archive-fr.com » FR » U » UPSAVOIE-MB.FR

Total: 412

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • N° 14 – LES NOUVEAUX VISAGES DES INÉGALITÉS EN FRANCE AUJOURD’HUI. | Fédération des Universités Populaires Savoie Mont-Blanc
    droits dans la loi progressent aussi Retour des héritiers et des rentiers A Evolution des revenus Revenus du travail et prestations sociales et revenus de la propriété loyers actions obligations Niveau de vie 2012 8 ont des revenue entre 1000 et 1200 mois En 2011 les plus hauts revenus sont 400 à 1500 fois le SMIC De 2000 à 2010 10 des plus pauvres gagnent entre 7 540 et 7 940 an et 10 des plus riches entre 47 240 et 56 160 an Entre les deux guerres les inégalités avaient beaucoup chuté et s étaient stabilisées jusqu en 1995 et ont progressé ensuite Le seuil officiel de pauvreté correspond aux 60 du revenu médian soit 977 pour une personne seule Au début des années 2000 le nombre était passé de 4 millions à 3 millions 700 000 personnes En 2011 il était de 4 millions 755 000 En Haute Savoie il y a une augmentation des plus pauvres dans les zones où se trouvent aussi les plus riches Chamonix La Clusaz C est une situation explosive Salaires bas niveau du marché du travail embauches au plus bas même avec des diplômes gel des salaires après les 35 heures 16 au SMIC coup de pouce au minimum Revenus les plus élevés contexte favorable avec partage de la valeur ajoutée selon l exigence des actionnaires faiblesse des syndicats 40 des actionnaires basés à l étranger revenus immobiliers en forte hausse choix politique de la fiscalité avec allègement sur les revenus les plus élevés et sur la propriété diminution du taux marginal Pour les plus aisés le taux d imposition est plus bas que celui des classes moyennes et même populaires B Patrimoines actifs financiers et non financiers les patrimoines globaux ont augmenté entre 1996 et 2010 Le non financier est bien plus important que le financier Le patrimoine des 10 personnes plus riches égale celui de 6 600 000 Français Par exemple le patrimoine des Betancourt égale celui de 13 200 000 Français Concentration des patrimoines supérieure aux revenus hausse des valeurs mobilières et immobilières réduction des droits de succession évolution des Bourses C Anciens clivages et nouvelles fractures on constate une meilleure acceptation sociale des inégalités du patrimoine par rapport aux inégalités des revenus Ségrégation spatiale centre ville très amélioré et habitat en relégation en périphérie Phénomène d entre soi concentration des riches des pauvres Plafond de verre murs de verre En Haute Savoie projet de 25 de logements sociaux Bonneville Evian Seynod Annemasse y parviennent Saint Pierre en Faucigny a été sanctionné en 2012 avec 11 Besoins physiologiques accès aux soins renoncement aux soins pour raisons financières en 2002 11 8 En 2012 17 5 10 n avaient pas de mutuelle en 2002 15 3 en 2012 15 6 étaient à la CMU en 2002 24 6 en 2012 Constat de bien moins de soins chez les enfants d ouvriers caries appareils dentaires lunettes Enquête en classes de CM2 en surpoids 7 4 d enfants de cadres et 24

    Original URL path: http://www.upsavoie-mb.fr/wp/lesup/annemasse-genevois/les-conferences-2013-2014/n-14-les-nouveaux-visages-des-inegalites-en-france-aujourdhui/ (2016-01-27)
    Open archived version from archive


