archive-fr.com » FR » S » SNUDIFO02.FR

Total: 270

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • « Chantier métiers » : Force Ouvrière ne s’associe à aucun « accord » et rejette les propositions du ministre - [SNUDI-FO 02]
    que les décisions annoncées sont celles du seul ministre Les représentants de la FSU de l UNSA du SNALC et de la CFDT ont délivré un satisfecit au ministre pour la méthode de discussion son calendrier un dialogue social bon et efficace La FNEC FP FO continuera à s exprimer sur la base des revendications des personnels et ne cautionnera pas les premiers décrets statutaires soumis au Comité Technique Ministériel du 27 mars prochain Ces projets de décrets ne répondent en aucune manière aux attentes des personnels en matière de conditions de travail et de rémunération des personnels et remettent en cause les garanties statutaires fondamentales liées au statut de fonctionnaire d Etat Montreuil le 19 mars 2014 Documents joints Communiqué FNEC FP FO du 19 mars 2014 19 mars 2014 Document PDF 50 ko FNEC FP FO Articles de cet auteur Projet de décret sur l évaluation des élèves FO vote contre au CSE Mépris des fonctionnaires Mépris des organisations syndicales Que cherche le Premier ministre Scolarisation des enfants de migrants la ministre doit ouvrir des structures adaptées créer les postes recourir largement à la liste complémentaire Pour un calendrier scolaire national de 36 semaines et pas une de plus Conférence Nationale sur les rythmes scolaires Annonces générales Articles les plus récents Dans la même rubrique Mardi 19 mai grève pour le retrait de la réforme du collège Ecole collège une même logique l austérité et la territorialisation des statuts Une seule réponse le retrait Benoît Hamon doit entendre les revendications des personnels Un deuxième élu au sein du conseil d école Le conseil école collège élément essentiel du dispositif de l école du socle commun contre les statuts particuliers des personnels Le ministre reporte ses décisions sur les statuts mais maintient ses intentions Il ne répond pas sur

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article75 (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Conseils d’école : Chaque jour, de nouvelles raisons d’exiger l’abrogation du décret du 24 janvier… - [SNUDI-FO 02]
    mise en place du décret sur les rythmes scolaires contre l avis du Maire de la commune Le Maire sera dessaisi de ses prérogatives Ce décret confirme et aggrave le processus de territorialisation mis en oeuvre avec le décret du 24 janvier 2013 sur les rythmes scolaires Les actions éducatives intégrées au projet d école L article 2 du décret impose que le projet d école auquel le conseil d école est associé intègre systématiquement l articulation scolaire périscolaire généralisée par le PEDT ou plus exactement la confusion scolaire périscolaire Ainsi les modifications apportées indiquent que le conseil d école doit désormais statuer sur les actions pédagogiques et éducatives qui sont entreprises pour réaliser les objectifs nationaux du service public d enseignement ainsi que La protection et la sécurité des enfants dans le cadre scolaire et périscolaire Le décret définit une nouvelle prérogative du conseil d école qui doit désormais donner son accord sur le programme d actions établi par le conseil école collège prévu par l article L 401 4 ainsi que l organisation d activités complémentaires éducatives sportives et culturelles instaurée par la loi de refondation Avec ce décret le règlement intérieur adopté par le conseil d école modifierait les obligations de service en fonction du PEDT et du programme d actions du conseil école collège des intérêts de telle ou telle majorité au sein de la communauté éducative Les droits et obligations des fonctionnaires d Etat ne seraient plus définis par la loi n 83 634 du 13 juillet 1983 relative au statut général de la Fonction publique Pour Force Ouvrière le décret sur les rythmes scolaires et toutes les mesures visant à territorialiser l école à transférer aux collectivités territoriales de plus en plus de compétences au mépris des droits statutaires doivent être abandonnés C est

