archive-fr.com » FR » T » THEOLOGIEDUCORPS.FR

Total: 556

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • TDC 002 - Dès l'origine le créateur les fit homme et femme | Théologie du Corps
    ordonna soyez féconds et multipliez vous Cet ordre se réfère tant aux animaux qu à l homme indiquant que la corporéité leur est commune Gn 1 22 Gn 1 28 Toutefois dans la description biblique la création de l homme se distingue essentiellement des précédentes oeuvres de Dieu Non seulement elle est précédée d une solennelle introduction comme s il s agissait d une délibération de Dieu avant cet acte important mais surtout l exceptionnelle dignité de l homme est mise en relief par la ressemblance avec Dieu dont il est l image En créant la matière non vivante Dieu séparait aux animaux il ordonna d être féconds et de se multiplier mais c est seulement au sujet de l homme que la différence de sexe est soulignée homme et femme les créa bénissant en même temps leur fécondité c est à dire le lien des personnes Gn 1 27 28 4 Le niveau du premier récit de la création de l homme même s il est chronologiquement postérieur est surtout de caractère théologique L indice en est dans la définition de l homme basée sur sa relation avec Dieu à l image de Dieu le créa ce qui contient en même temps l affirmation qu il est absolument impossible de réduire l homme au monde Déjà à la lumière des premières pages de la Bible on constate que l homme ne saurait être compris ni expliqué à fond selon les catégories empruntées au monde c est à dire au complexe visible des corps Malgré cela l homme est cependant un corps Gn 1 27 constate que cette vérité essentielle au sujet de l homme se réfère autant à l homme qu à la femme Dieu créa l homme il les créa Il faut reconnaître que le premier récit est concis dépourvu de toute apparence de subjectivisme il contient seulement le fait objectif et définit la réalité objective soit lorsqu il parle de la création de l homme homme et femme à l image de Dieu soit lorsque un peu plus loin il ajoute Dieu les bénit et leur dit Soyez féconds multipliez vous emplissez la terre et soumettez la Gn 2 28 Le texte original dit Dieu créa l homme ha adam substantif collectif l humanité à son image à l image de Dieu il le créa homme zakar mâle et femme une qebah femelle les créa Gn 1 27 5 Le premier récit de la création de l homme comme nous l avons constaté est de nature théologique et renferme en soi une puissante charge métaphysique Il ne faut pas oublier que précisément ce texte du Livre de la Genèse est devenu la source des inspirations les plus profondes pour les penseurs qui ont cherché à comprendre l être et l essence Peut être seul le chapitre 3 du Livre de l Exode peut soutenir la comparaison avec ce texte Malgré certaines expressions particularisées et plastiques du passage l homme y est défini avant tout dans les dimensions

    Original URL path: http://theologieducorps.fr/tdc/tdc-002-lorigine-createur-fit-homme-femme (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • TDC 003 - "Ils deviennent une seule et même chair" | Théologie du Corps
    27 pour indiquer la création de l homme A l origine le Créateur les créa homme et femme ce n est qu ensuite qu il cite Gn 2 24 Les paroles qui décrivent directement l unité et l indissolubilité du mariage se trouvent dans le contexte immédiat du second récit de la création qui a pour trait caractéristique la création séparée de la femme Gn 2 18 23 tandis que le récit de la création du premier homme mâle se trouve dans Gn 2 5 7 Ce premier être humain la Bible l appelle homme adam tandis que par l origine et le mystère de la création de la première femme elle commence à l appeler mâle is en relation avec issah femelle parce qu elle a été tirée du mâle is Il est également significatif que se référant à Gn 2 24 le Christ non seulement établit une liaison entre l origine et le mystère de la création mais également nous conduit pour ainsi dire à la limite entre l innocence primitive de l homme et le péché originel La seconde description de la création de l homme a été dans le Livre de la Genèse fixée précisément dans ce contexte Nous y lisons avant tout Puis de la côte qu il avait tirée de l homme le Seigneur Dieu façonna une femme et l amena à l homme Alors celui ci s écria A ce coup c est l os de mes os et la chair de ma chair Celle ci sera appelée femme car elle fut tirée de l homme Gn 2 22 23 C est pourquoi l homme quitte son père et sa mère et s attache à sa femme et ils deviennent une seule et même chair Gn 2 24 Or tous deux étaient nus l homme et sa femme et ils n avaient pas honte l un devant l autre Gn 2 25 Quant à l étymologie il n est pas exclu que le terme hébreu is dérive d une racine qui signifie force is ou ws par contre issâ est lié à une série de termes sémitiques dont le sens oscille entre femelle et épouse L étymologie proposée par le texte biblique est de caractère populaire et sert à souligner l unité de provenance de l homme et de la femme ceci semble confirmé par l assonance des deux termes 3 Puis immédiatement après ces versets commence Genèse 3 le récit de la première chute de l homme et de la femme rattaché à l arbre mystérieux qui déjà auparavant avait été appelé arbre de la science du bien et du mal Gn 2 17 Avec ceci se présente une situation tout à fait nouvelle essentiellement différente de la précédente L arbre de la connaissance du bien et du mal est une ligne de démarcation entre les deux situations originelles dont parle le Livre de la Genèse La première situation est celle de l innocence originelle où l être humain homme et femme