  • N° 15 – DU MULTICULTURALISME A L’INTERCULTURALITÉ : DÉFI MAJEUR DES SOCIÉTÉS EUROPÉENNES. | Fédération des Universités Populaires Savoie Mont-Blanc
    DIENE 30 AVRIL 2014 80 participants Le contexte actuel des sociétés multiculturelles européennes est marqué par une crise identitaire profonde résultant de la contradiction entre les identités nationales des Etats nations et les dynamiques multiculturelles contemporaines de leurs sociétés Lutter contre les discriminations combattre les inégalités et promouvoir les interactions sociales culturelles et religieuses qui donnent sens et substance au vivre ensemble Un grand honneur de recevoir Doudou DIENE diplômé de l Institut d études politiques de Paris Ancien Directeur de la Division du dialogue interculturel et inter religieux de l Unesco Initiateur et responsable des Projets de Routes Interculturelles de l Unesco Routes de la Soie Route de l Esclave Routes de la Foi Routes Al Andalus Membre du Conseil International d Auroville en Inde Vice Président du Comité du Prix Niwano pour la Paix au Japon Président du Conseil de l Alliance Internationale des Sites de Conscience aux États Unis Vice Président du Conseil scientifique international de l Institut international de recherche politique de civilisation d Edgar Morin Membre du Conseil de Fondation de la Fondation Hommes de Parole Rapporteur spécial de l ONU sur les formes contemporaines de racisme de discrimination raciale de xénophobie et de l intolérance 2002 2008 Rapports de visites et d enquêtes au Conseil des Droits de l Homme et à l Assemblée Générale des Nations Unies sur le racisme dans les pays suivants Canada Colombie Guyana Trinidad et Tobago Côte d Ivoire Brésil Japon Fédération de Russie Suisse Italie Lituanie Lettonie Estonie Mauritanie États Unis Voici sa parole Le sujet est grave en Europe et dans le monde montée de l extrême droite banalisation de la parole xénophobe raciste et passage de la parole à l acte Même en Norvège avec le meurtre de 70 personnes 1 Légitimation intellectuelle considérer l autre comme l ennemi Une parole portée même par certains intellectuels voir Alain Finkielkraut traité de réactionnaire par ceux opposés à son élection à l Académie française voir certaines émissions de télévision Il faut rester vigilant et se poser des questions 2 Instrumentalisation politique utilise ce qui caractérise l autre comme plateforme politique même les partis dits démocrates 3 Passage à l acte ces phénomènes sont à interroger Tous les racismes ont une histoire la défaite du combat contre l intolérance c est de penser que celle ci est fatale et naturelle Mais des expériences que l on ne voit pas forcément prouvent qu il existe une forte dynamique multiculturelle en profondeur qui construit le vivre ensemble L invisibilité de l autre et le silence nourrissent le racisme Au Parlement français les minorités ne sont pas représentées et une ministre noire est victime d insultes racistes très violentes et intolérables Mais le vivre ensemble s exprime de multiples façons cuisine musique littérature art D où vient l intolérance pourquoi ces expressions de racisme Il faut déconstruire le phénomène pour le combattre Profondeur d une crise identitaire conflit entre vieilles identités nationales figures nationales et les identités des arrivants histoire nom des

    Original URL path: http://www.upsavoie-mb.fr/wp/lesup/annemasse-genevois/les-conferences-2013-2014/n-15-du-multiculturalisme-a-linterculturalite-defi-majeur-des-societes-europeennes/ (2016-01-27)
    Open archived version from archive