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article44 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Groupes de Travail ministériels sur les métiers : Des différenciations systématiques entre les différentes catégories de PE : Directeur, CPC, PE en éducation prioritaire… qui menacent le décret de 1990 - [SNUDI-FO 02]
    spécifique pour les directeurs Dans la même logique il annonce des décharges de service uniquement pour les enseignants du 1er degré exerçant dans les zones d éducation prioritaire l annualisation des Conseillers Pédagogiques à 1607 heures et leur recrutement sur la base d une fiche de poste spécifique à chaque PEdT que les RASED deviendraient des réseaux d aide du socle avec des psychologues scolaires des enseignants spécialisés E et G exerçant à la fois en école et en collège Ce qui instaurerait une affectation sur un secteur et non sur un poste identifié Dans de telles conditions que resterait il du statut particulier des PE que resterait il du décret de 1990 et des garanties statutaires qui lui sont liées Comment maintenir une dotation en poste pour chaque classe La généralisation de temps de services différents de procédures d affectation et d inspection spécifiques d intervention indifférenciée en école et en collège prépare la mise en pièces du décret de 1990 fondateur du statut de fonctionnaire d Etat des PE et des instituteurs Dans ces conditions chacun comprend que le principe de l actuelle dotation en postes un poste une classe pour les écoles ne pourrait y résister et conduirait inévitablement à la remplacer par une dotation globalisée en heures gérées par établissement local Dans le même temps le président du Conseil des programmes déclare Avant on définissait les programmes comme des contenus d enseignement en lien avec un cadre horaire Aujourd hui l idée c est de réfléchir comme dans de nombreux pays en terme de curriculum ce qui suppose une approche plus globale Le SNUDI FO n acceptera pas que le décret de 1990 définissant les obligations de service des PE en 24 heures d enseignement ne devienne qu une vague référence sans véritable portée réglementaire que le principe des 108 heures annualisées pour définir des missions territorialisées dans le cadre du PEdT devienne la norme que le principe un maître une classe soit remis en cause au profit d une dotation globalisée dont la gestion relèverait nécessairement du niveau local qui ne pourrait être qu un établissement autonome du type EPEP Si le ministre veut réellement réduire le temps de travail des PE et améliorer leurs conditions de travail il suffit qu il abroge le décret du 24 janvier sur les rythmes scolaires et qu il abolisse les 108 heures annualisées A ne pas vouloir discuter à ne pas vouloir négocier sur les revendications des personnels à vouloir aujourd hui remettre en cause le statut de toutes les catégories de personnels de l Education nationale le ministre crée lui même les conditions d un conflit d ensemble et ne laisse à l ensemble des personnels de l Education nationale que la grève pour mettre en échec ses décrets ses projets Montreuil le 9 décembre 2013 Documents joints Communiqué SNUDI FO du 9 décembre 2013 9 décembre 2013 Document PDF 312 6 ko SNUDI FO Articles de cet auteur Modification du décret statutaire de 2008 des PE

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article46 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le conseil école-collège, élément essentiel du dispositif de l’école du socle commun contre les statuts particuliers des personnels - [SNUDI-FO 02]
    Présidé conjointement par le principal du collège et par l IEN ou le représentant qu il désigne le conseil associe un collège public et les écoles publiques de son secteur de recrutement Il s agit en fait de généraliser le dispositif des établissements ECLAIR et d institutionnaliser la liaison école collège Le décret rejoint les propositions du rapport du député Reiss de septembre 2010 qui préconisait d assouplir la gestion des personnels en généralisant les échanges d enseignants entre le premier et le second degré sans aucune base réglementaire Qui participe au conseil écoles collège Se réunissant au moins deux fois par an il comprend un nombre de participants fixé conjointement par le principal et l IEN avec une représentation égale écoles collège des personnels désignés par le principal sur proposition du conseil pédagogique du collège des membres du conseil des maîtres de chacune des écoles du secteur désignés par l IEN sur proposition de chacun des conseils des maîtres concernés Comme on pouvait s y attendre c est avant tout sur les directeurs que s exercent les pressions Pour le SNUDI FO puisque c est au conseil des maîtres de proposer aucun collègue adjoint ou directeur ne peut donc être contraint de participer au conseil école collège Le syndicat entend veiller au strict respect du volontariat et intervenir auprès des IEN qui tenteraient de désigner un ou plusieurs collègues D autre part le décret ne précise à aucun moment sur quel temps de service se dérouleront les réunions du conseil école collège ou les commissions qu il décidera de mettre en place Il n est pas question non plus de frais de déplacement Des programmes d actions sans aucune référence aux programmes nationaux pour imposer les conseils de cycle 3 CM1 CM2 6ème Chaque conseil doit arrêter un programme d actions soumis à l accord du conseil d administration du collège et du conseil d école de chaque école concernée L objectif de ces programmes d actions évoqués sans aucune référence aux programmes nationaux est de préparer la mise en place des futurs conseils de cycle 3 CM1 CM2 6ème de favoriser dès maintenant les articulations entre premier et second degrés et les échanges de service avec possibilité de déroger au statut et aux programmes de généraliser les actions du type ECLAIR contrats d objectifs regroupant un collège et les écoles du secteur PPRE passerelle parcours artistique s inscrivant dans un partenariat avec les collectivités territoriales et les associations Les obligations de service et droits des PE doivent être respectées Non à la refondation territorialisation de l école Montreuil le 23 janvier 2014 Documents joints Communiqué SNUDI FO du 23 janvier 2014 25 janvier 2014 Document PDF 337 9 ko SNUDI FO Articles de cet auteur Modification du décret statutaire de 2008 des PE la ministre veut franchir un cap pour adapter le statut à la refondation de l école Samedi 10 octobre Manifestation nationale pour faire reculer la ministre Le SNUDI FO appelle à la grève le 17