    Original URL path: http://theologieducorps.fr/tdc/tdc-003-ils-deviennent-seule-meme-chair (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • TDC 004 - Le lien entre l'innocence originelle et la Rédemption | Théologie du Corps
    tandis que nous suivons les paroles du Christ qui dans son colloque sur l indissolubilité du mariage fait référence à l origine Si cette origine indiquait seulement la création de l homme et femme si comme nous en avons déjà parlé il conduisait simplement ses interlocuteurs au delà de la limite de l état de péché de l homme jusqu à l innocence originelle et n ouvrait pas en même temps la perspective d une Rédemption des corps la réponse du Christ ne serait pas en fait entendue d une manière adéquate C est précisément cette perspective de la Rédemption du corps qui garantit la continuité et l unité entre l état héréditaire du péché de l homme et son innocence originelle bien que cette innocence il l ait historiquement perdue de manière irrémédiable Il est évident que le Christ a le plus grand droit de répondre à la question que lui posent les docteurs de la Loi et de l Alliance comme nous le lisons dans Mt 19 1 12 Mc 10 2 12 de répondre donc dans la perspective de la Rédemption sur laquelle s appuie l Alliance même Déjà la traduction grecque de l Ancien Testament celle dite des Septante remontant à peu près au IIe siècle avant le Christ interprète Gn 3 15 dans le sens messianique appliquant le pronom masculin autos en se référant au substantif neutre sperma semen dans la Vulgate La tradition hébraïque continue cette interprétation L exégèse chrétienne commençant à saint Irénée Adv Haer III 23 7 considère ce texte comme proto évangile qui annonce la victoire remportée par Jésus Christ sur Satan Bien que ces derniers siècles les spécialistes des Saintes Ecritures aient interprété diversement cette péricope et certains d entre eux contestent l interprétation messianique on y revient ces temps derniers sous un aspect quelque peu différent L auteur yahviste unit en effet la préhistoire avec l histoire d Israël qui atteint son apogée dans la dynastie messianique de David celle qui portera à leur accomplissement les promesses de Gn 3 15 2S 7 12 Le Nouveau Testament a présenté l accomplissement de la promesse dans la perspective messianique Jésus est le Messie descendant de David Rm 1 3 2Tm 2 8 né de la femme Ga 4 4 nouvel Adam David qui doit régner jusqu à ce qu il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds 1Co 15 25 Et enfin Ap 12 1 10 il présente l accomplissement final de la prophétie de Gn 3 15 qui bien que n étant pas une claire et immédiate annonce de Jésus comme Messie d Israël conduit cependant à lui à travers la tradition royale et messianique qui unit l Ancien et le Nouveau Testament 4 Si dans le contexte substantiellement déterminé ainsi de la théologie de l homme corps nous pensons à la méthode des analyses ultérieures au sujet de la révélation de l origine où la référence aux premiers chapitres du Livre de la Genèse est essentielle nous