  • N° 16 – LES FILLES JOUENT A LA POUPÉE BARBIE ET LES GARÇONS JOUENT AUX VOITURES . . . | Fédération des Universités Populaires Savoie Mont-Blanc
    IL UNE VÉRITÉ EN ÉCONOMIE N 9 LE TRAVAIL ENTRE ESTIME DE SOI ET SOUFFRANCES LES CONFERENCES 2014 2015 2848 pas de titre N 01 HUMANITÉ SPIRITUELLE SPIRITUALITÉS HUMAINES QUELS ÉCUEILS QUELLES VOIES N 02 IMAGES N 03 PENSÉES EN CHEMIN MA FRANCE DES ARDENNES AU PAYS BASQUE N 04 CHARLES DARWIN ET LES MÉCANISMES DE L EVOLUTION N 05 EN ROUTE VERS JERUSALEM N 06 SOIRÉE COMPOSTELLE N 07 L AMOUR A MORT N 08 LA CENSURE AU CINEMA N 09 CHEMINS DE TRAVERSE N 10 ETRE ECO RESPONSABLE DANS SON ASSIETTE N 11 EXIL ET DERACINEMENT N 12 SOROPTIMIST INTERNATIONAL N 13 LES FEMMES AU TEMPS DE LA GRANDE GUERRE N 14 AMBROISE CROIZAT OU L INVENTION SOCIALE N 15 GAZA PRISON A CIEL OUVERT N 16 DU MUR AUX MURS N 17 L UKRAINE DANS QUELLE EUROPE ET QUEL MONDE EN RECOMPOSITION LES CONFÉRENCES 2015 2016 N 01 UNE SOCIÉTÉ PACIFIÉE CYCLE VIOLENCE ET DÉLINQUANCE N 02 LES ENJEUX GÉOPOLITIQUES DES INTERVENTIONS MILITAIRES ÉTRANGÈRES EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE N 03 MON VOYAGE A COMPOSTELLE N 04 VIOLENCE ET SENTIMENT D INSÉCURITÉ CYCLE VIOLENCE ET DÉLINQUANCE N 05 VIOLENCES INVISIBLES ET VIOLENCES SYMBOLIQUES CYCLE VIOLENCE ET DÉLINQUANCE N 07 ACCÉLÉRATION CYCLE LA DICTATURE DE L URGENCE N 09 LA VITESSE LE CAPITALISME ET L HOMME MODERNE CYCLE DICTATURE DE L URGENCE N 10 IL EST TEMPS DE RALENTIR CYCLE DICTATURE DE L URGENCE LES INFOS DU MOIS SAISON 2012 2013 INFO DECEMBRE 2012 INFO FEVRIER 2013 INFO JANVIER 2013 INFO JUIN 2013 INFO MAI 2013 INFO MARS 2013 INFO NOVEMBRE 2012 INFO SEPTEMBRE 2012 LES INFOS DU MOIS SAISON 2013 2014 INFO N 6 AVRIL 2014 INFO N 1 SEPTEMBRE 2013 INFO N 2 NOVEMBRE 2013 INFO N 3 JANVIER 2014 INFO N 4 FÉVRIER 2014 INFO N 5 MARS 2014 INFO N 7 MAI 2014 INFO N 8 JUIN 2014 LES INFOS DU MOIS SAISON 2014 2015 INFO N 1 SEPTEMBRE 2014 INFO N 2 OCTOBRE 2014 INFO N 3 NOVEMBRE 2014 INFO N 4 DÉCEMBRE 2014 INFO N 5 JANVIER 2015 INFO N 6 FÉVRIER 2015 INFO N 7 MARS 2015 INFO N 8 AVRIL 2015 INFO N 9 JUIN 2015 LES INFOS DU MOIS SAISON 2015 2016 INFO N 1 SEPTEMBRE 2015 INFO N 2 OCTOBRE 2015 RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2015 2016 LIVRES 27 OCTOBRE 2015 RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2013 2014 DANS LA LUMIERE LE PEINTRE D ÉVENTAIL Hubert HADDAD Editions ZULMA UN BÛCHER SOUS LA NEIGE RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2014 2015 1er TRIMESTRE 2015 2ème TRIMESTRE 2015 PENSÉES EN CHEMIN SORTIES REPAS VISITES BALADE DE FIN D ANNEE à DIJON SAMEDI 14 JUIN 2014 REPAS DE LA NOUVELLE ANNEE 2014 REPAS DE LA NOUVELLE ANNÉE 2016 UP Bonneville Pour connaître l UP de Bonneville UP Chablais UP Cluses UP La Roche Cours de langues étrangères Cours d allemand Cours d anglais nouvelle page Cours d espagnol LA FILIERE DU GUARANA Modigliani et l Ecole de Paris Nouvelles activités rentrée

    Original URL path: http://www.upsavoie-mb.fr/wp/lesup/annemasse-genevois/les-conferences-2013-2014/les-filles-jouent-a-la-poupee-barbie-et-les-garcons-jouent-aux-voitures/ (2016-01-27)
    Open archived version from archive