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article54 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le ministre reporte ses décisions sur les statuts mais maintient ses intentions. Il ne répond pas sur les rythmes scolaires - [SNUDI-FO 02]
    depuis le 9 décembre et d une première réponse aux centaines de prises de position contre les projets du ministre dans les établissements secondaires Force Ouvrière a demandé au ministre de ne pas poursuivre les discussions statutaires sur les mêmes bases et de confirmer que les décrets de 50 et que tous les décrets statutaires seront intacts pour la prochaine rentrée Le ministre a répondu qu il veut poursuivre sur les mêmes bases et principes mais sans urgence ni pression pour ne pas déstabiliser les établissements Le ministre annonce l ouverture de discussions sur les lycées professionnels Il n a pas répondu à la demande de Force Ouvrière de répondre aux personnels du premier degré et territoriaux sur la question des rythmes scolaires en suspendant sa réforme et en retirant son décret La FNEC FP FO appelle ses syndicats à poursuivre la campagne d information et de mobilisation de personnels à multiplier les prises de position exigeant le maintien de toutes les garanties statutaires et posant toutes les revendications notamment en matière de rémunération et de conditions de travail La FNEC FP FO réaffirme son soutien à la grève des professeurs de classes préparatoires et à leur exigence de retrait définitif du projet du ministre Les annonces du ministre prouvent que les personnels ont raison lorsqu ils veulent le maintien de leurs garanties statutaires comme sur les rythmes scolaires Jusqu à présent le ministre n a pas désamorcé le conflit sur les rythmes scolaires Force Ouvrière participera le mardi 17 à la réunion interfédérale qui se tiendra sur cette question au siège du SNUIPP FSU Documents joints Communiqué FNEC FP FO du 12 décembre 2013 13 décembre 2013 Document PDF 153 6 ko FNEC FP FO Articles de cet auteur Projet de décret sur l évaluation des élèves FO vote

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article47 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Ouverture des discussions sur le “métier” - [SNUDI-FO 02]
    ministre est resté prudent sur l utilisation du terme acte II de la refondation à propos des modifications statutaires au cours de la réunion il n en reste pas moins que la loi votée et ses premières déclinaisons réglementaires font la part belle à la territorialisation de l école ce qui met en question le maintien des garanties nationales La FNEC FP FO a indiqué qu elle serait particulièrement vigilante sur le maintien de toutes les garanties statutaires nationales existantes La FNEC FP FO a insisté pour que notamment suite à la grève massive du 14 novembre dernier dans le premier degré et chez les personnels des communes appelée par la FNEC FP FO la FSPS FO la CGT Educ action la FSP CGT SUD et la FAEN et une trentaine de sections départementales du SNUIPP FSU une réponse soit apportée par le ministre à leur demande que la réforme soit suspendue Le ministre a renvoyé à la réunion du comité national de suivi et a indiqué qu il ferait un bilan mais pas sous la pression Le ministre doit mesurer que cette absence de réponse positive sur la revendication la plus urgente des personnels constitue une lourde hypothèque sur l ensemble des discussions La FNEC FP Force Ouvrière a confirmé qu elle participerait à tous les groupes de travail mis en place Elle informera les personnels au fur et à mesure du déroulement des discussions Montreuil le 19 novembre 2013 Documents joints Communiqué FNEC FP FO du 19 novembre 2013 20 novembre 2013 Document PDF 158 6 ko FNEC FP FO Articles de cet auteur Projet de décret sur l évaluation des élèves FO vote contre au CSE Mépris des fonctionnaires Mépris des organisations syndicales Que cherche le Premier ministre Scolarisation des enfants de migrants la ministre doit ouvrir

