archive-fr.com » FR » W » WRECK.FR

Total: 211

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • EPAVE DU CARGO RUYTENF JELL
    Kristiania Oslo et enfin il portera le nom de RUTENFJELL quand il est racheté en 1916 par la Cie Olsen Ugelstad d Oslo Ce bateau mesurait 86m de longueur pour 10 2m de largeur d un tirant d eau de 7 6m et jaugeait 1836t Il était propulsé par une machine Compound Palmers de 202 nhp Le 19 Février 1917 il heurte une mine dans le passage des soeurs entre

    Original URL path: http://www.wreck.fr/ruytenf.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive


  • Epave du salamis
    le sous marin par Tribord devant À 15h15 environ trois coups de canon tombant à peu de distance du vapeur l encadrant le Capitaine et l équipage après avoir immédiatement stoppé se précipitèrent dans les embarcations Le sous marin passa en poupe du vapeur et stoppa à environ cinq à six cent mètres à bâbord derrière L embarcation qui portait le Capitaine et une moitié de l équipage s approcha du sous marin ou les quatre officiers ou supposés tels suivaient la scène à la jumelle Court interrogatoire puis un officier et quatre marins allemands embarquèrent dans l embarcation grecque et se rendirent à bord du SALAMIS tandis que le sous marin venait se placer le long du bord du même côté que l embarcation Les allemands et le Capitaine du vapeur montèrent à bord et il fut fait main basse sur le pain la viande tous les papiers de bord les cartes un code international des signaux un baromètre le tabac et les allumettes Les bombes furent disposées la mise à feu actionnée au moyen d une capsule dit le Capitaine sans pouvoir trouver un autre vocable et les allemands ramenés à leur bord La deuxième embarcation grecque pendant ce temps s était éloignée vers le Nord et celle du Capitaine en fit autant Quelques minutes après cinq à six l explosion se produisait et le vapeur N 283 arrivant le sous marin plongea en cinq minutes et disparu Le Capitaine ne s exprimant qu en un mauvais italien il n y a pas eu moyen de déterminer la succession de ses trois évènements l arrivée du vapeur N 283 l explosion le départ du sous marin Il n a pas été non plus possible de déterminer si ce départ a été provoqué ou hâté par l arrivée du

    Original URL path: http://www.wreck.fr/salamis.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • SANAGA
    Ltd de Glasgow Il était propulsé par un moteur diesel de 6 cylindres développant 960cv construit par la société British Polar Engines Ltd de Glasgow Son armateur était la compagnie E N Kontantinidis and others du Pirée en Grèce Le 28 mars 1971 il s échoue en se rapprochant de la côte pour demander des renseignements au porte voix alors qu il se rendait de Plymouth à Saint Nazaire Il

    Original URL path: http://www.wreck.fr/sanaga.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • Epave du Saracen
    courant de la Helle Certaines informations nous affirment qu il a sauté sur une mine peut être posée par le U boot UC38 le 18 mars Cette hypothèse n ai pas confirmé par les archives des u boot de la première guerre Une autre source laisse penser que le vapeur aurait heurté une roche qui aurait provoqué une voie d eau fatale pour le navire Steamer semblabe au Saracen Aujourd hui le steamer repose par 55m de profondeur sur un fond de sable L épave est encore en forme et gîte légèrement de 10 sur tribord L arrière est magnifique et laisse admirer le canon de poupe qui ornait à l époque nombreux navires marchands Vers le milieu du navire un magnifique moteur compound est en place près de sa chaudière L avant possède toujours son guindeau et ses deux ancres sont en place dans leurs écubiers Dessin Hugues Priol droits réservés pour le club subaquatique l Atlantide du Conquet Cette épave est magnifique car très bien conservée des atteintes des années passées au fond de la mer d iroise La raison est peut être liée à sa position au fond d un vallon de sable car la profondeur avoisinante

    Original URL path: http://www.wreck.fr/saracen.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • Saturn
    l achète en 1921 et le baptise SATURN Suite à une erreur de navigation le navire s échoue le 18 décembre 1924 près du port de Lorient sur la roche d Orge à seulement 400m de la côte et à quand même 700m dans le Nord de l axe du chenal de la Passe Ouest qu il devait emprunter pour gagner le port Le navire qui émerge même à pleine