  • N° 2 – VOUS AVEZ DIT ART CONTEMPORAIN ? | Fédération des Universités Populaires Savoie Mont-Blanc
    CYCLE VIOLENCE ET DÉLINQUANCE N 07 ACCÉLÉRATION CYCLE LA DICTATURE DE L URGENCE N 09 LA VITESSE LE CAPITALISME ET L HOMME MODERNE CYCLE DICTATURE DE L URGENCE N 10 IL EST TEMPS DE RALENTIR CYCLE DICTATURE DE L URGENCE LES INFOS DU MOIS SAISON 2012 2013 INFO DECEMBRE 2012 INFO FEVRIER 2013 INFO JANVIER 2013 INFO JUIN 2013 INFO MAI 2013 INFO MARS 2013 INFO NOVEMBRE 2012 INFO SEPTEMBRE 2012 LES INFOS DU MOIS SAISON 2013 2014 INFO N 6 AVRIL 2014 INFO N 1 SEPTEMBRE 2013 INFO N 2 NOVEMBRE 2013 INFO N 3 JANVIER 2014 INFO N 4 FÉVRIER 2014 INFO N 5 MARS 2014 INFO N 7 MAI 2014 INFO N 8 JUIN 2014 LES INFOS DU MOIS SAISON 2014 2015 INFO N 1 SEPTEMBRE 2014 INFO N 2 OCTOBRE 2014 INFO N 3 NOVEMBRE 2014 INFO N 4 DÉCEMBRE 2014 INFO N 5 JANVIER 2015 INFO N 6 FÉVRIER 2015 INFO N 7 MARS 2015 INFO N 8 AVRIL 2015 INFO N 9 JUIN 2015 LES INFOS DU MOIS SAISON 2015 2016 INFO N 1 SEPTEMBRE 2015 INFO N 2 OCTOBRE 2015 RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2015 2016 LIVRES 27 OCTOBRE 2015 RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2013 2014 DANS LA LUMIERE LE PEINTRE D ÉVENTAIL Hubert HADDAD Editions ZULMA UN BÛCHER SOUS LA NEIGE RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2014 2015 1er TRIMESTRE 2015 2ème TRIMESTRE 2015 PENSÉES EN CHEMIN SORTIES REPAS VISITES BALADE DE FIN D ANNEE à DIJON SAMEDI 14 JUIN 2014 REPAS DE LA NOUVELLE ANNEE 2014 REPAS DE LA NOUVELLE ANNÉE 2016 UP Bonneville Pour connaître l UP de Bonneville UP Chablais UP Cluses UP La Roche Cours de langues étrangères Cours d allemand Cours d anglais nouvelle page Cours d espagnol LA FILIERE DU GUARANA Modigliani et l Ecole de Paris Nouvelles activités rentrée 2012 Routards de l antiquité Grecs et Romains sur la route UP Pays de Thônes et des Aravis UP Sallanches UP Vallée verte UP Vuache au Salève Ca s est passé à l UP Les dossiers de l UP N 2 VOUS AVEZ DIT ART CONTEMPORAIN Michel DELAJOUD Médiateur culturel à la Villa du Parc 24 septembre 2013 30 participants De l art moderne à l art contemporain la naissance de l art de notre époque débattre des idées reçues à son sujet Une conférence débat pour donner l envie d en sa voir plus Autodidacte Michel Delajoud est chargé des publics à la Villa du Parc enseigne l art plastique à la MJC Centre est responsable de l opération Connaissance de l histoire de l art Ce soir ce n est pas un cours que Michel veut donner mais aborder de façon très large l art contemporain Malgré un grand nombre d événements expositions biennales l art contemporain reste un mystère Il véhicule des idées reçues telles que l incompréhension face à l œuvre Tas de charbon en 1963 de Bernar Venet il s adresse à une élite Aborder une œuvre d art

    Original URL path: http://www.upsavoie-mb.fr/wp/lesup/annemasse-genevois/les-conferences-2013-2014/n-2-vous-avez-dit-art-contemporain/ (2016-01-27)
    Open archived version from archive