    Original URL path: http://theologieducorps.fr/tdc/tdc-004-lien-entre-linnocence-originelle-la-redemption (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • TDC 005 - La signification de la solitude originelle de l'homme | Théologie du Corps
    et à ce moment il nous fait pénétrer dans son état de félicité originelle Jusqu à ce moment c est l homme qui fait l objet de l action créatrice de Dieu Yahvé qui en tant que législateur détermine en même temps les conditions de la première alliance avec l homme Déjà dans ceci on voit soulignée la subjectivité de l homme et celle ci trouve une nouvelle expression quand le Seigneur Dieu forma du sol tout animal des champs et tout oiseau des cieux et les conduisit à l homme mâle pour voir comment il les appellerait Gn 2 19 Ainsi donc la signification originelle de l homme est définie sur la base d un test spécifique ou d un examen que l homme soutient devant Dieu et d une certaine manière également devant soi même Grâce à un tel test l homme prend conscience de sa propre supériorité c est à dire qu il n est sur la terre aucune espèce d être vivant qui puisse être considérée comme son égal En effet comme le dit le texte tout animal vivant aura pour nom celui dont l homme l appellera Gn 2 19 L homme appela donc de leur nom tous les bestiaux les oiseaux des cieux tous les animaux des champs mais poursuit l auteur pour l homme on ne trouva pas une aide qui fût semblable à lui Gn 2 19 20 5 Toute cette partie du texte est incontestablement une préparation au récit de la création de la femme Toutefois elle possède une profonde signification même indépendamment de cette création Voici que dès le moment de sa première existence l homme créé se trouve devant Dieu comme à la recherche de sa propre identité on pourrait dire à la recherche de la définition de soi même La constatation que l homme est seul au milieu du monde visible et tout particulièrement parmi les êtres vivants a dans cette recherche une signification négative en ce sens qu elle exprime ce qui n est pas Néanmoins la constatation de ne pouvoir essentiellement s identifier avec le monde visible des autres êtres vivants animalia a en même temps un aspect positif pour cette recherche primordiale même si cette constatation n est pas encore une définition complète elle constitue cependant un de ses éléments Si nous acceptons la tradition aristotélicienne en logique et en anthropologie nous devrions définir cet élément comme genus proximum genre prochain On dit d une définition qu elle est essentielle lorsqu elle expose l essence ou la nature des choses ou quiddité Elle sera essentielle si nous pouvons définir une chose par son genre prochain et sa différence spécifique Ce genre prochain inclut dans cette compréhension tous les éléments essentiels des genres au delà de lui et inclut donc tous les êtres qui sont analogues ou similaires par nature à la chose définie la différence spécifique d autre part introduit les éléments distinctifs qui séparent cette chose de toutes les autres de nature similaire en

    Original URL path: http://theologieducorps.fr/tdc/tdc-005-la-signification-de-la-solitude-originelle-de-lhomme (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • TDC 006 - L'homme prend conscience d'être une personne | Théologie du Corps
    Dieu lui même La définition anthropologique contenue dans le texte yahviste se rapproche de son côté de ce qu exprime la définition théologique de l homme que nous trouvons dans le premier récit de la création Faisons l homme à notre image et à notre ressemblance Gn 1 26 3 L homme ainsi formé appartient au monde visible il est un corps parmi les corps Reprenant et d une certaine manière restituant la signification de la solitude originelle appliquons la à l homme dans sa totalité Le corps grâce auquel l homme prend part au monde créé visible le rend en même temps conscient d être seul En effet il n aurait pas été capable d arriver à cette conviction qu en fait il a acquise comme nous le lisons dans Gn 2 20 si son corps ne l avait aidé à le comprendre rendant la chose évidente La conscience de la solitude aurait pu se rompre précisément à cause du corps lui même L homme adam aurait pu se basant sur l expérience de son propre corps arriver à la conclusion qu il était substantiellement semblable aux autres êtres vivants animalia Et comme nous le lisons il n arriva pas à cette conclusion au contraire il se persuada qu il était seul Le texte yahviste ne parle jamais directement du corps même lorsqu il dit que le Seigneur Dieu forma l homme du limon du sol il parle de l homme non pas du corps Malgré cela le récit pris dans son ensemble nous offre des bases suffisantes pour percevoir cet homme créé dans le monde visible précisément comme corps parmi les corps L analyse du texte yahviste nous permet en outre de rattacher la solitude originelle de l homme à la conscience du corps par lequel l homme se distingue de tous les animalia et se sépare de ceux ci et par lequel il est une personne On peut affirmer avec certitude que l homme ainsi formé a en même temps le sentiment et la conscience du sens de son propre corps Et ceci en se basant sur l expérience de la solitude originelle 4 On peut considérer tout ceci comme implication du second récit de la création de l homme et l analyse du texte nous permet d amples développements Lorsqu au début du texte yahviste avant même qu il y soit question de la création de l homme au moyen du limon du sol nous lisons qu il n y avait personne pour cultiver le sol et faire monter l eau de la terre et arroser la surface du sol Gn 2 5 6 nous associons à juste titre ce passage à celui du premier récit dans lequel est exprimé le commandement divin Remplissez la terre soumettez la et dominez la Gn 1 28 Le second récit fait explicitement allusion au travail que l homme accomplit pour cultiver la terre Le premier moyen fondamental pour dominer la terre se trouve dans l homme lui même L