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article40 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Rattrapage de la pré-rentrée : les personnels ne veulent pas - [SNUDI-FO 02]
    tous la journée du 13 novembre ou du 11 juin est considérée comme une punition du travail gratuit Après la journée de corvée la journée de solidarité Vincent Peillon invente le rattrapage de journées déjà travaillées Avec la même argumentation il pourrait demain nous faire rattraper les jours fériés Un vrai scandale Et en plus le ministre n entend pas s arrêter là Il propose en effet de légaliser une pré rentrée en août ainsi le projet ministériel soumis au CSE du 14 novembre propose d avancer la pré rentrée avant le 1er septembre avec une sortie les 4 ou 5 juillet pour 2014 2015 2016 La FNEC FP FO interpellera à nouveau le ministre Le ministre prétend modifier les obligations de service des professeurs des écoles en leur imposant 36 heures de service sous la tutelle des communes dans le cadre de la semaine de 4 5 jours Il est en train de raccourcir nos vacances et de modifier la notion de journée travaillée La FNEC FP FO condamne fermement l annualisation des services que le ministre entend mettre en œuvre Pour FO les mesures concernant le calendrier scolaire s inscrivent dans la même logique la réforme des rythmes scolaires La FNEC FP FO et la FSPS FO territoriaux avec la Fédération des Services Publics CGT CGT Educ action SUD Éducation la Fédération SUD Collectivités Territoriales la FAEN appellent l ensemble des personnels du 1er degré ainsi que les personnels des collectivités territoriales animateurs éducateurs territoriaux enseignants artistiques territoriaux et ATSEM à faire grève le jeudi 14 novembre 2013 pour obtenir la suspension immédiate de la mise en œuvre de la réforme et l abrogation du décret sur les rythmes scolaires Documents joints Communiqué FNEC FP FO du 6 novembre 2013 8 novembre 2013 Document PDF 38 7 ko

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article31 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Un deuxième élu au sein du conseil d’école - [SNUDI-FO 02]
    ou d intérêts En effet pour exemple que se passera t il dans un conseil d école lorsque le Président de l EPCI imposera la mise en place du décret sur les rythmes scolaires contre l avis du Maire de la commune Le Maire sera dessaisi de ses prérogatives Ce décret confirme et aggrave le processus de territorialisation mis en oeuvre avec le décret du 24 janvier 2013 sur les rythmes scolaires Les actions éducatives intégrées au projet d école L article 2 du décret impose que le projet d école auquel le conseil d école est associé intègre systématiquement l articulation scolaire périscolaire généralisée par le PEdT ou plus exactement la confusion scolaire périscolaire Ainsi les modifications apportées indiquent que le conseil d école doit désormais statuer sur les actions pédagogiques et éducatives qui sont entreprises pour réaliser les objectifs nationaux du service public d enseignement ainsi que La protection et la sécurité des enfants dans le cadre scolaire et périscolaire Le décret définit une nouvelle prérogative du conseil d école qui doit désormais donner son accord sur le programme d actions établi par le conseil école collège prévu par l article L 401 4 ainsi que l organisation d activités complémentaires éducatives sportives et culturelles instaurée par la loi de refondation Avec ce décret le règlement intérieur adopté par le conseil d école modifierait les obligations de service en fonction du PEdT et du programme d actions du conseil école collège des intérêts de telle ou telle majorité au sein de la communauté éducative Les droits et obligations des fonctionnaires d Etat ne seraient plus définis par la loi n 83 634 du 13 juillet 1983 relative au statut général de la Fonction publique Pour Force Ouvrière le décret sur les rythmes scolaires et toutes les mesures visant

    Original URL path: http://www.snudifo02.fr/spip.php?article63 (2015-11-09)
    Open archived version from archive



  •