    Original URL path: http://www.wreck.fr/saturn.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • EPAVE DU SAVIO
    Glasgow pour Gênes avec à son bord 3100 tonnes de charbon destinées à la compagnie des chemins de fer Italien Le matin du 23 Avril 1917 à 8h30 un sous marin Allemand l UC 36 fait surface à environ 3 milles du navire et tire 6 coups de canon de 88mm dont un ou deux atteignirent la passerelle et une embarcation Le commandant donne immédiatement l ordre d évacuer le navire L équipage embarque sur deux chaloupes et s éloigne du cargo Quelques instants plus tard deux coups de fusils sont tirés en leur direction en même temps que le sous marin s approche d eux à vive allure Le commandant du sous marin ordonne à son équipage de prendre en remorque le canot où se trouve le commandant du vapeur pour le conduire sur son navire Une fouille minutieuse est effectuée tandis que des sous mariniers placent plusieurs bombes à l intérieur mais aussi à l extérieur du navire Le commandant du sous marin menace et insulte le Cdt CIPRIANI le traitant de Batard car la fouille n a rien donné Effectivement l ordre avait été donné de jeter par dessus bord les vivres et CIPRIANI avait eu le temps de détruire les papiers du bord avant de quitter son navire Le Kapitänleutnant Gustav Buch est un habitué de la zone car lors de sa seconde patrouille au mois de mars 1917 il coule dans le même secteur le cargo GB Baynaen et le voilier FR Léontine Pour la troisième patrouille il comptera six victoires dont quatre dans les eaux bretonnes le cargo IT Savio le 23 4 sous Belle île le cargo GB Kenilworth devant Brest par mine le cargo GB Hirondelle le 25 4 au sud est de Belle île et le voilier FR La Providence le

    Original URL path: http://www.wreck.fr/savio.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • Epave du SPRO
    pour 11m de large et 5 24m de tirant d eau Il jaugeait 1507t et était propulsé par un moteur compound de 156nhp Navire semblable au SPRO En 1897 il sera vendu une première fois à la compagnie Jens Meinich Co de Christiania et deviendra le FAERDER puis en 1917 à la compagnie Norvégienne Alexander Bech et sera rebaptisé SPRO Le cargo avec son équipage de 19 marins sous le commandement de Jorgen Jorgensen quitte le 20 décembre 1917 le port de Barry Dock en Angleterre à destination de la Galice via Brest où il doit incorporer un convoi Le 21 en début d après midi le navire occupant la place n 4 dans le convoi quitte Brest pour sa destination via Quiberon A 22h30 il subit une attaque à la torpille qui le touche juste derrière la passerelle Le navire se casse en deux et coule en moins de 5 minutes 12 hommes disparaîtront les survivants seront repéchés par les navires d escortes et déposés à Lorient Le responsable de cette attaque est le U boot U 104 un sous marin du type Mittel U mesurant 67 60m et portant dans ses soutes 12 torpilles Il est commandé par

    Original URL path: http://www.wreck.fr/spro.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • STANFORD / SETESDAL
    mais le capitaine s y refusa étant donné les grosses avaries qu il avait subi lui même Je fus de nouveau renvoyé pour chercher les deux mécaniciens qui se trouvaient à bord du Woolston je les fis descendre dans mon canot pour retourner à bord du Setesdal Le capitaine leur demanda s ils voulaient mettre la machine en mouvement ce à quoi ils se refusèrent d abord mais ils descendirent ensuite avec le capitaine pour la faire marcher Ensuite ils prirent le capitaine sous les bras pour le ramener sur le pont et après dans le canot mais celui ci a protesté énergiquement et leur demanda de quoi ils avaient peur L eau à ce moment passait par les hublots des machines donnant sur le pont arrière Le capitaine monta sur la passerelle et fit signe avec la main Nous avions avisé le capitaine que la direction du gouvernail était brisée et ne pouvait plus servir pour gouverner le navire Celui ci s éloigna dans la direction N E et nous ne pouvions pas le suivre avec notre canot même à la voile et à l aviron Mais nous nous tenions à l arrière dans le sillage La dernière chose que nous avons vu du capitaine c est que le drapeau norvégien fut hissé sur le mat de pavillon arrière qui se trouvait 4 pieds au dessus de l eau Ensuite nous vîmes deux pavillons de signaux qui furent également hissés sur la passerelle mais nous ne pouvions pas en distinguer la nature vu la distance et quelques minutes après nous vîmes le Setesdal s enfoncer après une explosion Il était 8 20 Nous étions à ce moment distant de la moitié d un mille marin Nous nous approchâmes de l endroit et fîmes des recherches pendant quarante minutes dans toutes les directions mais nous ne vîmes rien du capitaine mais beaucoup d épaves flotter tout autour Lorsque le vent et la mer augmentèrent et que nous eûmes notre canot à moitié plein d eau nous nous décidâmes à chercher la terre et nous fûmes recueillis après par un bateau pilote qui nous mit à terre sur Belle Île Il est remarquer que l homme de vigie était posté sur la passerelle comme d habitude dans les eaux belligérantes Le Woolston était un cargo Anglais de 108m de longueur et 15 5m de largeur jaugeant 3013Tx à simple hélice Il fut construit en 1900 par les chantiers J Blumer Co à Sunderland pour le compte de la Claverhill Steam Ship Co E Haslehurst Co de Londres En 1906 il est vendu à Wing Steamship Co N Hallett Co de Londres et rebaptisé WHITE WINGS En 1913 il est vendu à Hants Steam Navigation Co A H Williams Co de Londres et rebaptisé WOOLSTON En 1916 il est vendu à Woolston SS Co S Instone Co de Londres Le 14 Mai 1918 il est torpillé et coulé par un u boot allemand à environ 1 5 mille du port de Syracuse

    Original URL path: http://www.wreck.fr/stanford.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive



  •