  • N° 3 – LA DETTE PUBLIQUE : FAUX DÉBAT OU VRAIS ENJEUX ? | Fédération des Universités Populaires Savoie Mont-Blanc
    N 6 AVRIL 2014 INFO N 1 SEPTEMBRE 2013 INFO N 2 NOVEMBRE 2013 INFO N 3 JANVIER 2014 INFO N 4 FÉVRIER 2014 INFO N 5 MARS 2014 INFO N 7 MAI 2014 INFO N 8 JUIN 2014 LES INFOS DU MOIS SAISON 2014 2015 INFO N 1 SEPTEMBRE 2014 INFO N 2 OCTOBRE 2014 INFO N 3 NOVEMBRE 2014 INFO N 4 DÉCEMBRE 2014 INFO N 5 JANVIER 2015 INFO N 6 FÉVRIER 2015 INFO N 7 MARS 2015 INFO N 8 AVRIL 2015 INFO N 9 JUIN 2015 LES INFOS DU MOIS SAISON 2015 2016 INFO N 1 SEPTEMBRE 2015 INFO N 2 OCTOBRE 2015 RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2015 2016 LIVRES 27 OCTOBRE 2015 RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2013 2014 DANS LA LUMIERE LE PEINTRE D ÉVENTAIL Hubert HADDAD Editions ZULMA UN BÛCHER SOUS LA NEIGE RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2014 2015 1er TRIMESTRE 2015 2ème TRIMESTRE 2015 PENSÉES EN CHEMIN SORTIES REPAS VISITES BALADE DE FIN D ANNEE à DIJON SAMEDI 14 JUIN 2014 REPAS DE LA NOUVELLE ANNEE 2014 REPAS DE LA NOUVELLE ANNÉE 2016 UP Bonneville Pour connaître l UP de Bonneville UP Chablais UP Cluses UP La Roche Cours de langues étrangères Cours d allemand Cours d anglais nouvelle page Cours d espagnol LA FILIERE DU GUARANA Modigliani et l Ecole de Paris Nouvelles activités rentrée 2012 Routards de l antiquité Grecs et Romains sur la route UP Pays de Thônes et des Aravis UP Sallanches UP Vallée verte UP Vuache au Salève Ca s est passé à l UP Les dossiers de l UP N 3 LA DETTE PUBLIQUE FAUX DÉBAT OU VRAIS ENJEUX Marie Jo EGGER Marc GINDRE Professeurs d économie et de sciences sociales 16 octobre 2013 62 participants La dette publique de quoi parle t on Comment en est on arrivé là La situation est elle grave Quels scénarios pour en sortir Idées générales la dette publique n est pas la dette de l état Droite et gauche se rejettent la faute On trouve des boucs émissaires les riches les pauvres les étrangers les assistés Exploitation politique de notre inculture Il n y a qu à loin de la réalité La dette de quoi parle t on Des ressources et dépenses publiques pour les administrations publiques et l organisme divers d administration centrale TVA ODAC et non pas seulement l état Ressources TVA Impôt sur le revenu sur les sociétés Recettes non fiscales Produits pétroliers Ressources territoriales Cotisations sociales pour alimenter retraites CAF CPAM UNEDIC toutes les prestations sociales Dépenses Ville Logement Enseignement Défense Recherche Ecologie Organismes sociaux 2012 Etat ODAC Social Territorial Recettes pour chacun 335 80 520 233 Dépenses pour chacun 416 82 533 536 D où un besoin de financement de 99 milliards d uros Le financement du déficit public 1 La Banque Centrale crée de la monnaie mais le financement monétaire est interdit en zone euro 2 Les marchés financiers avec des obligations mais remboursement avec des intérêts C est la

    Original URL path: http://www.upsavoie-mb.fr/wp/lesup/annemasse-genevois/les-conferences-2013-2014/n-3-la-dette-publique-faux-debat-ou-vrais-enjeux/ (2016-01-27)
    Open archived version from archive