    Original URL path: http://theologieducorps.fr/tdc/tdc-006-lhomme-prend-conscience-detre-personne (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • TDC 007 - L'alternative entre la mort et l'immortalité | Théologie du Corps
    3 Et voilà qu avec cette compréhension fondamentale de la signification de son propre corps l homme en tant que sujet de l ancienne Alliance avec le Créateur se trouve placé devant le mystère de l arbre de la connaissance De tout arbre du jardin tu pourras manger mais de l arbre de la science du bien et du mal tu ne mangeras pas car du jour où tu en mangerais tu mourrais Gn 2 16 17 La signification originaire de la solitude de l homme se base sur l expérience de l existence obtenue du Créateur Cette existence humaine est caractérisée précisément par la subjectivité qui comprend également la signification du corps Mais l homme qui dans sa conscience originelle connaît exclusivement l expérience de l existence et donc de la vie aurait il pu comprendre ce que signifie ce terme Tu mourrais Aurait il pu arriver à comprendre le sens de ce terme à travers la structure complexe de la vie qui lui fut donnée lorsque le Seigneur Dieu insuffla dans ses narines un souffle de vie Il faut admettre que ce mot est apparu à l horizon de la conscience de l homme sans que celui ci en ait jamais expérimenté la réalité et qu en même temps ce mot s est présenté à lui comme radicale antithèse de tout ce dont l homme avait été doté L homme a entendu pour la première fois la parole Tu mourrais sans qu elle lui soit jamais devenue familière dans l expérience faite jusqu alors mais d autre part il ne pouvait manquer d associer la signification de la mort à cette dimension de vie dont il avait joui jusqu alors Les paroles que Dieu Yahvé avait adressées à l homme confirmaient une dépendance dans l être telles qu elles faisaient de l homme un être limité et en raison de sa nature susceptible de non existence Ces paroles posaient le problème de la mort d une manière conditionnelle Du jour où tu en mangerais tu mourrais L homme qui avait entendu ces paroles devait en retrouver la vérité dans la structure intérieure même de sa propre solitude Et en définitive il dépendait de lui même de sa décision de son libre choix s il allait avec sa solitude entrer également dans le cercle de l antithèse à lui révélée par le Seigneur en même temps que l arbre de la connaissance du bien et du mal et faire ainsi proprement sienne l expérience de mourir l expérience de la mort En écoutant les paroles de Yahvé l homme aurait dû comprendre que l arbre de la connaissance avait enfoncé ses racines non seulement dans le jardin en Eden mais aussi dans son humanité En outre il aurait dû comprendre que cet arbre mystérieux celait en soi une dimension de solitude jusque là inconnue dont le Seigneur l avait doté au milieu du monde des êtres vivants auxquels lui l homme avait en présence du Créateur lui même donné

