de passer outre les textes réglementaires afin de pouvoir affecter les TR selon les besoins dans des écoles fonctionnant à 4 jours et d autres fonctionnant à 4 jours et demi amenant ainsi à des dépassements des 24 heures hebdomadaires d enseignement Pour le SNUDI FO ce désordre généralisé doit cesser immédiatement Il y a urgence L application du décret du 24 janvier 2013 doit être suspendu Le décret doit être abrogé pour que soit respecté la stricte séparation du scolaire et du péri scolaire le statut de fonctionnaire d Etat des enseignants et

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article14 (2015-11-09)
    Open archived version from archive