  • N° 4 – LA FRANC-MAÇONNERIE, SON HISTOIRE, SON SECRET, SES POUVOIRS | Fédération des Universités Populaires Savoie Mont-Blanc
    de différentes dispositions réglementaires une histoire mythique et édifiante du métier Ainsi la Maçonnerie fille de la Géométrie a été fondée par Euclide en Egypte et diffusée en Europe par Pythagore En méditant ce récit des origines le maçon médiéval inscrit son labeur journalier dans le combat séculaire des forces de la Lumière contre les forces des Ténèbres Au XVII siècle en Ecosse quelques loges vont accepter des membres étrangers au métier Ces maçons acceptés sont à l origine de la Franc maçonnerie spéculative moderne Cette entrée importante d acceptés en quelques années laisse supposer un projet sous jacent mais en dépit de nombreuses hypothèses on ignore lequel 1717 naissance de la Franc maçonnerie spéculative Les loges rassemblant des Maçons acceptés et donc tout à fait étrangères aux problèmes du métier vont se multiplier en Grande Bretagne au XVIIème siècle Peut être constituaient elles un refuge pour les hommes de bonne volonté dans une Angleterre déchirée par les guerres de religions et les querelles dynastiques En 1717 à Londres quatre loges dont on ne sait si elles existaient depuis quelques jours ou de nombreuses années se fédèrent et créent la Grande Loge de Londres et de Westminster Les animateurs de la nouvelle Grande loge en dépit de leurs dénégations semblent avoir constitué une organisation profondément nouvelle On ne peut que remarquer les liens de beaucoup d entre eux au premier rang desquels le huguenot français Jean Théophile Désaguliers avec la Royal Society et les milieux Newtoniens Les disciples de Newton prônaient la tolérance religieuse et l étude de la nature Dès 1723 la nouvelle organisation publiera ses Constitutions et règlements dont la rédaction a été confiée au Pasteur d origine écossaise James Anderson Les Constitutions d Anderson reprennent en partie les Anciens Devoirs mais elles apportent aussi des innovations capitales comme d assurer aux Francs Maçons la liberté de conscience Tout au long du XVIIIème siècle les loges vont se multiplier en Grande Bretagne elles se rangeront sous l obédience des Grandes Loges d Ecosse fondée en 1736 ou d Angleterre celle de 1717 Celle ci verra apparaître une rivale en 1751 une nouvelle Grande Loge dite bien que plus récente des Anciens 1725 Implantation de la Franc maçonnerie en France C est autour de 1725 qu apparaissent les premières loges en France Elles s implantent dans l ambiance libérale et anglophile apparue sous la Régence et ne touchent d abord que la haute aristocratie L authenticité de la filiation rituelle est dès l origine une préoccupation des Maçons Avant que les Grandes Loges ne centralisent l octroi de patentes aux nouveaux ateliers ceux ci les demandaient aux loges anciennes et bien établies qui se créaient ainsi tout un réseau de loges filles Avant 1738 les premiers Grands Maîtres de la Franc maçonnerie française sont probablement comme la majorité des frères des exilés britanniques résidant en France En 1743 le Comte de Clermont est élu Grand Maître il le restera jusqu à sa mort en 1771 Noble de haut rang son rôle est d être un protecteur il n intervient pas dans la gestion directe de l Ordre et n exerce qu un parrainage distant relayé par des substituts 1738 inaugure une longue série de bulles papales d excommunication des Francs Maçons Le Pape reproche à l Ordre sa tolérance religieuse on ne met pas sur un même plan la vérité et l erreur Cependant ces bulles ne seront jamais enregistrées par les parlements étape obligée pour avoir force de loi et les ecclésiastiques seront nombreux dans les loges des Maçons sont révélés au public par des livres ou des gravures A partir de 1740 la Maçonnerie va se diffuser largement dans toute la France Rares sont les petites villes qui ne compteront pas de loges Elles sont un lieu de convivialité où bien dans l esprit du siècle les frères célèbrent la vertu et l égalité Peu à peu et probablement de manière inconsciente s y développe une sociabilité libérale et démocratique qui prépare insensiblement l avènement des idées nouvelles Le Grand Orient de France De 1736 à 1755 les loges de France ne sont fédérées que par une allégeance peu contraignante au Grand Maître des Loges du Royaume protecteur prestigieux et lointain qui leur laisse une totale liberté Entre 1755 et 1766 les Vénérables des loges de la capitale réunis en une Grande Loge des Maîtres de l Orient de Paris dite de France vont essayer d établir leur autorité sur l ensemble de la Maçonnerie française Mais cette Première Grande Loge de France n arrivera jamais à s imposer Elle sera déstabilisée de façon chronique par les querelles entre systèmes de hauts grades rivaux qui essayent d en prendre le contrôle et se met en sommeil en 1766 1773 voit une nouvelle tentative pour doter la Maçonnerie française d un centre commun et d une autorité reconnue Deux principes sont définis l élection des officiers et la représentation de toutes les loges Sur cette base les représentants de toutes les loges y compris et pour la première fois des loges de provinces sont convoqués Les travaux des 17 réunions plénières aboutissent à la formation du Grand Orient de France Au nom du Grand Maître le Duc de Chartres et sous l autorité réelle de l Administrateur Général le Duc de Montmorency Luxembourg le Grand Orient est géré par trois chambres où siègent les représentants élus des loges Comme le précise une circulaire de 1788 le fonctionnement du Grand Orient est essentiellement démocratique Les neuf dixièmes des loges françaises se rallient à la nouvelle structure La création du Grand Orient marque le retour aux leviers de commande de la Maçonnerie française de la noblesse libérale et de la bourgeoisie éclairée Celles ci joueront naturellement un rôle de premier plan dans les événements de 1789 On retrouve des Maçons dans tous les débats et dans tous les camps de la Révolution Française Dans les années qui précèdent la Révolution des loges prestigieuses comme Les Neufs Sœurs Les Amis Réunis

    Original URL path: http://www.upsavoie-mb.fr/wp/lesup/annemasse-genevois/les-conferences-2013-2014/la-franc-maconnerie-son-histoire-son-secret-ses-pouvoirs/ (2016-01-27)
    Open archived version from archive