    Original URL path: http://theologieducorps.fr/tdc/tdc-007-lalternative-entre-la-mort-limmortalite (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • TDC 008 - L'unité originelle de l'homme et de la femme | Théologie du Corps
    subconscience qu un retour spécifique au non être le sommeil a en soi un élément d anéantissement de l existence consciente de l homme c est à dire au moment qui précède la création afin que par l initiative créatrice de Dieu l homme solitaire puisse en émerger dans sa double unité d homme et de femme En tout cas à la lumière du contexte Gn 2 18 20 il ne subsiste plus aucun doute que l homme est tombé dans cette torpeur avec le désir de trouver un être qui soit semblable à lui même Si par analogie avec le sommeil nous pouvons également parler ici de songe nous devons dire que cet archétype biblique permet d admettre comme contenu de ce songe un second ego lui aussi personnel et également réductible à l état de solitude originelle c est à dire à tout ce processus de fixation de l identité humaine au regard de l ensemble des êtres vivants animalia puisque c est un processus de différenciation de l homme à l égard de ce milieu De cette manière le cercle de la solitude de l homme personne se rompt puisque l homme se réveille de son songe comme homme et femme Torpeur tardemah est le terme qui apparaît dans la Sainte Ecriture lorsque durant le sommeil ou directement après doivent se passer des événements extraordinaires Gn 15 12 1S 26 12 Is 29 10 Les Septante traduisent tardemah par ekstasis extase Dans le Pentateuque tardemah apparaît encore une fois dans un contexte mystérieux sur ordre de Dieu Abraham a préparé un sacrifice d animaux et en a chassé les rapaces Quand le soleil fut sur le point de se coucher une torpeur tomba sur Abraham et voici qu une frayeur une grande obscurité tombait sur lui Gn 15 12 C est à ce moment là que Dieu commence à parler et conclut avec lui une alliance qui est le sommet de la révélation faite à Abraham Cette scène a une certaine ressemblance avec celle du jardin de Gethsémani Jésus commença à ressentir effroi et angoisse Mc 14 33 Il vint vers ses Apôtres et les trouva endormis de tristesse Lc 22 45 L auteur biblique admet chez le premier homme un certain sentiment de privation de solitude il n est pas bon que l homme soit seul il ne trouvait aucune aide qui soit semblable à lui sinon un sentiment d effroi Il est possible que cela ait provoqué un sommeil causé par la tristesse ou peut être par une obscure terreur du non être comme chez Abraham comme au seuil de l oeuvre de la création la terre était informe et déserte et les ténèbres couvraient l abîme Gn 1 2 En tout cas suivant les deux textes dans lesquels le Pentateuque ou plus exactement le Livre de la Genèse parle du sommeil profond tardemah il est question d une action divine c est à dire d une alliance chargée de conséquences pour toute l histoire

    Original URL path: http://theologieducorps.fr/tdc/tdc-008-lunite-originelle-de-lhomme-de-la-femme (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • TDC 009 - Par la communion des personnes l'homme devient image de Dieu | Théologie du Corps
    propre que la complète et définitive création de l homme soumis d abord à l expérience de la solitude originelle s exprime dans le fait de donner vie à cette communio personarum que forment l homme et la femme De cette manière le texte yahviste s accorde avec le contenu du premier récit Si vice versa nous voulons tirer également du texte yahviste le concept d image de Dieu nous pouvons alors déduire que l homme est devenu image et ressemblance de Dieu non seulement par sa propre humanité mais aussi par la communion des personnes que l homme et la femme forment dès le début L image a pour fonction de refléter le modèle de reproduire son propre prototype L homme devient image de Dieu moins au moment de la solitude qu au moment de la communion En effet dès l origine il est non seulement une image qui reflète la solitude d une Personne qui régit le monde mais aussi et essentiellement image d une insondable communion divine de Personnes De cette façon le second récit pourrait également préparer à comprendre le concept trinitaire de l image de Dieu même si celle ci n apparaît que dans le premier récit Ceci évidemment ne manque pas de signification même pour la théologie du corps et va même peut être jusqu à constituer l aspect théologique le plus profond de tout ce qui peut être dit au sujet de l homme Dans le mystère de la création sur la base de la solitude originelle et constitutive de son être l homme a été doté d une profonde unité entre ce qui en lui humainement et de par le corps est masculin et ce qui en lui également humainement et par le corps est féminin Sur tout ceci est descendue dès l origine la bénédiction de la fécondité liée à la procréation humaine Gn 1 28 4 De cette manière nous nous trouvons quasi dans la moelle de la réalité anthropologique dont le nom est corps Gn 2 23 en parle pour la première fois et directement en ces termes chair de ma chair et os de mes os L homme mâle prononce ces paroles comme s il pouvait seulement à la vue de la femme identifier et appeler d un nom ce qui de manière visible les rend semblables l un à l autre et en même temps ce en quoi se manifeste l humanité A la lumière de la précédente analyse de tous les corps avec lesquels l homme est entré en contact et qu il a conceptuellement définis en leur donnant le nom animalia l expression chair de ma chair et os de mes os acquiert proprement cette signification le corps révèle l homme Cette formule concise contient déjà tout ce que la science humaine pourra jamais dire sur la structure du corps comme organisme sur sa vitalité sur sa physiologie sexuelle particulière etc Dans cette première manière de s exprimer de l homme chair de ma chair

    Original URL path: http://theologieducorps.fr/tdc/tdc-009-par-la-communion-personnes-lhomme-devient-image-de-dieu (2015-11-09)
    Open archived version from archive