archive-fr.com » FR » W » WRECK.FR

Total: 211

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Epave de l'Elisabethville
    passagers La meilleure défense du navire reste sa vitesse 15 n uds bien supérieure à celle des U boote allemands A la veille du premier conflit mondial la compagnie belge maritime du Congo souhaitant abaissé le temps de voyage à 18 jours seulement fait construire deux autres paquebots le Albertville 4 de 7745 tonnes lancé en juin 1912 par les chantiers Cockerill à Hoboken et le Anversville 2 de 7694 tonnes livré en août 1912 par les chantiers de MM Alex Stephen Sons Ltd à Glasgow Curieusement le 6 Septembre 1917 vers midi une message radio demande au paquebot de ne pas suivre la route H 172 initialement prévue le faisant naviguer par les coureaux de Belle ile et à l intérieur de la baie de Quiberon mais d emprunter la route A100 route côtière Française sans descendre sous le parallèle 46 45 A 13h30 la silhouette du sous marin Allemand est identifiée par le capitaine en second Hiernaut Malgré une man uvre désespérée du commandant qui essaya d éperonner l attaquant une torpille lancé par le tube arrière suffira pour immobiliser le liner qui sera touché par le tribord arrière Le u boat qui vient de porter un coup fatal à l Elisabethville n est autre que le UC71 commandé par l OberLt Reinhold Saltzwedel 14 hommes d équipage périront dans le torpillage le reste des passagers et du personnel sera secouru par le patrouilleur V30 qui se trouvait au moment de l attaque près d Hoëdic au Grand Cardinaux A 15h00 environ le paquebot sombre à jamais au large de Belle île par 80m de fond à la position 47 07 831 003 11 446 E50 L épave est répertoriée par le Shom sous la n 14573 294 Après la perte de ce navire la compagnie belge maritime

    Original URL path: http://www.wreck.fr/Elisab.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • Edouard de Cougy
    AD97 puis à nouveau réquisitionné par la Kriegsmarine pour être transformé en chalutier armé GL04 Il fût affecté aux transports de munitions Il sauta sur une mine le 17 Juin 1943 Aujourd hui il repose à la pointe Est de Groix pour environ 10m de profondeur sur un fond de sable L épave est complètement disloquée Il ne reste plus que quelques pans de coque des entrées de cales des

    Original URL path: http://www.wreck.fr/cougy.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • Epave Eildon
    service commercial en Octobre de la même année l Eildon Le 4 Mai 1915 sous le commandement du capitaine Mcc Widdel le vapeur talonne une roche dans le Nord Est de l ile de Molène et coule dans le passage de la Helle Il venait de Liverpool et se rendait à Nantes avec un chargement de machines outils de wagonnets et surtout une grande quantité de rails de chemin de

    Original URL path: http://www.wreck.fr/eildon.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • Epave de L'Enchanteresse
    se présenta à l embouchure du goulet de Port Navalo à mi marée descendante par un coefficient de 90 et fût obligé de longer la côte afin de profiter des contres courants pour se mettre à l abri Ayant embarqué beaucoup d eau à cause d une mer formée le navire était très peu man uvrant Le bateau fût pris par les remous de la roche des Faucheurs et talonna

    Original URL path: http://www.wreck.fr/enchanteresse.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • Entité 754
    de ce navire Lors de plongées sur ce bateau j ai seulement noté que l épave reposait droite sur sa quille qu elle était orientée Nord Sud l étrave au Sud et que la profondeur devant celle ci était de 62m à l étale de pleine mer de mortes eaux De nombreux restes de chaluts gisent sur les tôles à l arrière La coque rivetée abrite de très nombreux et très imposants congres Elle est cassée 6m après l unique moteur qui est un modèle à triple expansion alimenté par une seule chaudière partiellement enfouie par des amas de ferraille L arrière a disparu ou plutôt n a pas été localisé à proximité immédiate de cette partie Navire semblable à l entité 754 Juste devant un gros treuil possédant deux poupées de chaque coté est à poste Plus en avant le pont a disparu laissant voir les barrots et l intérieur de la câle L avant est ponté et supporte une très importante colonie d oeillets de mer Deux écubiers sont visibles mais aucune chaine d ancre n est en place L étrave est comme le pont avant colonisée par des oeillets de mer qui la recouvrent presque entièrement Pas

    Original URL path: http://www.wreck.fr/entite754.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • EPAVE AUX ARDOISES
    posé sur le sable coquillé tente de cacher quelques planches de bois et des moignons de membrures L épave est aussitôt enregistrée auprès des affaires maritimes de Vannes Le dépouillement des archives départementales permet de retrouver la trace du naufrage d un caboteur bordelais chargé d ardoises au même lieu Le navire s appellerait probablement le Florissant de Roquedeteau perdu le 2 février 1769 Mais cette hypothèse s est effondrée

    Original URL path: http://www.wreck.fr/ardoise.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • Epave de l'escorteur
    une dizaine de mètres au Nord Ouest du point indiqué par le SHOM Si l écho sondeur est très net le site est très réduit une dizaine de mètres de côté seulement Il se réduit au moteur Diesel haut de plusieurs mètres de l arbre d hélice coudé à quatre vingt dix degrés terminé par une hélice à quatre pales en fer du grand guindeau retourné et des trois cuves

    Original URL path: http://www.wreck.fr/esc_hanan.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive

  • Estrellano
    du 31 au 1er novembre 1917 venant de Porto et se rendant à Londres avec à son bord une cargaison de 1500t de marchandises diverses le vapeur subit l attaque de l UC 71 un sous marin du type UC II commandé par l Oberleutnant zur See Ernst Steindorff Durant cette attaque trois hommes d équipage un graisseur et deux chauffeurs périssent Les 23 survivants sont ramenés à Lorient à

    Original URL path: http://www.wreck.fr/Estrellano.htm (2014-03-04)
    Open archived version from archive



  •