  • N° 5 – DEUX TSUNAMIS RÉVÉLÉS PAR LES SÉDIMENTS DU LAC LÉMAN | Fédération des Universités Populaires Savoie Mont-Blanc
    GÉOPOLITIQUES DES INTERVENTIONS MILITAIRES ÉTRANGÈRES EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE N 03 MON VOYAGE A COMPOSTELLE N 04 VIOLENCE ET SENTIMENT D INSÉCURITÉ CYCLE VIOLENCE ET DÉLINQUANCE N 05 VIOLENCES INVISIBLES ET VIOLENCES SYMBOLIQUES CYCLE VIOLENCE ET DÉLINQUANCE N 07 ACCÉLÉRATION CYCLE LA DICTATURE DE L URGENCE N 09 LA VITESSE LE CAPITALISME ET L HOMME MODERNE CYCLE DICTATURE DE L URGENCE N 10 IL EST TEMPS DE RALENTIR CYCLE DICTATURE DE L URGENCE LES INFOS DU MOIS SAISON 2012 2013 INFO DECEMBRE 2012 INFO FEVRIER 2013 INFO JANVIER 2013 INFO JUIN 2013 INFO MAI 2013 INFO MARS 2013 INFO NOVEMBRE 2012 INFO SEPTEMBRE 2012 LES INFOS DU MOIS SAISON 2013 2014 INFO N 6 AVRIL 2014 INFO N 1 SEPTEMBRE 2013 INFO N 2 NOVEMBRE 2013 INFO N 3 JANVIER 2014 INFO N 4 FÉVRIER 2014 INFO N 5 MARS 2014 INFO N 7 MAI 2014 INFO N 8 JUIN 2014 LES INFOS DU MOIS SAISON 2014 2015 INFO N 1 SEPTEMBRE 2014 INFO N 2 OCTOBRE 2014 INFO N 3 NOVEMBRE 2014 INFO N 4 DÉCEMBRE 2014 INFO N 5 JANVIER 2015 INFO N 6 FÉVRIER 2015 INFO N 7 MARS 2015 INFO N 8 AVRIL 2015 INFO N 9 JUIN 2015 LES INFOS DU MOIS SAISON 2015 2016 INFO N 1 SEPTEMBRE 2015 INFO N 2 OCTOBRE 2015 RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2015 2016 LIVRES 27 OCTOBRE 2015 RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2013 2014 DANS LA LUMIERE LE PEINTRE D ÉVENTAIL Hubert HADDAD Editions ZULMA UN BÛCHER SOUS LA NEIGE RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2014 2015 1er TRIMESTRE 2015 2ème TRIMESTRE 2015 PENSÉES EN CHEMIN SORTIES REPAS VISITES BALADE DE FIN D ANNEE à DIJON SAMEDI 14 JUIN 2014 REPAS DE LA NOUVELLE ANNEE 2014 REPAS DE LA NOUVELLE ANNÉE 2016 UP Bonneville Pour connaître l UP de Bonneville UP Chablais UP Cluses UP La Roche Cours de langues étrangères Cours d allemand Cours d anglais nouvelle page Cours d espagnol LA FILIERE DU GUARANA Modigliani et l Ecole de Paris Nouvelles activités rentrée 2012 Routards de l antiquité Grecs et Romains sur la route UP Pays de Thônes et des Aravis UP Sallanches UP Vallée verte UP Vuache au Salève Ca s est passé à l UP Les dossiers de l UP N 5 DEUX TSUNAMIS RÉVÉLÉS PAR LES SÉDIMENTS DU LAC LÉMAN Stéphanie GIRARDCLOS Maître en recherche à l Université de Genève en Sciences de la Terre et de l Environnement 6 novembre 2013 36 participants Les couches sédimentaires servent d archives naturelles et témoignent du passé Le lac Léman a vécu des vagues de tsunamis dévastatrices Le monde a assisté avec effroi au tsunami dévastateur d Indonésie en 2004 des vagues de 15 mètres causées par une perturbation sismique ou un déplacement de masse dans l océan Que nous racontent les textes historiques Renward Cysat 1545 1614 raconte un tremblement de terre qui déclenche un tsunami sur le lac de Lucerne le 18 septembre 1601 maisons englouties rivière dans la ville On parle

    Original URL path: http://www.upsavoie-mb.fr/wp/lesup/annemasse-genevois/les-conferences-2013-2014/deux-tsunamis-reveles-par-les-sediments-du-lac-leman/ (2016-01-27)
    Open archived version from archive

  • N° 6 – LA GENÈSE BABYLONIENNE : DE LA CRÉATION DE L’HOMME AU DÉLUGE. SYMBOLISME DE L’ÉPOPÉE | Fédération des Universités Populaires Savoie Mont-Blanc
    DÉLINQUANCE N 02 LES ENJEUX GÉOPOLITIQUES DES INTERVENTIONS MILITAIRES ÉTRANGÈRES EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE N 03 MON VOYAGE A COMPOSTELLE N 04 VIOLENCE ET SENTIMENT D INSÉCURITÉ CYCLE VIOLENCE ET DÉLINQUANCE N 05 VIOLENCES INVISIBLES ET VIOLENCES SYMBOLIQUES CYCLE VIOLENCE ET DÉLINQUANCE N 07 ACCÉLÉRATION CYCLE LA DICTATURE DE L URGENCE N 09 LA VITESSE LE CAPITALISME ET L HOMME MODERNE CYCLE DICTATURE DE L URGENCE N 10 IL EST TEMPS DE RALENTIR CYCLE DICTATURE DE L URGENCE LES INFOS DU MOIS SAISON 2012 2013 INFO DECEMBRE 2012 INFO FEVRIER 2013 INFO JANVIER 2013 INFO JUIN 2013 INFO MAI 2013 INFO MARS 2013 INFO NOVEMBRE 2012 INFO SEPTEMBRE 2012 LES INFOS DU MOIS SAISON 2013 2014 INFO N 6 AVRIL 2014 INFO N 1 SEPTEMBRE 2013 INFO N 2 NOVEMBRE 2013 INFO N 3 JANVIER 2014 INFO N 4 FÉVRIER 2014 INFO N 5 MARS 2014 INFO N 7 MAI 2014 INFO N 8 JUIN 2014 LES INFOS DU MOIS SAISON 2014 2015 INFO N 1 SEPTEMBRE 2014 INFO N 2 OCTOBRE 2014 INFO N 3 NOVEMBRE 2014 INFO N 4 DÉCEMBRE 2014 INFO N 5 JANVIER 2015 INFO N 6 FÉVRIER 2015 INFO N 7 MARS 2015 INFO N 8 AVRIL 2015 INFO N 9 JUIN 2015 LES INFOS DU MOIS SAISON 2015 2016 INFO N 1 SEPTEMBRE 2015 INFO N 2 OCTOBRE 2015 RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2015 2016 LIVRES 27 OCTOBRE 2015 RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2013 2014 DANS LA LUMIERE LE PEINTRE D ÉVENTAIL Hubert HADDAD Editions ZULMA UN BÛCHER SOUS LA NEIGE RENCONTRE AUTOUR D UN LIVRE 2014 2015 1er TRIMESTRE 2015 2ème TRIMESTRE 2015 PENSÉES EN CHEMIN SORTIES REPAS VISITES BALADE DE FIN D ANNEE à DIJON SAMEDI 14 JUIN 2014 REPAS DE LA NOUVELLE ANNEE 2014 REPAS DE LA NOUVELLE ANNÉE 2016 UP Bonneville Pour connaître l UP de Bonneville UP Chablais UP Cluses UP La Roche Cours de langues étrangères Cours d allemand Cours d anglais nouvelle page Cours d espagnol LA FILIERE DU GUARANA Modigliani et l Ecole de Paris Nouvelles activités rentrée 2012 Routards de l antiquité Grecs et Romains sur la route UP Pays de Thônes et des Aravis UP Sallanches UP Vallée verte UP Vuache au Salève Ca s est passé à l UP Les dossiers de l UP N 6 LA GENÈSE BABYLONIENNE DE LA CRÉATION DE L HOMME AU DÉLUGE SYMBOLISME DE L ÉPOPÉE Maurice SIMON 20 novembre 2013 37 participants Quel rapport les mythes entretiennent ils avec l éthique et la psychologie Mythes et réalité Épopée de Gilgamesh Point de vue symbolique du déluge Maurice Simon a une passion très ancienne pour les mythes et la mythologie grecque mais il a voulu aller plus avant Aux textes anciens de Mésopotamie 4000 ans avant JC Qu est ce qui ce cache derrière ces grands textes Quel est leur symbolisme Comment transmettre la profondeur de l émotion qui se dégage de ces grands textes Il faut commencer au début de l histoire Quelques définitions Mythe Mythos

    Original URL path: http://www.upsavoie-mb.fr/wp/lesup/annemasse-genevois/les-conferences-2013-2014/n-6-la-genese-babylonienne-de-la-creation-de-lhomme-au-deluge-symbolisme-de-lepopee/ (2016-01-27)
    Open archived version from archive



  •